Deux enfants, âgés de deux (2) et trois (3) ans, ont échappé de justesse à la mort ce vendredi, 25 janvier 2018, au quartier Hermakono, dans la commune urbaine de Siguiri. Profitant de l’absence de leurs parents dans la concession, Djimba Kéita a voulu les brûler vifs avant qu’un passant ne vole au secours des deux malheureux innocents, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Djimba Kéita, âgé d’une trentaine d’années, a tenté de brûler vif les deux enfants de son ami qui était en train de l’aider à se marier. L’acte s’est produit aux environs de 12 heures. Selon nos informations, Djimba Kéita accuse son ami, Sanassy Kéita, de ne pas vouloir l’aider à régler ses difficultés de se trouver une épouse.

Grâce à l’intervention d’un passant, les deux enfants ont été sauvés et Djimba Kéita mis aux arrêts.

Interrogé par notre reporter, Djimba Kéita est revenu sur ses motivations. « Leur père est mon ami. C’est lui qui doit régler mon problème de femme. Mais, là où je suis, je ne comprends rien dans ça et ça ne se règle toujours pas. Lui, il a une femme et des enfants. Je voulais tuer ses enfants et nous serions égaux ».

Pour sa part, Djimba Bérété a expliqué comment il est parvenu à sauver les deux enfants des griffes de l’homme déchainé. « J’étais de passage, j’ai vu le monsieur entrain de violemment frapper les deux enfants. J’ai couru pour récupérer les enfants. Il les a jetés dans la case pour s’enfermer avec eux dedans. J’ai aussitôt crié au secours. Nous sommes venus défoncer la porte. Déjà, il avait emballé les enfants dans un drap de lit pour mettre le feu. Nous avons pris les enfants pour éteindre le feu. Puis, nous avons arrêté le monsieur ».

De son côté, Sanassy Keïta, le père des suppliciés, n’en revient. Il a expliqué l’origine du problème. « Djimba Kéita avait demandé les mains d’une femme à Léro. Malheureusement, Dieu n’a pas voulu.

Nous sommes dans les démarches pour lui trouver une seconde. Mais, il y a un problème entre lui et ses parents. Pendant que je règle cela, il m’accuse d’avoir une mauvaise volonté, de ne pas vouloir régler le problème ».

Mis aux arrêts, Djimba Kéita a été conduit à la gendarmerie de Siguiri. Les deux enfants ont été grièvement blessés et suivent un traitement à l’hôpital préfectoral.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin