Il y a une année, Alpha Kabinet Keïta s’est lancé dans une nouvelle aventure, avec pour objectif de mettre fin aux souffrances que rencontrent les habitants de Conakry, à la recherche d’un logement. C’est ainsi qu’il a créé une agence immobilière en ligne pour permettre à chacun de voir les propositions de maisons à louer à partir de son simple téléphone portable. Un journaliste de Guineematin.com est allé à sa rencontre pour parler de cette expérience qui n’a pas tardé à avoir un grand succès.

Il n’est un secret pour personne que trouver un logement est loin d’être chose aisée à Conakry. C’est plutôt un véritable parcours de combattant pour les citoyens à faible revenu, qui sont les plus nombreux dans la capitale guinéenne. En plus de la cherté du loyer et des avances, les démarcheurs (les intermédiaires entre les concessionnaires des maisons et les locataires) sont régulièrement accusés de jouer de mauvais tours aux citoyens, à la recherche d’un logement. Alpha Kabinet Keïta en a été lui-même victime, et c’est pourquoi il a décidé de mettre en place l’agence immobilière Me Loger224.

Alpha Kabinet Keïta, patron de l’agence immobilière Me Loger224

« Il y a une année de cela, j’ai été mandaté par ma sœur pour lui trouver un appartement à louer. Je suis parti voir des démarcheurs, parce que ce sont eux qui connaissent le terrain, pour leur demander de m’aider. Mais, j’ai eu vraiment beaucoup de problèmes avec ces démarcheurs, donc je suis rentré à la maison fâché. C’est ainsi que j’ai un peu réfléchi et je me suis dit pourquoi ne pas essayer de changer cela. Je me suis dit qu’au lieu de blâmer l’Etat, pourquoi moi-même je n’essayerais pas de trouver une solution à ce problème auquel sont confrontés de nombreux guinéens. C’est-à-dire proposer aux gens de façon professionnelle les biens immobiliers sans autant de se tracasser. C’est comme ça que m’est venue l’idée de créer cette agence », confie le jeune homme.

En ce qui concerne le fonctionnement de cette agence immobilière, il explique : « on va sur le terrain, on trouve des biens et on les propose en ligne. Nous avons une page Facebook et un site internet. C’est là-bas que nous proposons nos biens avec nos modalités. C’est-à-dire, le nombre d’avance et les cautions ainsi que les frais d’agence. Donc, nous nous proposons nos biens en ligne pour que toute personne, partout où elle se trouve, puisse automatiquement les voir. Et si la personne trouve son goût parmi nos propositions, qu’elle puisse nous contacter à travers nos numéros de téléphones. C’est ce professionnalisme qu’on essaye d’instaurer ici, contrairement aux services des démarcheurs qui se passent de bouches à oreilles ».

En une année, l’agence immobilière Me Loger 224 est parvenue à se faire connaitre. Aujourd’hui, elle est fortement sollicitée par les citoyens. « Nous recevons énormément d’appels de gens qui demandent des biens. Je peux dire que nous recevons plus d’une centaine d’appels par jour. Et sur 20 personnes, nous arrivons à satisfaire au moins 5 », se félicite son fondateur. Mais, pour réussir dans cette nouvelle aventure, Alpha Kabinet Keïta a dû collaborer avec certains démarcheurs qu’il a trouvés sur le terrain.

« Ce sont les premières personnes qui ont commencé ce boulot, ils connaissent plusieurs locataires. Donc, il était obligatoire pour nous de négocier et trouver un point d’entente pour pouvoir collaborer avec eux. On vient vers eux, ils nous montrent les biens, on prend toutes les informations nécessaires pour alimenter notre plateforme afin de faciliter la recherche aux gens. Donc, on travaille avec quelques-uns. Mais il faut reconnaître qu’il y a parfois des complications, vu que certains ont peur de nous puisque nous sommes plus jeunes et plus organisés. Ils ont peur qu’on leur retire le marché », souligne notre interlocuteur.

Boubacar Diao Diallo, démarcheur basé au quartier Lambanyi

De son côté, Boubacar Diao Diallo, démarcheur basé au quartier Lambanyi, assure qu’ils n’ont nullement peur des agences immobilières. Selon lui, le problème entre souvent lié au manque de sincérité des agents qui vont sur le terrain. « Les travailleurs des agences immobilières viennent souvent nous trouver ici en se faisant passer pour des clients. Si on leur montre les maisons que nous avons, ils prennent des photos et les affichent sur internet. Ce qui nous fatigue beaucoup. Nous, on n’est pas contre eux. Mais nous voulons que s’ils viennent vers nous, qu’ils soient sincères. En disant qu’ils sont des agents de l’immobilier et qu’ils veulent qu’on travaille ensemble. Nous allons parler et voir si on va collaborer », a-t-il dit.

Aujourd’hui, les agences immobilières en ligne pullulent en Guinée. Mais, même si elles ont réussi à faciliter la recherche de logements, il faut dire qu’une intervention reste nécessaire dans ce domaine. Cela pour réglementer le secteur et mettre fin aux fixations fantaisistes des frais de loyer et des acomptes.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tel: +224 622 07 93 59 § 666 87 73 97

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin