C’est ce mardi, 14 septembre 2021, le comité national de rassemblement et du développement (la junte militaire actuellement au pouvoir en Guinée) commencera les concertations par sa rencontre avec avec les acteurs politiques au palais du peuple. Même si on ne maîtrise pour le moment pas les sujets des discussions, on imagine que ces consultations nationales annoncées par le CNRD pourraient aboutir une transition consensuelle. En tous les cas, au niveau de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP), on a déjà une idée du message à adresser à la junte militaire du colonel Mamady Doumbaya.

Lors d’un entretien téléphonique avec un journaliste de Guineematin.com hier, lundi 13 septembre 2021, le Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, a décliné quelques points à évoquer lors de cette rencontre.

« Au niveau de notre parti, l’UDRP, nous avons bien sûr des messages à envoyer à la junte. D’abord, il faudra certainement les remercier d’avoir délivré le peuple de Guinée. Ensuite, on leur rappellera certainement qu’il faut qu’ils gardent à l’esprit la raison fondamentale pour laquelle ils ont pris le pouvoir. Si c’est pour ramener la démocratie, il faut alors qu’ils priorisent leur domaine d’intervention. A l’époque du capitaine Dadis, il y a eu pas mal d’erreurs. Et là, c’est du fait des gens. En Guinée, on dirait qu’on est spécialiste de mouvement de soutien. En deux ou trois jours, on voit déjà  des gens qui sortent avec des pancartes géantes pour dire qu’ils font des mouvements de soutien au CNRD. C’est ce qui induit justement les autorités en erreur. Alors, il faut qu’ils (les militaires : ndlr) restent concentrés, sereins et qu’ils évitent l’ingérence de certaines structures sociales qu’on est en train d’utiliser pour exercer une certaine pression sur eux. S’ils parviennent à résister face à tout ça, je crois qu’on pourra voir la lumière au bout du tunnel », a indiqué Dr Zoutomou.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin