Ismaël Nanfo Diaby

Attendu demain, mardi 25 mai 2021, le délibéré dans le procès de Nanfo Ismaël Diaby, l’imam qui fait la prière (salat) en langue maninka (N’ko) n’aura finalement pas eu lieu ce jour. Le TPI de Kankan a renvoyé l’audience au lendemain, mercredi, pour rendre sa décision, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Kankan.

Aly Touré, procureur de la République près le TPI de Kankan

L’information a été confirmée par le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kankan. Aly Touré explique que cette décision est due au fait que ce mardi est un jour férié. « Le tribunal avait mis le dossier en délibéré pour décision être rendue le mardi 25 mai. Mais on s’est rendu compte que ce jour est férié. Donc le jour ouvré suivant, c’est-à-dire le mercredi 26 mai 2021, le tribunal va rendre sa décision dans cette affaire », a confié le procureur.

Arrêté à cause de son obstination à prier non pas en arabe (la langue du coran), mais en N’ko, Ismaël Nanfo Diaby a été jugé mardi dernier pour « troubles apportés par le ministère de culte et manquement aux dispositions réglementaires de l’article 991 du Code pénal guinéen ». Le procureur avait requis 2 ans d’emprisonnement et le paiement d’une amende d’un million de francs contre l’imam controversé.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com