Âgée seulement de 7 mois, Hadja Aïssatou Barry souffre depuis sa naissance d’une mal formation cardiaque. Selon les médecins, la seule manière de sauver sa vie est de l’évacuer urgemment à l’étranger pour une intervention chirurgicale. N’ayant pas de moyens pour faire face à cette situation, sa famille appelle les bonnes volontés à lui venir à l’aide.

Résidant à Lambanyi, dans la commune de Ratoma (Conakry), madame Kadiatou Diallo vit aujourd’hui avec une grande préoccupation. Son bébé de 7 mois souffre d’une grave maladie qui se manifeste par la baisse du taux d’oxygène dans le cœur. Ce qui entraîne une détresse respiratoire et une forte fièvre chez la petite Hadja Aïssatou Barry. Dame Kadiatou a sillonné beaucoup d’hôpitaux de Conakry pour chercher à soigner son bébé, mais sans succès.

Kadiatou Diallo, mère de l’enfant

« Mon enfant souffre d’une maladie de cœur depuis sa naissance. Son nombril aussi est long et gros. Il fait même des bruits parfois. Depuis sa naissance, on ne fait que sillonner les hôpitaux. On m’a dit que le sang ne circule pas normalement dans son corps. Une fois, je suis allée voir une médecin américaine à Coléah. Après la consultation, elle m’a dit que le cas de mon enfant nécessite une évacuation. Qu’il est impératif d’opérer le cœur de l’enfant en Europe avant qu’elle n’ait un an.

Cette même dame américaine m’a dit qu’elle allait m’aider en faisant des lettres qu’elle va adresser aux ONG basées en Europe, qui interviennent dans le traitement des enfants. C’est ainsi que la France lui a répondu. On m’a demandé de fournir les dossiers de l’enfant. On a rempli tout le formulaire qu’il fallait remplir et je l’ai déposé avec le passeport de mon enfant. Cela fait près de 4 mois comme ça, mais on n’a pas de suite favorable. Il y a quelques semaines, j’ai appelé la dame américaine pour voir où en est-on.

Elle m’a dit d’attendre que l’ONG en question n’a pas fait de retour d’abord. Elle m’a rassuré qu’elle va m’appeler au téléphone dès que le visa de l’enfant sortira. Et, pendant ce temps, la situation de l’enfant va de mal en pis. Pourtant, c’est elle-même qui m’avait dit qu’il faut tout faire pour que ma fille puisse être opérée avant qu’elle n’ait un an. Sinon, il sera trop tard », a expliqué madame Kadiatou Diallo, en larmes.

Très inquiète, cette dame appelle tous ceux qui en ont la possibilité de lui venir au secours très rapidement afin qu’elle puisse sauver sa fille. « Je demande à l’État et aux personnes de bonne volonté, de m’aider à sauver la vie de mon enfant. Actuellement, elle souffre beaucoup. Je consacre tout mon temps à m’occuper d’elle.

Je ne peux même plus m’occuper de ses frères qui sont à la maison. Elle ne dort pas. Elle passe tout le temps à pleurer. Et nous, nous n’avons pas de moyens pour l’évacuer. Donc, je demande de l’aide à tout le monde pour pouvoir la soigner », a lancé cette mère de famille.

Pour ceux qui veulent lui apporter de l’aide, madame Kadiatou Diallo est joignable au numéro : 624 16 88 54.

Malick Diakité pour Guineematin.com 

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin