Image d’archives

Dans la matinée de ce jeudi, 10 septembre 2020, un corps d’un jeune homme a été retrouvé dans un caniveau à Tomboko, un district relevant de la sous-préfecture de Doko, dans la préfecture de Siguiri. Cette découverte macabre a eu lieu auprès d’un motel situé dans la localité de Dar es-salam. Les causes de la mort de ce jeune restent pour le moment inconnues.

Selon les témoignages recueillis par un des correspondants de Guineematin.com en Haute Guinée, la victime vivait à Dar es-salam, mais personne ne connaissait son nom. Ce jeune homme est présenté comme étant un brigand, qui s’en est pris à beaucoup d’habitants de cette localité.

« Il y a une semaine, ce jeune a retiré mon téléphone auprès de ce bar. Il m’a attaqué aux environs de 23 heures, il m’a brutalisé avant de s’enfuir avec mon téléphone pour se réfugier au couloir des grands bandits que tout le monde connait ici. Tout le monde a peur de partir dans cet endroit. Il portait les mêmes habits ce jour-là », a expliqué une dame, après la découverte de ce corps.

Pour l’heure, on ignore les circonstances de la mort de ce jeune. Mais, compte tenu des nombreuses blessures retrouvées sur le corps, beaucoup de citoyens de Dar es-salam pensent qu’il a été battu à mort avant d’être jeté dans ce caniveau. Après le constat des autorités, le corps a été remis aux jeunes de la localité qui ont procédé à son enterrement.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com