Le procès des leaders du FNDC Abdourahamane Sanoh, Ibrahima Diallo, Sékou Koundouno et 5 autres personnes du mouvement contre l’Etat guinéen s’est ouvert ce vendredi, 25 juin 2021, à la cour de justice de la CEDEAO qui siège à Abuja, au Nigéria. 

On apprend que ce procès fait suite à une plainte déposée à la cour de justice de la CEDEAO par les avocats du FNDC (Front national pour la défense de la constitution) suite aux arrestations musclées et violentes des leaders du mouvement en octobre 2019. 

Après les phases de plaidoirie par Maître Pépé Antoine Lama, l’avocat du Front national pour la défense de la constitution Guinéenne FNDC, la cour a mis l’affaire en délibéré pour décision être rendue le 21 octobre 2021.

À préciser que c’est maître Pépé Antoine Lama qui a représenté les avocats des demandeurs et que l’avocat de l’État guinéen, maître Joachim GBILIMOU (non présent) a fait parvenir ses commentaires à la cour.

Source FNDC

À suivre !

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin