madame-dean-hassanatou-diallo-la-directrice-communale-de-leducation-de-matamA moins de deux semaines de la rentrée  des classes au compte de l’année scolaire 2016 -2017, les préparatifs vont bon train dans la commune de Matam, même si des difficultés persistent par endroits, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Pour Madame Dean Hassanatou Diallo, la directrice communale de l’éducation de Matam, plusieurs actions ont été réalisées dans le cadre des préparatifs de cette rentrée scolaire 2016- 2017. « Pour ce qui est de l’ouverture des classes dans la commune de Matam, nous sommes très avancés dans les préparatifs.  Les 26 et 27 aout 2016 nous avons tenu le CCPE (Comité Communal de Pilotage de l’Education). C’est une activité qui consiste à faire un briefing des activités menées au cours de l’année, voire tirer des leçons de l’année écoulée et ensuite, faire une projection pour l’année à venir. Apres, c’est l’inspection régionale de l’éducation aussi a tenu le Comité Régional de Pilotage de l’Education », a expliqué madame Dean.

Par ailleurs, notre interlocutrice ajoute qu’une formation des formateurs est actuellement en cours : «pour la commune de Matam, nous avons 4 salles : deux du tiers  faibles et deux du tiers moyen. En tout, nous avons 102 participants. En plus, de tout ça nous avons aussi tenu une réunion avec les directeurs d’écoles élémentaires, publiques  et privées. Au cours de cette réunion, nous avons reçu le calendrier scolaire de l’Inspection régionale de l’Education et la lettre de directives de l’année scolaire. Donc, tous ces éléments sont déjà disponibles mais avant, on s’était concerté dans le cadre des préparatifs de la prérentrée. C’est ainsi que nous avons conçu des équipes de travail, composées  des cadre de la DCE, surtout de la section pédagogique et des autres sections. Nous avons constitué des équipes mixtes qui sont sur le terrain », a précisé madame Hassanatou Diallo.

Cependant, la directrice affirme qu’il y a d’autres activités qui restent à faire allant du désherbage au curage de latrines, en passant par la réfection des tables-bancs.

Aux dires de la directrice communale de l’éducation, la commune de Matam compte 35 établissements publics et 67 Etablissements privés.

Kadiatou Balde pour Guineematin.com

Tél. : 664600100

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin