La situation reste toujours tendue à Siguiri. Pour la deuxième journée consécutive, des manifestants paralysent la ville ce mercredi, 31 mars 2021. Ils sont descendus une nouvelle fois dans la rue pour dénoncer les « fausses promesses » du président Alpha Condé et exiger l’achèvement des travaux de bitumage de leurs routes, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Ni les appels au calme lancés par les autorités locales, ni les menaces brandies par d’autres jeunes proches du pouvoir, n’ont réussi à dissuader les manifester. Comme ils l’avaient promis au cours de leur manifestation d’hier, les jeunes en colère sont sortis une nouvelle fois ce mercredi matin pour se faire entendre. Ils ont érigé des barricades sur plusieurs voiries de la ville, empêchant toute circulation. Les manifestants exigent l’achèvement des travaux de bitumage de certaines routes de la ville, lancés il y a quelques années et qui sont aujourd’hui à l’arrêt.

Bandjan Camara, l’un des protestataires, parle d’un réveil des consciences d’une jeunesse longtemps endormie par les « fausses promesses » du président Alpha Condé. « Nous allons continuer cette manifestation jusqu’à la satisfaction totale de nos revendications. Pendant le régime du Général Lansana Condé, Siguiri a tout refusé dans l’espoir d’avoir une vie merveilleuse lorsqu’Alpha Condé sera au pouvoir. Seulement voilà, plus de 10 ans après son arrivée au pouvoir, Alpha Condé ne fait que nous promettre. Il nous a endormi les consciences, mais maintenant c’est l’heure du réveil des consciences des jeunes », a confié cet habitant de Siguiri.

Pour tenter de décrisper cette situation, le préfet de Siguiri a convié certains jeunes à une réunion à la préfecture. Mais, les manifestants considèrent ceux qui participent à cette rencontre comme étant des corrompus. « Les jeunes qui sont reçus par le préfet sont certainement des corrompus. Nous, nous sommes là, et nous disons : pas de recul », ajoute Bandjan Camara, dont le camp rejette d’ores et déjà les conclusions qui seront issues de la rencontre en cours à la préfecture.

A noter que des dispositifs sécuritaires importants sont déployés devant le bloc administratif préfectoral et la mairie de Siguiri pour parer à toute éventualité.

De Siguiri, Bérété Lancéï condé pour Guinneematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com