Comme annoncé dans nos précédentes publications, les opposants au régime d’Alpha Condé ont annoncé dans la soirée d’hier lundi, 30 avril 2018 la reprise des manifestations de rue dès la semaine prochaine. Cette décision fait suite à l’échec des négociations pour la restitution des voix qui leur ont été « volées » par les CACV lors des élections locales du 04 février dernier.

Joint au téléphone par Guineematin.com ce mardi 1er mai 2018, le président de la PCUD, Abdourahmane Sanoh, demande aux politiques le respect de la loi et des accords signés pour mettre fin aux crises répétitives dans notre pays.

Décryptage !

« Il faut reconnaître à tout citoyen le droit de manifester parce que c’est un droit qui est reconnu par nos textes de loi. On ne peut pas interdire à quelqu’un ou à un groupe d’individus de poser des actes qui soient en conformité avec les textes de loi.

Il ne s’agit donc pas de savoir si le moment est opportun car c’est une question de ressenti. Puisque c’est quelque chose qui a trait à la politique, ce qu’on peut dire c’est que par rapport à la crise électorale, les partis politiques doivent s’entendre. Nous disons à la classe politique (la mouvance et l’opposition) d’être respectueux des voix du peuple et de faire en sorte que nous sortions des crises répétitives qui sont souvent le résultat des accords qu’elle signe. Cela devient de plus en plus difficile à vivre. Cela pose d’autres préoccupations dans le pays par rapport au leadership politique.

Il faudrait bien qu’on comprenne également que ce comité de suivi n’a aucune autorité à pouvoir remettre en cause les lois du pays. Les concertations qui se faisaient dans ce cadre étaient des concertations qui ne pouvaient pas conduire à quelque chose de fiable.

Nous ne remettons pas en cause la nécessité du dialogue ; mais, dès lors qu’on est en face de l’application de la loi, il faut y faire. Dès lors qu’ils sont dans la logique de signer des accords, ils n’ont qu’à aller signer. Il ne faut pas qu’ils signent des accords dans l’intérêt partisan parce que ça finit toujours par nous mettre dans l’impasse.

Propos recueillis et décryptés par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin