Officier de l’Armée guinéenne en service à Conakry, le colonel Ynoussa Magassouba est actuellement à couteaux tirés avec les enfants de son défunt frère, Mamadi Koumba Magassouba, à Siguiri. Et, pour cause, le colonel est accusé de vouloir s’accaparer de force d’un domaine cultivable d’un hectare que Mamadi Koumba Magassouba a laissé en héritage à ses enfants. On accuse également ce militaire d’avoir proféré des menaces de mort à l’endroit des héritiers de son défunt frère. Des accusations que le colonel Younoussa Magassouba dément catégoriquement. D’ailleurs, il se présente comme étant la victime dans cette affaire.

Selon des informations confiées au correspondant local de Guineematin.com, le colonel Ynoussa Magassouba est un officier militaire en service à l’intendance générale de l’Armée. Et, le domaine qui l’oppose aux enfants de son défunt frère Mamadi Koumba Magassouba est un bas-fond d’un hectare situé à Bolibana2, un quartier de la commune urbaine de Siguiri.

« Nous sommes nés et avons vu notre père (Mamadi Koumba Magassouba) cultiver cette partie (le bas-fond en litige). Ma mère qui a plus 70 ans a été mariée alors que mon père cultivait ce domaine. Aujourd’hui, le domaine est presque au centre de la ville de Siguiri. Un jour, le colonel Ynoussa, qui est d’ailleurs notre oncle paternel, est venu voir mon jeune frère et lui a dit qu’il veut qu’on lui revende une partie du domaine. Comme il est notre oncle, la famille est tombée d’accord et on a accepté de lui vendre une partie. Mais, il a retardé après cette demande. Comme nous avons besoin d’argent pour reconstruire la maison notre maman, nous avons revendu deux parcelles dans le domaine. C’est ainsi qu’il est venu de Conakry, il a d’abord dit à nos acheteurs qu’il ne veut pas voir quelqu’un sur le domaine. Et, il a pris de fusil contre nous, avec les menaces de mort. Il a dit que s’il trouve quelqu’un sur les lieux il va le tuer. Il nous a dit qu’il est un officier supérieur de l’armée et il ne craint rien. Son tribunal c’est lui et il est juge. Il a même envoyé des militaires sur les lieux pour nous tuer s’il y voit une personne », accuse Hawa Magassouba, l’aînée des enfants de feu Mamadi Koumba Magassouba.

Joint au téléphone le vendredi dernier, 02 juillet 2021, par le correspondant local de Guineematin.com, l’officier militaire mis en cause a réfuté les accusations portées à son encontre. Le colonel Ynoussa Magassouba jure que ce bas-fond appartenant à son père (donc le grand-père des enfants de Mamadi Koumba) et qu’il n’a jamais menacé les enfants de son frère. Cependant, il admet leur avoir proposé de l’argent pour la reconstruction de la maison de leur papa (son frère) et non pour un quelconque achat de terrain.

« C’est archi faux, je n’ai jamais rencontré ces gens là (les enfants de son frère). Je suis venu dire au chauffeur qui débarque le sable de ne pas mettre le sable sur le domaine. C’est un domaine cultivable. C’est un bas-fond. Le domaine appartient à mon père, tout le monde le sait. S’il y a eu de menaces de mort, c’est eux (les enfants de son frère). La nommée Hawa est venue jusqu’au seuil de la maison de ma mère avec des injures, son jeune frère Daouda détenait une machette. Entre nous deux qui menace qui ? Je les ai proposés de l’argent pour la reconstruction de la maison de leur papa, mais pas pour l’achat d’un domaine. Comment vous pouvez penser à construire dans un bas-fond, un domaine cultivable. Quand ils m’insultaient, j’ai dit à mes frères et sœurs de ne pas répondre aux provocations, la loi est là. Je jure, mes mains sur le coran, c’est eux qui m’ont menacé », a indiqué le colonel Ynoussa Magassouba.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin