Mamadou Aliou Laly Diallo, maire de la commune urbaine de Labé

Mis en cause par un conseiller communal du nom d’Aboubacar Sidiki Keïta dans la gestion financière et administrative de sa collectivité, le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo est monté au créneau pour s’inscrire en faux contre les accusations de son proche collaborateur et réclamer des preuves, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo a expliqué avoir été surpris de suivre les différentes sorties médiatiques de l’un de ses conseillers, Aboubacar Sidiki Keïta, président de la commission juridique du conseil communal.

« Ce conseiller, en l’occurrence, Aboubacar Sidiki Keïta est entrain d’agir comme si c’est un opposant qui est en face de moi. Ça a été une grande surprise de constater ses sorties médiatiques. D’ailleurs, je tiens à rappeler qu’il a eu à avancer des accusations fortuites, parce que je viens de lire les articles postés par la presse en ligne, indiquant que les impôts partagés auraient versé à la commune de Labé un milliard sept cent millions (1 700 000) au compte de l’exercice 2019. Chose qui est archi-fausse. Je me demande même où est-ce qu’il a pris ces informations. D’abord, je rappelle qu’en 2019, nous avons tenu notre session. J’ai faits le compte rendu. Il y a le compte administratif et le compte de gestion qui ont été présentés devant le conseil lors de la session. Il est lui-même signataire de ce compte administratif et ce compte de gestion. Si aujourd’hui il revient en disant, je ne sais pas où il a puisé cela. Ce sont des accusations fortuites. Par rapport au fonctionnement où il parle de mauvaise gestion, nous avons régulièrement tenu nos sessions, nous avons régulièrement rendu compte et toutes les activités menées par la commune urbaine ont été votées lors de nos sessions. Je m’inscris en faux contre toutes les déclarations d’Aboubacar Sidiki Keïta. Je le mets au défi de me prouver ce qu’il vient de déclarer. Il a animé une conférence de presse où il a annoncé des montants que les services des impôts auraient versés à la commune. Qu’il me fournisse donc les preuves », a-t-il répondu à Aboubacar Sidiki Keïta.

Poursuivant sur la même lancé, le maire de la commune urbaine de Labé, Mamdou Aliou Laly Diallo a tenu à préciser que contrairement aux accusations de son conseiller communal, Aboubacar Sidiki Keïta est bel et bien associé aux activités de l’équipe dirigeante de la collectivité.

« Je voulais même dire que lors des dernières visites de nos partenaires tout récemment monsieur Aboubacar Sidiki Keïta fait partie des conseillers qui ont conduit cette mission sur l’ensemble des sites qui étaient indiqué, que la commune devait identifier. Sur le plan de la Santé et l’Education, lui-même, il a été porte-parole de la commune au niveau de la plupart des écoles de Labé » a-t-il ajouté.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin