Manque de courant à Sangarédi : le maire de la ville appelle à la patience

3 avril 2019 à 12 12 26 04264

Depuis quelques semaines, la desserte du courant électrique a connu une nette dégradation à Sangarédi, dans la préfecture de Boké. La centrale électrique qui desservait cette localité minière s’est arrêtée, et les groupes qui ont pris le relais sont loin de couvrir la demande en électricité. Les habitants de la ville se plaignent de cette situation et les autorités appellent à la compréhension, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Depuis de très longues années, la ville de Sangarédi est desservie en électricité 24/24h. Mais actuellement, la situation est bien différente. Les habitants de certains quartiers peuvent passer une semaine sans voir le courant dans leurs foyers. Une situation qui leur rend la vie difficile, explique Amadou Oury Diallo, un citoyen de la localité.

« Sangarédi, sans le courant, est invivable. Nous on est là actuellement, malgré nous. C’est une zone bauxitique et il fait très chaud. Ici, sans le courant, on n’a même pas d’eau. En ce moment, on boit l’eau de puits. C’est impossible d’avoir de l’eau fraîche », confie notre interlocuteur.

Et, cette situation affecte sérieusement les activités des citoyens. Sékou Amadou Sylla, menuisier, peine à travailler sans électricité. « J’ai un atelier où j’ai sérieusement besoin de courant pour travailler. S’il n’y a pas de courant, mon travail est très ralenti. C’est pourquoi, je n’arrive pas à respecter actuellement les délais que je donne à mes clients. Et, quand je ne travaille pas, je ne peux pas avoir de l’argent », a-t-il dit.

Selon le maire de Sangarédi, Mamadou Houdy Bah, ce manque de courant est dû à une panne survenue au niveau de la centrale électrique installée par la CBG, qui fournit du courant à la ville. « Les installations sont très vieillissantes. Ces machines qui sont usées sont tombées en panne. Pour trouver les pièces de rechange, il faut commander de très loin. Et, l’acheminement peut prendre du temps », explique la maire.

Mamadou Houdy Bah appelle donc les citoyens à la compréhension et à la patience. « Je dirais à la communauté de Sangarédi de se rappeler que la CBG n’a jamais refusé de nous donner le courant. Nous appelons à leur compréhension, à leur sagesse et nous leur demandons de patienter jusqu’à ce que les machines reprennent le régime habituel », a exhorté le maire de Sangarédi.

De retour de Sangaredi, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com
Tel. 628-98-49-38

Lire

SOS pour l’hôpital régional de Kankan : l’incendie de la centrale électrique (vidéo)

30 janvier 2015 à 0 12 51 01511

Kankan, hôpital Comme nous l’annonçait Guineematin.com un peu plutôt, la centrale électrique de l’hôpital régional de Kankan a pris feu dans la journée d’hier, jeudi 29 janvier 2015, à 11 heures 30 minutes. Interrogé sur place par notre correspondant à Kankan, le technicien responsable du groupe a expliqué sa surprise de voir ce groupe prendre feu quelques minutes seulement après sa mise en marche.

Lire