Mamadou Alpha DIALLO, président de l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI)

Comme annoncé précédemment, le procès de Mamadou Alpha Diallo, président de l’association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI), s’est tenu ce mardi 8 juin 2021, au Tribunal de Première Instance de Dixinn. Après les réquisitions du procureur qui a requis 6 mois d’emprisonnement assorti de sursis contre le prévenu, les avocats de la défense ont présenté leurs plaidoiries. Ils ont sollicité le renvoi de leur client des fins de poursuite pour délits non constitués, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Poursuivi pour outrage à agent, violences et voie de fait, Mamadou Alpha Diallo a comparu libre dans cette affaire. Il a plaidé non coupable des faits qui lui sont reprochés, accusant la police de l’avoir arbitrairement arrêté et de l’avoir roué de coups, avant de le détenir dans les locaux du commissariat central de Sonfonia. Une version appuyée par ses avocats, qui ont tenté de démonter les accusations portées contre leur client. Répondant à la plaignante, Capitaine Findaba Kourouma, qui accuse le blogueur d’avoir déchiré son carnet, Me Lazare Gbillimou a déclaré que cette accusation a été montée de toutes pièces.

« C’est elle-même qui a déchiré le carnet parce qu’il a refusé de payer de l’argent qu’elle lui a réclamé. Si ce n’est pas elle, ce sont ses collègues qui ont déchiré le carnet. Donc ces infractions ne sont pas établies à l’égard de M. Mamadou Alpha Diallo. C’est tout simplement parce qu’il a refusé de payer de l’argent que cette affaire est venue jusque-là. On n’a pas rapporté les preuves des propos outrageants. C’est pourquoi nous vous demandons de le renvoyer des fins de la poursuite pour infractions non établies. Et vous avez la possibilité de statuer sur siège, car ce jeune n’est coupable de rien », a dit l’avocat, appuyés par ses confrères, Me Thierno Souleymane Barry et Me Halimatou Camara.

Revenant à la barre pour ses derniers mots, le président de l’association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) a dit croire en son innocence dans cette affaire. « Je n’ai pas insulté, je n’ai pas usé de violences. Je crois en mon innocence », a réitéré Mamadou Alpha Diallo.

Au lieu de statuer sur siège, comme l’a suggéré la défense, le tribunal a renvoyé le dossier au 15 juin 2021 pour rendre sa décision.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620589527/664413227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin