La saisie, le 23 juillet 2020, d’une importante quantité de jus Planète périmés par le service préfectoral de contrôle de qualité et norme de Labé alimente la chronique et fait couler beaucoup d’encre et de salive dans la région parce que ce stock de produits impropres à la consommation a été retrouvé dans un magasin géré par un proche parmi les plus proches du jeune politicien, Mamadou Dian Gadjiko, secrétaire fédéral des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) du ministre Mouctar Diallo, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.
Ce sont en réalité 4.962 casiers de jus Planète périmés qui ont été retrouvés stockés dans un magasin à Safoutou, un quartier situé à 6 km au Sud de la Commune Urbaine de Labé.

«  C’est grâce aux tournées que font nos agents chaque jour dans les lieux de vente pour inspecter que cette importante quantité de jus périmés a été saisie. Nous avons saisi en tout 4962 casiers de jus Planète, périmés depuis le 29 février 2020, à Safatou. Ces produits étaient stockés là-bas. Ces jus périmés saisis appartiennent au représentant des jus Planète à Labé », a précisé la cheffe de la Cellule Préfectorale du Contrôle de Qualité et Norme de Labé, Hadja Fatoumata Diaraye Diallo.

Réputé grand distributeur de jus de toutes sortes dans la ville de Labé et ses environs, Mamadou Dian Gadjiko, secrétaire fédéral des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) du ministre Mouctar Diallo confirme être au courant de ce coup de filets réussi des services spécialisés mais précise qu’il n’est pas le représentant agréer de la marque à Labé.

« Ces jus n’ont pas été saisi avec moi. Ils ont été retrouvés dans un magasin appartenant aux gens des jus Planète. Ils ont leur représentant à Labé qui ne soit pas moi. Il s’appelle chérif. C’est d’ailleurs un agent commercial qu’ils ont envoyé ici » indique le jeune politicien de la mouvance présidentielle.

De son côté, le sieur Chérif a déclaré au téléphone de Guineematin.com dans l’après-midi de ce dimanche, 26 juillet 2020, qu’il n’a pas l’autorisation de ses patrons à Conakry de parler à la presse.

En attendant de savoir qui se cache derrière ce stock de jus périmés impropre à la consommation et pourquoi les 4962 casiers n’ont fait l’objet d’aucune déclaration au service de contrôle de qualité et norme de Labé depuis fin février 2020, la cheffe de la Cellule Préfectorale, Hadja Fatoumata Diaraye Diallo rassure que des dispositions sont en train d’être prises pour l’incinération de la marchandise saisie à Labé.

« Il voulait envoyer les jus à Conakry. Chose que nous avons refusé. Nous lui avons dit comme le service représentant du contrôle de qualité et norme est à Labé, nous allons incinérer les produits ici. Pour le moment, une date n’a pas été fixée, mais nous avons cadenassés ces magasins contenant ces jus avec nos propres cadenas, pour ne pas qu’il les fasse sortir à notre insu » ajoute-t-elle.

Il convient de préciser qu’au début, le secrétaire fédéral des NFD, Mamadou Dian Gadjiko s’était donné à la presse locale mains et pieds liés.

« Nous nous sommes compris entre nous. Il y a eu un compromis. Ils étaient venus pour un contrôle de routine… » avait-il confié à chaud à un confrère de la place. Son rétropédalage continue d’intriguer.  

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin