Boubacar Diallo, alias Grenade, et son avocat, Me Salifou Béavogui

Le procès en appel du militant de l’UFDG, Boubacar Diallo, alias Grenade, se poursuit ce vendredi, 12 février 2021, à la Cour d’appel de Conakry. Les avocats de la défense promettent de détruire toutes les charges qui pèsent contre l’opposant pour obtenir sa libération.

Ouvert le 29 janvier dernier, le procès en appel de Boubacar Diallo, alias Grenade, entre dans sa dernière phase ce vendredi, 12 février 2021. L’audience d’aujourd’hui sera consacrée aux plaidoiries et réquisitions.

Ce sera l’occasion pour les avocats de l’opposant de réclamer l’annulation de la décision rendue le 18 mars 2019 par le tribunal de première instance de Dixinn, condamnant Grenade à 10 ans d’emprisonnement pour « tentative d’assassinat et détention illégale d’armes de guerre ».

« La défense promet de détruire toutes les charges contre notre client et obtenir sa relaxe », a déclaré Me Salifou Béavogui, membre du collectif d’avocats qui défend Boubacar Diallo, alias Grenade.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin