Retard des travaux du stade de NongoLe stade de l’Amitié de Nongo, dans la commune de Ratoma, rendu à la Guinée par les chinois en 2011, tarde à être opérationnel. Beaucoup de nos compatriotes critiquent ce retard et même le délai du 09 septembre pourrait ne pas être respecté. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow qui s’est rendu sur place pour faire son propre constat, dans la matinée de ce samedi, 11 août 2018, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Le stade de Nongo est d’une capacité d’accueil de 50 019 places. Malheureusement, ce joyau architectural, offert à la Guinée depuis 2008 n’est toujours pas mis à la disposition des guinéens, férus de football. Séduit par les promesses d’Antonio Souaré, l’Etat a finalement concédé un bail de 33 ans à l’entreprise Guinée Business Marketing (GBM) en 2016 avec l’assurance que le peu de travaux qui restaient (parking, toilettes publiques, clôture..) seront vite bouclés pour que ce stade soit mis à la disposition du public.

Seulement, jusqu’à ce samedi, 11 août 2018, on a aucune certitude sur la date à laquelle ce don de l’Etat chinois sera opérationnel. A l’occasion de la visite guidée du ministre des Sports ce matin, ouvriers guinéens et chinois étaient à pied d’œuvre.

Mais, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, Bantama Sow semblait plutôt satisfait de son constat : « ce que nous avons vu ici est rassurant ! Nous sommes convaincus que dans deux mois au maximum, ce stade pourra être à la disposition du public guinéen », dit-il, laissant entendre tout de même que le prochain match du Syli contre la République Centre africaine, ne sera pas joué à Nongo… « Dans notre calcul, on pensait que le 09 septembre allait être bon. Mais, j’ai demandé au partenaire de ne pas se précipiter… ».

Enfin, Antonio Souaré, président de l’entreprise Guinée Business Marketing (GBM), également président de la Fédération Guinéenne de Football a essayé de donner une autre justification de ce qui retarderait la mise à disposition de ce stade à la jeunesse sportive guinéenne, même si les travaux se terminaient dans les délais. « Même si le travail fini aujourd’hui, à l’instant T, il faut que la FIFA et la CAF envoient des techniciens pour valider ou homologuer le stade. A ce mois d’août, ils sont en vacances. La rentrée, c’est en septembre. Les gens ne peuvent pas en une semaine homologuer le stade et qu’on y joue. Ça, c’est un handicap qui ne dépend pas de la Guinée », a dit Antonio Souaré.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin