« Entreprenariat et consolidation de la paix », c’est le thème de la formation lancée ce jeudi, 25 mars 2021, à Siguiri par le projet Foniké. Après la formation de base, organisé au mois de décembre dernier, cette deuxième étape (appelée formation avancée) se déroulera pendant six jours et bénéficiera à 40 jeunes, a appris le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture de la Haute Guinée.

Ils sont 40 jeunes (hommes, femmes et personnes handicapées) qui sont à la maison des jeunes de Siguiri pour recevoir cette formation en entreprenariat jeune et sur la consolidation de la paix, grâce à un financement de Search for Common Ground.

Fatoumata Baloka Kaba, formatrice

« Nous travaillons dans le cadre du projet Foniké. Ce projet, comme son nom l’indique en soussou, vise la jeunesse. Le jeune est au début est à la fin du projet. Donc, cette formation est la deuxième étape. En décembre, on avait organisé une première formation de base sur l’Entreprenariat et la consolidation de la paix. Aujourd’hui, nous sommes en formation avancée sur les mêmes thèmes. Elle durera 6 jours et regroupe 40 jeunes participants dont le quota des femmes est respecté. Il y a aussi des personnes handicapées et des hommes. Cette deuxième étape vise à amener les participants à faire un plan d’affaires bancable. Ils seront outillés pendant 6 jeunes à la gestion des Entreprises et la consolidation de la paix », a dit la formatrice, Fatoumata Baloka Kaba.

À rappeler que le projet « Foniké, entrepreneurs sociaux pour la paix en Guinée » est mis en oeuvre grâce à un accord de 18 mois obtenu en novembre 2018 entre le Fonds de Consolidation de la Paix et Search for Common Ground. Il vise à renforcer le leadership et l’impact des jeunes dans la prévention des conflits en Guinée, en tant qu’entrepreneurs sociaux pour la paix. Les jeunes « élus » des localités concernées (Ratoma, Matoto, Boké, Kindia, Pita, Labé, Kouroussa, Siguiri et N’Zérékoré) bénéficieront des renforcements de leurs capacités et des coachings pour entreprendre des initiatives de prévention de paix dans leurs communautés respectives.

À suivre !

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin