Cambriolage de la radio rurale de Kouroussa : des équipements et de l’argent emportés

10 février 2021 à 15 03 57 02572

La radio rurale de Kouroussa a été victime d’un cambriolage dans la nuit d’hier à ce mercredi 10 février 2021. Des inconnus ont escaladé le mur avant de s’introduire dans les locaux de la station. Ils ont emporté plusieurs matériels de travail et des sommes d’argent, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Kankan.

Lire

Insécurité à Kankan : des maisons cambriolées en plein jour au quartier Bordeau

27 janvier 2021 à 8 08 29 01291

C’est une situation qui inquiète aujourd’hui les habitants du quartier Bordeau, dans la commune urbaine de Kankan. Depuis quelques temps, des cambriolages de maisons y sont perpétrés en plein jour par des inconnus. Le dernier cas en date a été enregistré le lundi dernier, 25 janvier 2021. Les malfaiteurs ont défoncé les portes de certaines maisons pour s’emparer de l’argent et des objets de valeurs.

Lire

Cambriolage d’un magasin à Nongo : le parquet de Dixinn requiert 8 mois de prison contre les auteurs présumés

7 janvier 2021 à 10 10 50 01501

image d’archive

Poursuivis pour vol de numéraires et d’objets divers, Alpha Oumar Barry et ses trois coaccusés (Alseny Diallo, Boubacar Baldé et Amadou Oury Diallo) ont comparu hier, mercredi 06 janvier 2021, devant le tribunal correctionnel de Dixinn. Les prévenus ont plaidé non coupables des charges articulées contre eux par le plaignant, mais sans pour autant convaincre le ministère public de leur innocence dans cette affaire. Car, à la clôture des débats, le parquet a requis huit mois de prison ferme à leur encontre, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Kankan : une boutique cambriolée, plus de 10 millions emportés

7 décembre 2020 à 17 05 07 120712

L’insécurité est devenue récurrente ces derniers temps à Kankan, la deuxième ville de la Guinée. Dans la nuit du samedi au dimanche, 6 décembre 2020, une boutique multi-services a été cambriolée à Missira Koko, un quartier périphérique de la commune urbaine de Kankan. Les voleurs ont forcé la porte de la boutique pour voler plus de 10 millions de francs guinéens, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Lire

Cambriolage à Hamdallaye (Mamou) : plus de 5 millions et des objets divers emportés

22 juillet 2020 à 9 09 58 07587

Mamadou Alpha Bhouryah Diallo, proviseur du Lycée Almamy Oumar Bademba

Des inconnus ont cambriolé la maison du proviseur du lycée Almamy Oumar Bademba pendant la journée d’hier, mardi 21 juillet 2020, située au quartier Hamdallaye, dans la commune urbaine de Mamou. Les malfaiteurs ont emporté plus de cinq (5) millions de francs guinéens et d’autres objets de valeur, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Labé : la direction préfectorale de la santé victime de vol

8 juillet 2020 à 19 07 50 07507

Dr. Abdoulaye Diari Diallo, chef de la section prévention et lutte contre les maladies à la DPS de Labé

Un cambriolage s’est produit dans la nuit du mardi à ce mercredi, 8 juillet 2020, à la direction préfectorale de la santé de Labé. Des inconnus se sont introduits dans le bâtiment, emportant un ordinateur et une tablette, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants basés dans la ville.

Lire

Insécurité à Kissidougou : une boutique vidée par des inconnus

19 juin 2020 à 13 01 02 06026

Un nouveau cambriolage dans la commune urbaine de Kissidougou. Dans la nuit du jeudi à ce vendredi, 19 juin 2020, des inconnus ont attaqué une épicerie située dans le quartier Korodou. Ils ont vidé le conteneur avant de disparaître, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé dans la préfecture.

Lire

Couvre-feu et cambriolage à Boma (N’Zérékoré) : les victimes pointent du doigt des militaires

9 avril 2020 à 19 07 11 04114

Les faits de cambriolage se multiplient à travers la Guinée depuis l’instauration du couvre-feu destiné à freiner la propagation du coronavirus. Après Dubréka et Kourémalé (Siguiri), c’est la ville de N’zérékoré qui a enregistré le cambriolage de plusieurs boutiques dans la nuit du mercredi au jeudi, 09 avril 2020. Alors que les assaillants ont emporté plusieurs biens, les victimes accusent des militaires d’en être les auteurs, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Labé : cambriolage chez Oustage Kaba Koïn Barry

15 mars 2020 à 16 04 24 03243

L’insécurité revient au galop dans la commune urbaine de Labé où hier, samedi 14 mars 2020, en pleine journée, des inconnus ont cambriolé le domicile de l’imam Mamadou Kaba Koïn Barry, à Dianyâbhé, relevant du quartier Madina, où la victime déplore la soustraction de plus de 11 millions de francs guinéens et de plusieurs objets de valeur au préjudice de sa seconde épouse, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Kankan : une boutique cambriolée, plusieurs téléphones et accessoires emportés

7 septembre 2019 à 18 06 06 09069

Les populations de Kankan sont confrontées à une insécurité grandissante depuis un certains temps. Les attaques nocturnes sont devenues récurrentes, notamment les cambriolages. Dans la nuit du vendredi 06 au samedi 07 septembre 2019, des présumés voleurs ont défoncé la boutique du président des propriétaires de télé-centres de la ville. Les faits se sont produits au quartier M’balia, dans la commune urbaine, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, les malfaiteurs ont emporté plusieurs téléphones et leurs accessoires. La victime, du nom de Sansy Condé, a été réveillée tôt ce samedi matin par un coup de fil de ses voisins. Arrivé sur les lieux, Sansy Condé n’a pu que constater les dégâts. « C’est les voisins qui m’ont appelé à 6h du matin. Ils m’ont dit de venir, que ma boutique a été cambriolée. Directement je suis venu trouver qu’ils ont défoncé l’arrière de la boutique… »

Sansy Condé

Faisant l’état des lieux des pertes subies, Sansy Condé dit que plusieurs téléphones portables et leurs accessoires ont été emportés par les voleurs. « Ce jour-là, très malheureusement, mes jeunes frères ont oublié de rentrer avec les téléphones et accessoires. Les voleurs ont emporté les téléphones qui sont en réparation, ceux qui sont en vente, et plusieurs accessoires ».

Monsieur Condé dit avoir saisi les autorités pour voir si la lumière sera faite dans cette affaire, en portant plainte contre X. « Quand j’ai vu l’importance des dégâts, j’ai directement saisi les services de sécurité et j’ai fait une déclaration à la gendarmerie. Je suis très mécontent par rapport à cette situation. Les jeunes qui se débrouillent sont souvent confrontés aux cambriolages. C’est tellement dommage. Je demande à l’autorité de renforcer la sécurité autour des personnes et leurs biens », demande-t-il.

Cet énième cambriolage vient allonger la liste des victimes qui sont plus que jamais désespérées. Pas plus tard que la nuit du mercredi 04 septembre dernier, des habitants de Kankan ont entendu des coups de feu. Selon nos informations, des hommes armés ont attaqué une boutique au quartier Sogbè. Ils se seraient sauvés avec des ordinateurs et une somme de 7 millions de francs guinéens.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Lire

Cambriolage au ministère de l’Elevage : « ils ont défoncé 4 portes, dont celle du payeur »

19 août 2019 à 13 01 51 08518
Roger Patrick Millimouno, ministre de l’Elevage

Le bâtiment abritant trois (3) directions du ministère de l’Elevage à Kaloum a enregistré un cambriolage dans la nuit du dimanche à lundi 19 août 2019. Selon nos informations, quatre portes de quatre bureaux ont été défoncés, dont le bureau du payeur. Un seul ordinateur portable a été emporté, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

« Nous sommes venus ce lundi matin, on a trouvé que quelques quatre bureaux ont été défoncés, dont le bureau du payeur. Ils ont tenté de casser le coffre-fort à travers un marteau. Ils ont tout fait, mais ils n’ont pas pu l’ouvrir. Dans un autre bureau, c’est un ordinateur portable de marque Lenovo qui a été emporté. Il appartient à l’un des chefs de section de la Direction des Ressources Humaines. C’est ce qu’on a constaté », a révélé sous anonymat un travailleur du ministère.

coffre-fort du ministère de l’Elevage

Selon notre interlocuteur, « le laboratoire diagnostic a également été visité. Ils ont cassé la porte du directeur. Ce matin, on a constaté que rien n’a été emporté dans ce bureau ».

Après cette découverte, la gendarmerie a dépêché des agents sur les lieux pour faire le constat et mener les enquêtes. « Ils ont interrogé le vieux gardien des lieux. Lui, il dit qu’il avait fermé tous les grands portails et qu’il avait les clés. Les agents n’ont pas constaté par où les gens sont rentrés. Face au gendarme, le vieux pense que les auteurs du cambriolage seraient montés par les fenêtres de l’un des bureaux. C’est cette hypothèse qu’il a donnée. Les gendarmes disent que les enquêtes vont être menées pour tenter de faire la lumière sur ce cambriolage », a expliqué notre source.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Lire

Cambriolage raté à Kindia : le gardien d’un magasin tué par des hommes armés

20 juillet 2019 à 15 03 54 07547

Le gardien d’un magasin de conservation de poissons, de poulets importés et de riz a été tué par des inconnus dans la nuit de vendredi à samedi 20 juillet 2019 au quartier Manquepas, dans la commune urbaine de Kindia. Les malfaiteurs seraient venus sur les lieux dans l’intention de cambrioler le magasin de la société SONIT Pêche, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, c’est aux environs de 3 heures du matin qu’un groupe d’hommes armés s’est attaqué à un magasin de stockage de poissons, de poulets importés et de riz, situé au quartier Manquepas, au cœur de la ville de Kindia. Mais, il y avait un obstacle d’autant plus que le magasin était bien cadenassé et gardé par un commandant à la retraite, du nom de Keita Mamadou, marié à 2 femmes et père de cinq enfants. Après avoir tenté vainement de casser les portes du magasin, les assaillants ont fini par éliminer le gardien.

Tôt ce samedi, 20 juillet 2019, le corps sans vie de Mamoudou Kéita a été découvert par des jeunes mécaniciens qui ont passé la nuit au garage, non loin du lieu de drame. Un d’entre eux, en l’occurrence Aly Fofana, dit avoir été menacé par les assaillants. « J’étais couché dans le véhicule avec un petit. On ne sait pas à quelle heure les bandits sont venus, mais il était presque 2 h passé. Quand ils sont venus, ils nous ont intimé de ne pas parler, sinon qu’ils vont nous tuer. C’est le matin qu’on n’a vu les chaussures et la torche du vieux. Nous nous sommes rendus dans sa guérite pour voir. C’est son corps qu’on a vu et nous avons informé le voisinage», a expliqué le mécanicien.

Selon le chef du quartier de Manquepas, Sékouba Traoré alias 7millions, « c’est la première fois que cela se passe dans mon quartier à ma connaissance. Les enfants étaient couchés dans le véhicule au garage, mais les assaillants étaient armés. Ils ont dit aux enfants que s’ils tentent un mouvement, ils auront à faire avec eux. C’est dans ça, ils ont profité pour attacher le gardien et tenter de défoncer le magasin sans réussir. Le sac du gardien n’a pas été retrouvé. J’invite les autorités et les services de sécurité à redoubler d’ardeur pour la sécurisation des citoyens et leurs biens ».

La victime a été ligotée, les deux bras attachés, la bouche et le nez bouchés à l’aide de la colle scotch. Apres le constat fait par les gendarmes, le corps a été remis à la famille mortuaire, domiciliée à Sarakoléah, où il sera inhumé ce samedi soir.

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628-518-888

Lire

Cambriolage du siège de C24News : un vigile mis aux arrêts par la gendarmerie

25 mai 2019 à 18 06 06 05065
Thierno Boubacar Diallo, PDG du site C24News.infos

Le siège de nos confrères du site C24News.infos, situé à quelques pas du carrefour de Bambéto, dans la commune de Ratoma, a été cambriolé dans l’après-midi d’hier, vendredi 24 mai 2019. Les indésirables visiteurs ont emporté des ordinateurs et une importante somme d’argent, en francs guinéens et en devises étrangères, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon Thierno Boubacar Diallo, PDG du site C24News.infos, les malfaiteurs ont profité de la prière de vendredi pour casser les portes des bureaux, situés au 5ème étage de l’immeuble. « Quand je suis revenu de la RTG, le vigile a ouvert la porte, je suis rentré pour garer ma voiture. Je suis monté à mon bureau où j’ai fait au-moins 15 minutes. J’ai pris mes ablutions avec mon collègue Bachir. C’est ainsi qu’on a quitté dans les bandes de 13 heures 35 à 45 minutes. On est allé à la mosquée de Bambéto pour effectuer la prière en laissant toujours le vigile là-bas. On a pris 10 à 15 minutes au maximum. A notre retour, on a constaté que la porte principale n’était pas fermée, celle de mon bureau également. Mais, je précise que le vigile était toujours à la porte », a-t-il expliqué.

Parlant des objets emportés par les malfrats, Thierno Boubacar Diallo dit ne pas retenir avec exactitude tout ce qui a été emporté. « Pour le moment, je ne peux pas vous dire tout ce que j’ai perdu. Mais, tout ce que je peux vous dire, c’est que personnellement, dans mon bureau, j’avais deux ordinateurs portatifs (un ordinateur MAC I5 et un ordinateur HP). Dans les tiroirs, il y avait une somme de 2000 à 2500 euros, et des passeports. Mais, ils n’ont pas touché à mes passeports et à ceux de mes petits frères. Aussi, il y a une somme de 5 millions de francs guinéens quelque part que j’avais gardé pour la dépense de l’entreprise. Il y avait aussi une somme d’un million et quelques de francs guinéens sur la table parce que j’étais en train de préparer la dépense de la semaine. Et mon collègue Bachir aussi avait dans son bureau une somme de 3 mille Euros qu’il avait gardé dans une enveloppe avec 4 passeports : le passeport de son petit frère, sa femme, celui de la petite sœur à un de ses amis et son passeport qui contenait même des visas. Aussi, son ordinateur portable MAC I5 a été emporté », a-t-il indiqué.

Dès après ce cambriolage, notre interlocuteur dit avoir immédiatement pris un certain nombre de dispositions pour retrouver les auteurs des faits. « La première des choses que nous avons faite, c’est d’alerter le propriétaire du bâtiment, on lui a dit que nous avons été victimes de vol. Il est venu constater lui-même. Il a appelé le responsable de la société de gardiennage. Celui-ci aussi est venu faire le constat. Après, on a porté plainte contre le propriétaire du bâtiment, parce que c’est lui qu’on connait, la société de gardiennage a été recrutée par lui. Donc lui aussi, il a porté plainte contre la société au niveau de la gendarmerie de Kipé. Eux aussi, ils ont délégué deux de leurs agents qui sont venus faire le constat et sont partis avec le vigile qui était de garde ce jour », a-t-il fait savoir.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Lire

Cambriolage à Lambanyi : une voiture emportée

16 mars 2019 à 13 01 52 03523

L’insécurité continue à faire des victimes dans la ville de Conakry. Dans la nuit d’hier vendredi 15 mars, Sékou Oumar Diallo, citoyen domicilié au quartier Lambanyi, dans la commune de Ratoma, a reçu la visite d’un inconnu qui a réussi à voler sa voiture de marque Toyota Highlander, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La victime de ce cambrioleur astucieux n’en revient toujours pas. Sékou Oumar Diallo, évoluant dans le transport maritime, interrogé par notre reporter, est revenu sur le vol dont il a été victime. « J’ai été victime d’un cambriolage dans la nuit de ce vendredi. Un cambriolage qui est vraiment atypique. Parce que, je me suis levé le matin, je voulais aller à la prière. Je me suis mis à rechercher les clés de la voiture, je ne les retrouvais pas.

J’ai réveillé ma femme. On a cherché, mais on ne les voyait toujours pas. Puis, j’ai regardé par la fenêtre, j’ai vu que la voiture n’était pas là. Donc, j’ouvre la porte, je constate que la voiture a disparu. Le portail était ouvert. Après, on a vu dehors un bois et une barre de fer que le voleur a probablement utilisé pour récupérer les clés. Mais, certainement c’est quelqu’un qui connait toutes mes habitudes dans la maison, parce que quelqu’un d’autre ne peut pas savoir que je mettais les clés sur le frigidaire.

Il n’a pris que la voiture. Il n’y a aucune effraction. Parce que, comme vous le constatez, les portes ne sont pas défoncées. Il a pris la voiture, il est parti. Mais, c’est une voiture d’un certain standing, une Toyota Highlander, les avant derniers modèles. Un véhicule de couleur blanche », a-t-il expliqué.

Selon notre interlocuteur, il a déjà porté plainte. « C’est la première fois que je suis victime de vol ici. Même nos vêtements passaient la nuit dehors, accrochés ici. On ne m’avait jamais volé ici, même une aiguille. Je suis là depuis 2010. J’ai informé la gendarmerie et la police de la disparition de mon véhicule. Nous sommes en train de prendre des dispositions pour que le véhicule soit retrouvé », a fait savoir la victime, Sékou Oumar Diallo.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Lire

Cambriolage d’un cybercafé à Labé: plus de 10 millions de francs emportés

6 mars 2019 à 14 02 13 03133

Des inconnus se sont introduits nuitamment dans cybercafé situé au quartier Mairie, en face du lycée Hoggo Mboûro, dans la commune urbaine de Labé. Les faits se sont produits dans la nuit du mardi 05 mars 2019. Les malfaiteurs ont emporté plus de 10 millions de francs guinéens, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Abass Soumano, la victime de ce cambriolage, responsable du Centre de Prestation en Services Informatiques de Mairie, est revenu sur les faits. « Je gère un centre informatique. Le mardi matin, quand je suis arrivé au travail, j’ai ouvert la porte et j’ai constaté qu’il y avait des trous au niveau de la toiture. Le ou les voleurs sont rentrés par la toiture.

Ils y ont percé des trous, puis ils sont passés par le plafond. Quand ils sont rentrés, ils ont pris de l’argent. Ils ont emporté avec eux la somme de 10 millions 500 mille francs guinéens. C’est de l’argent que je devrais remettre à une dame qui s’appelle Hadja Fatoumata Diallo. A part l’argent, ils n’ont rien pris », a-t-il expliqué.

Parlant de ce qu’il a fait devant cet acte, Abass Soumano dit avoir fait une déclaration à la police. « J’ai signalé le cas aux agents de la police. Mais, ils n’ont pas suspecté quelqu’un pour le moment ».

Pour finir, la victime n’a pas manqué de dire sa frustration. « Je suis surpris. Quand tu mets de l’argent, une somme comme ça, et tu viens trouver qu’ils ont tout pris, c’est une surprise, par ce que je ne m’attendais pas à ça. Je suis déçu. Il faut que les autorités prennent les dispositions pour arrêter les bandits, nous sommes en danger », a-t-il lancé.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tel: (00224) 622 07 93 59

Lire

Mamou : un mort et un blessé par balle lors d’un braquage

14 novembre 2016 à 15 03 40 114011

Mamou, affrontementEn provenance de Kissidougou (en région forestière) pour Conakry (la capitale guinéenne), une voiture de transport en commun de marque Peugeot 505, à bord de laquelle se trouvaient neuf passagers plus le chauffeur, a été victime d’attaque à Dounkiwal, une localité située à environ 5 kilomètres du centre-ville de Mamou, sur la nationale Mamou-Faranah. L’acte s’est produit dans la nuit d’hier à aujourd’hui, lundi 14 Novembre 2016, aux environs de 1 heures, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants locaux.

Lire