« Planter des arbres en hommage à un enseignant émérite » ! C’est avec ce slogan que le conseil des jeunes ressortissants et résidents de Koundara (COJERREK) compte organiser du 22 au 29 juillet prochain une vaste campagne de reboisement dans le Badiar. Cette initiative vise à célébrer la grandeur d’âme, le mérite, le courage et le dévouement de l’enseignant Elhadj Mamadou Diouhé Diallo dans l’éducation de nombreuses générations d’enfants de Koundara. Cette noble action s’inscrit également dans la lutte contre la déforestation dans cette grande zone agro-pastorale de Guinée où le couvert végétal est fortement menacé, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Cette année, le COJERREK est à sa quatrième édition dans son engagement à restaurer le couvert végétal du Badiar. Et, pour cette présente édition, il entend mettre l’occasion à profit pour rendre un hommage hautement mérité à l’une des figures les plus marquantes du monde éducatif à Koundara. Il s’agit d’Elhadj Mamadou Diouhé Diallo, un enseignant émérite qui, à travers ses actes louables et son dévouement en faveur des élèves (les enfants de Koundara en général) est resté dans les cœurs et les esprits des populations du Badiar. Ce formateur convaincu est arrivé à Koundara dans les années 50 et a su donner le meilleur de lui-même pour assurer aux enfants de cette ville une éducation de qualité. Il est décédé le 22 juin 2019 à Conakry ; mais, son esprit et ses œuvres sont encore gravés dans la mémoire collective à Koundara. Car, pour les populations de cette préfecture, Elhadj Mamadou Diouhé Diallo a été un « enseignant irréprochable ». Et, c’est sur les traces laissés par cet homme au grand cœur que le COJERREK entend poser ses orteils pour prendre soin des forêts du Badiar.

A travers une semaine de reboisement, le conseil des jeunes ressortissants et résidents de Koundara compte s’inscrire dans la dynamique du noble combat de préservation de l’environnement, restaurer un cadre de vie agréable et contribuer à sa manière au développement durable du Badiar.

De Koundara, Madjou Bah pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin