Le RPG harangue sa jeunesse : « à notre temps, on n’hésitait pas ; quand on veut agir… »

13 juillet 2019 à 20 08 10 07107

Le débat sur la nouvelle Constitution est loin de s’estomper, notamment chez les promoteurs de cette idée qui divise. Le RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir en Guinée, y tient coûte que coûte et l’a réaffirmé à l’occasion de son assemblée générale hebdomadaire, tenue ce samedi 13 juillet 2019. La séance a été présidée par M’Bany Sangaré, secrétaire général de la jeunesse du parti, en présence d’autres cadres, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Bangaly Camara, membre du bureau politique national,
Bangaly Camara

Dans son intervention, Bangaly Camara, membre du bureau politique national, a remercié la jeunesse du parti pour la forte mobilisation du dimanche dernier pour soutenir le projet de nouvelle Constitution. « Le président Alpha Condé vous remercie vivement. Vous savez, la force d’une structure, les piliers d’une structure, c’est la jeunesse. Le président Ahmed Sékou Touré disait que la jeunesse a toujours raison. Et, c’est pourquoi il a accordé beaucoup d’importance à l’émancipation de la jeunesse et des femmes. Si nous parlons devant vous aujourd’hui, c’est grâce à l’héritage que ceux-ci nous ont donné. Donc, le RPG aussi, dès son avènement en Guinée ici, a été supporté, soutenu par la jeunesse. Parmi eux, il y a M’Bany Sangaré. Nous, on était dans la trentaine, on était devant le combat. On n’avait peur de rien, parce que quand tu hésites trop, Dieu même ne te regarde plus. Le chasseur qui va en brousse, s’il hésite trop, il ne tirera jamais un gibier. A notre temps, on n’hésitait pas ; quand on veut agir, on agit. Et si aujourd’hui la jeunesse se lève, pour nous montrer qu’ils sont nos héritiers devant nous-mêmes ; vraiment, nous sommes très contents et nous sommes rassurés que le RPG vivra longtemps. (…) Vous voulez qu’on ait une nouvelle Constitution, parce que vous avez vu que l’actuelle Constitution est parsemée d’insuffisances. La Constitution qui a donné naissance à la République de Guinée, ce n’était pas la Constitution de la Guinée. C’est la Constitution du gouvernement français qui a donné naissance à la République de Guinée, parce qu’on n’avait pas de constitution », a tenté de se justifier monsieur Camara.

Parlant de la visite en Guinée du président libérien, Georges Wéah, M’Bany Sangaré a expliqué que ce déplacement, qui a duré 3 jours, vise à promouvoir les rapports de bon voisinage entre nos deux pays. « Pendant cette visite, le président du Libéria a commencé par se rendre au Port Autonome de Conakry (PAC) à travers toutes ces installations modernes que le professeur Alpha Condé et tout le gouvernement de la 3ème République ont bien voulu apporter à la vitrine économique de notre pays. Je crois que la délégation libérienne a bien été émerveillée. Car, elle a constaté qu’il y a beaucoup de changements au PAC à travers les installations de Bolloré, les installations portuaires de FRIGUIA et les installations du port conventionnel. Après, la délégation libérienne a été conduite dans les différents barrages en construction dans notre pays, à commencer par le barrage de Kaléta, le barrage Souapiti et Amaria, pour apprécier les grands travaux en cours en République de Guinée. Ensuite, la délégation libérienne a été conduite à Boké et à Kamsar où elle a visité les différentes compagnies minières qui évoluent sur le terrain dans la zone minière de Boké. Cela doit nous dire que le Chef de l’Etat est un panafricain qui pense beaucoup à l’Afrique et raffermi tous les jours les liens d’amitié qui lient notre pays autres pays de l’Afrique », a-t-il expliqué.

Lansana Komara, ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle,
Lansana Komara

Pour sa part, Lansana Komara, ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, a invité les cadres du parti à se mobiliser davantage afin de faire gagner le RPG Arc-en-ciel aux prochaines élections. « Nous vous demandons, au nom de la direction nationale du parti, de rester toujours mobilisés. Nous savons que le RPG Arc-en-ciel est un grand parti, un parti mobilisé, ce qui a fait que jusqu’au jour d’aujourd’hui, vous avez gagné toutes les élections en République de Guinée. C’est une réalité. Vous savez, les battus ont toujours des arguments. Ils diront, c’est parce qu’ils ont été trichés à gauche, à droite. Ce qui est clair, c’est qu’ils ont toujours été battus à chaque élection. Ça, c’est parce que vous vous êtes mobilisés. Tendez la main aux autres, parce que les échéances qui arrivent, le Référendum et les autres échéances, nous sommes convaincus que le RPG va rafler l’écrasante majorité », a laissé entendre monsieur Komara.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Lire

Prévention et résolution des conflits : LEJEPAD et ses partenaires présentent le résultat

9 janvier 2019 à 19 07 51 01511

Les résultats de l’étude sur le renforcement des approches collaboratives et inclusives pour la prévention des conflits en Guinée ont été présentés ce mercredi, 09 janvier 2019, à Conakry. C’était à l’occasion d’une conférence nationale sur la rédevabilité sociale collaborative. Une démarche initiée par le LEJEPAD (Leadership Jeunes pour la Paix et le Développement en Afrique et en Guinée) en partenariat avec la Banque mondiale, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, ce projet exécuté par LEJEPAD et financé par la Banque mondiale, à travers sa structure GPSA (Global Partnership For Social Accountability), est l’aboutissement de quatre mois de recherches dans tout le pays. La démarche vise à « comprendre le fonctionnement des approches collaboratives qui existent en Guinée, évaluer les capacités existantes et les capacités manquantes et comprendre comment ces initiatives ont pu exister malgré un certain nombre de difficultés ».

Mme Aminata Touré

Dans son discours, madame Aminata Touré, maire de la commune de Kaloum, a félicité LEJEPAD pour cette initiative qui promeut la paix et qui doit inspirer tout un chacun. « Comme vous savez, dans tous nos pays, surtout en Afrique, nous sommes sujets à des conflits qui sont latents. Et, en Guinée, nous n’avons pas eu de guerre civile, nous n’avons pas eu de grands conflits majeurs. Mais, nous savons que des problèmes inclusifs se posent à nous et que nous devons débattre des sujets ouvertement, franchement. Et, je dis toujours qu’il faut qu’on se parle et qu’on se regarde en face. Parce que, comme vous le savez nous, pendant toute notre campagne, nous avons bâti notre campagne sur la cohésion sociale, sur l’entraide sociale », a-t-elle expliqué.

Bangaly Camara

De son côté, Bangaly Camara, directeur exécutif de LEJEPAD en Guinée, s’est réjoui du succès de cette étude menée dans les quatre (4) régions naturelles. Selon lui, « l’approche collaborative est la meilleure approche de gouvernance parce que ça permet à tous les citoyens de se donner la main dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance locale. Et les gouvernants et le secteur privé et les organisations de la société civile, nous devons ensemble nous donner la main pour pouvoir veiller sur la prestation des services qui vont dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Mais, ça ne peut se faire que dans la collaboration, pas dans la confrontation, des injures publiques ou bien dans l’adversité qui ne dit pas son nom. Nous avons estimé qu’il faut insuffler cette dynamique qui pourra quand même amener toutes les corporations, toutes les forces vives à se donner la main, à travailler ensemble et à développer le pays ensemble ».

Maria Cavalov

Pour sa part, Maria Cavalov, représentante de Global Partnership For Social Accountability de la Banque mondiale, basé à Washington, s’est félicité de la réussite de ce projet. « La rédevabilité sociale, les mécanismes que nous prônons aujourd’hui, s’éloignent de la dichotomie Etat-Citoyen, s’éloignent de processus qui tentent parfois à aller vers la confrontation, vers une idée de collaboration possible entre Etat, entre citoyens, entre secteur privé. Une collaboration à laquelle on croit particulièrement dans les pays qui sont considérés comme fragiles… »

Amirou Diawara

Parlant de ce que la Guinée doit faire pour éviter de tomber dans des conflits de grande envergure, Amirou Diawara, chef de cabinet du ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, a invité à la vigilance. « Les conflits sont multiformes et complexes. L’analyse et la cartographie des conflits réalisés par différents experts en Guinée ont démontré que nous devons tous être vigilants pour ne pas que ces conflits, parfois mineurs et circonscrits dans une zone, deviennent des conflits majeurs et qui entraveraient l’avenir et le devenir de notre nation. L’Etat est certes détenteur de la puissance publique mais, il ne saurait à lui seul résoudre cet épineux problème ».

Pour finir, monsieur Diawara a dit son espoir « que les résultats de cette réflexion renforceront la synergie d’actions entre le gouvernement, les organisations de la société civile, le secteur privé et les partenaires techniques et financiers. Je prends ici l’engagement que le gouvernement, à travers le département de la Citoyenneté et de l’Unité Nationale, ne managera aucun effort pour relever le défi du vivre ensemble dans notre pays ».

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Lire

Exécutifs communaux : le RPG mise sur ses alliés pour diriger le maximum de mairies de la Guinée

21 juillet 2018 à 18 06 04 07047

Comme nous l’annoncions précédemment, le parti au pouvoir a tenu son assemblée générale hebdomadaire à son siège à Gbessia-aéroport ce samedi, 21 juillet 2018. Présidée par Sékou Tostao Kandé, cette réunion politique a été dominée par l’installation des exécutifs communaux et du débat au tour de la nouvelle loi sur la CENI, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

2ème jour de grève contre le prix du carburant : Kindia a partiellement fonctionné

5 juillet 2018 à 19 07 34 07347

La grève de trois jours, déclenchée hier mercredi par l’Intersyndicale CNTG-USTG, est partiellement suivie à Kindia. Le mouvement, qui vise à protester contre la hausse unilatérale du prix du litre du carburant à la pompe, est beaucoup plus suivi ce jeudi, 5 juillet 2018 dans le secteur des transports, rapporte Guineematin.com, à travers un de ses correspondants dans la région.

Lire

Agression du journaliste Moussa Moise Sylla : de lourdes peines contre Chérif Boiro et Korka Barry

16 janvier 2018 à 20 08 29 01291

Moussa Moise Sylla

Le verdict est tombé ce mardi 16 janvier 2018 au Tribunal de Première Instance de Dixinn dans le dossier de l’agression de Moussa Moise Sylla, un des animateurs de l’émission « Les Grandes Gueules » sur Espace Fm et Directeur de la télévision privée Espace Tv. Les accusés Mamadou Korka Barry, Chérif Boiro (en fuite), Bangaly Camara et Nya Kaba Camara ont été reconnus coupables et condamnés à de lourdes peines de prison pour les deux premiers, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Moussa Moise Sylla face à ses assaillants : « ils n’étaient pas venus pour voler, mais pour ôter ma vie »

18 septembre 2017 à 23 11 00 09009

Les débats dans le dossier des présumés auteurs de tentative d’assassinat et autres infractions criminelles contre le journaliste d’Espace FM, Moussa Moise Sylla ont commencé ce lundi, 18 septembre 2017, au Tribunal de Première Instance de Dixinn. Les accusés dans cette affaire sont Mamadou Korka Barry, Chérif Boiro (en fuite), Bangaly Camara, N’wa Kaba Camara. Ils sont poursuivis pour des faits de vol à main armée, tentative d’assassinat, recèle, complicité d’incendie volontaire, destruction ou dégradation de biens mobiliers et vol simple, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Concours régional « voix des jeunes » en Côte d’Ivoire : l’IUHEG représentera la Guinée

29 janvier 2017 à 13 01 54 01541

Ce sont les étudiants de l’Institut Universitaire des Hautes Etudes de Guinée (IUHEG) qui représentera la Guinée à Abidjan demain, lundi 30 janvier 2017, face à deux autres pays, la Côte d’Ivoire et le Sénégal à la finale du concours régional dénommé « voix des jeunes ». L’annonce a été faite ce vendredi, 27 janvier 2017, lors d’une conférence de presse organisée à IUHEG par les responsables de Leadership, la structure organisatrice de l’événement en Guinée, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

RPG arc-en-ciel : Sékou Souapé et Bangaly Camara accueillis en héros

25 juin 2016 à 12 12 14 06146

Sékou Souapé Kouroumah au RPG AEC

Sékou Souapé Kouroumah

Comme tous les samedis, l’assemblée générale hebdomadaire du RPG arc-en-ciel se déroule en ce moment (12 heures 08’) au siège national du parti présidentiel, à Gbéssia-aéroport. La particularité de cette première partie de l’assemblée est l’accueil de Sékou Souapé Kouroumah (membre fondateur du RPG) et Bangaly Camara (ancien maire de Kankan), a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire