Noël à Conakry : 15 cas d’accident enregistrés au centre Mère et Enfants, 2 au Flamboyant

25 décembre 2018 à 21 09 09 120912

Les accidents de la circulation sont récurrents pendant les fêtes de fin d’année. Comme on pouvait s’y attende, des accidents ont été enregistrés la nuit dernière dans la ville de Conakry, à l’occasion de la fête de Noël. Une quinzaine de blessés ont été reçus dans certains centres hospitaliers de la commune de Ratoma, a appris Guineematin.com à travers ses reportes.

Dr. Oumar Djambourya Diallo

Au centre de santé Mère et Enfant de Kipé, un total de 15 cas d’accidentés a été reçu sur place. Selon Alpha Oumar Djambourya Diallo, médecin dans ledit centre, pour le cas d’hier, on a approximativement enregistré entre 19 heures et le petit matin, 15 accidentés dont quatre femmes, avec des fracturés, des traumatisés, ainsi que des cas d’égratignures et des petites plaies. Leurs âges varient entre 15 et 45 ans ».

Par ailleurs, Dr Diallo a précisé que la plupart des accidentés reçus étaient en état d’ivresse. « La plupart était dans un état d’ivresse. Ce qu’on pouvait gérer, on a pu gérer au sein de notre centre. Mais, les cas de traumatismes graves qu’on n’a pas pu gérer, on les a référé dans les CHU et l’hôpital Sino-guinéen ».

Pour ce qui est du centre de santé Flamboyant, situé à Petit Simbaya, dans la commune de Ratoma, seulement deux cas d’accident ont été signalés.

Dr Fasou Lamah

Selon Dr Fasou Lamah, en service dans ce centre, « hier, on a reçu seulement deux cas d’accident. Il s’agit de Fatoumata Binta Diallo, âgée de 20 ans, et de Mohamed Camara, âgé de 25 ans. On a reçu la dame à 20 heures. On a fait les soins. Mais, c’est juste un traumatisme au niveau du pied, de simples égratignures. Il n’y avait pas de fractures, ni d’entorse. On a fait un pansement, on lui a donnée des anti-inflammatoire. Le second est venu aux environs de 22 heures. On a fait une immobilisation de son pied, on a vu qu’il n’y a pas de gravité. On les a mis en observation pendant deux heures. Ils ont dit que ça va et on les a libérés après ».

Par contre, d’autres centres de santé n’ont reçu aucun blessé pour la fête de Noël. Selon les services d’urgence de l’hôpital Jean Paul II, du Centre Médical Communal de Ratoma et de l’hôpital Sino-guinéen, aucun cas d’accident n’a été enregistré à leur niveau.

Contrairement aux années passées, où on constatait à de nombreux cas accidents de circulation, causés parfois par la consommation abusive de l’alcool, la fête de Noël de l’année 2018 n’a pas connu le même triste sort. Il reste à savoir si cette tendance va se poursuivre jusqu’au nouvel an.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Read More

Après les manifestations : la galère des victimes dans les cliniques et hôpitaux

15 avril 2015 à 21 09 10 04104

blesséSuite aux deux jours de  manifestations émaillées de violence à Conakry, Guineematin.com a pu constater ce mercredi 15 avril 2015, la présence de quatre blessés  à la clinique « Mère et enfants » de Kaporo rails et un jeune garçon sorti cet après-midi de la policlinique de Dixxin, où ce dernier était admis aux environs de 14 heures.

Read More