Comme annoncé précédemment, des milliers de guinéens ont manifesté ce mardi, 26 novembre 2019, à l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution. A Conakry, la marche est partie du rond-point de la Tannerie, dans le quartier Yimbaya, pour s’achever sur l’esplanade du stade du 28 septembre 2019 (Dixinn). Comme d’habitude, un meeting a été organisé à cet endroit, et les différents leaders du FNDC ont pris la parole pour s’adresser à leurs militants. C’est le cas de l’opposant Sidya Touré, qui en a profité pour répondre aux propos que le président Alpha Condé a tenus récemment à l’intérieur du pays, dans lesquels il a traité ses opposants de « bandits ».

Selon le président de l’UFR, la première revendication du FNDC aujourd’hui, c’est « de demander la libération des détenus politiques. La libération de tous nos camarades. Libérez les détenus politiques », a-t-il lancé. « Nous venons de faire la démonstration une fois encore, que l’écrasante majorité des Guinéens se trouvent du côté du refus d’un 3ème mandat. Alpha Condé se promène entre la forêt, Kankan, Siguiri, en donnant des poings à gauche, à droite, en traitant les gens de bandits. Quand vous dépensez trois milliards de francs dans l’électricité et qu’il n’y a pas une seule ville de la République où il y a le courant, quand vous avez dépensé deux milliards de dollars dans les infrastructures routières et que vous ne pouvez pas montrer cinq (5) kilomètres de route que vous avez fait, alors où sont les bandits ?

Alors, je ne parle même pas des mines. Nous avons trop de choses de ce genre. Nous demandons à Alpha Condé d’entendre la voix du peuple, de se retirer et de permettre qu’en juin 2020, parce que c’est au mois de juin en réalité que les élections doivent se tenir. Parce que le premier tour des élections de 2010 avait eu lieu le 27 juin. Il faut que l’alternance se fasse dans notre pays. C’est notre créneau. Vous êtes sortis massivement malgré la révision du fichier électoral en cours. Certains d’entre vous sont restés (pour se faire recenser). Mais vous, vous êtes sortis pour montrer à la face du monde que notre créneau c’est le FNDC. C’est-à-dire on ne touche pas à notre constitution. A bas le 3ème mandat, Amoulanfé, Gassata, Attebena », a scandé Sidya Touré.

Cette manifestation, la cinquième depuis le début de la mobilisation amenée par le FNDC contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé, s’est déroulée sans aucun incident.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin