« Aux parents, je dis que demain se prépare aujourd’hui… Pour vaincre la pauvreté, il faut étudier. Quand tu n’as rien dans la tête, tu vas rester dans la fatalité. Je demanderais aux parents de faire tout pour que leurs enfants viennent à l’école », a notamment conseillé madame Sangaré Mamadia Camara, proviseure du lycée Donka, en cette première journée de l’année scolaire 2020-2021.

Conformément au programme annoncé par le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, la rentrée scolaire a eu lieu ce mardi, 1er décembre 2020, en Guinée. Les élèves et les enseignants guinéens reprennent plus tard que d’habitude le chemin de l’école, à cause des bouleversements causés par la pandémie du coronavirus. Au lycée Donka, dans la commune de Dixinn (Conakry), les cours ont effectivement repris en cette première journée de la nouvelle année scolaire, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

C’est avec un sentiment de satisfaction que la proviseure du lycée Donka aborde l’année scolaire 2020-2021. Cela, en raison de la présence effective des enseignants et de plusieurs élèves en cette première journée. Ce qui a permis le démarrage des cours dans cet établissement.

Madame Sangaré Mamadia Camara, proviseure du lycée Donka

« Les cours ont bel et bien repris au niveau du lycée Donka. Sur 15 professeurs programmés nous avons 14 présents. Nous avons 407 élèves en général, dont 128 filles. Actuellement, nous sommes sur le contrôle des effectifs ; donc, je ne peux rien vous dire là-dessus pour le moment. Mais, les cours ont débuté, les enseignants et les élèves ont massivement répondu », se félicite madame Sangaré Mamadia Camara.

 

Cette rentrée scolaire intervient à un moment où la pandémie du coronavirus sévit toujours en Guinée. Et, cet aspect n’a pas été ignoré dans les préparatifs de cette rentrée scolaire, rassure la proviseure du lycée Donka. « Pour ce qui est des mesures prises, vous-mêmes vous constatez que les seaux pour le lavage des mains sont là, on exige aussi le port des bavettes. Quant à la distanciation physique, on ne se plaint pas de ça, parce qu’on a un effectif maîtrisé ».

 

Mamadia Camara a mis l’occasion à profit pour interpeller les parents d’élèves sur la nécessité de ne pas retarder leurs enfants à la maison. « Je dirais aux parents que demain se prépare aujourd’hui. Le parent qui laisse son enfant à la maison en prétextant qu’il n’a pas ceci ou cela, alors qu’il a eu suffisamment du temps pour se préparer, a tort. Pour vaincre la pauvreté, il faut étudier. Quand tu n’as rien dans la tête, tu vas rester dans la fatalité. Je demanderais aux parents de faire tout pour que leurs enfants viennent à l’école », a-t-elle lancé.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620589527/654416922

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin