Conakry : l’ONG WAFRICA vole au secours de trois écoles primaires de Ratoma

4 avril 2019 à 9 09 27 04274

L’ONG WAFRICA, fidèle à ses objectifs, vient d’apporter son soutien à trois écoles primaires publiques de Conakry. Elle a offert plusieurs chaises plastiques à ces établissements scolaires. La cérémonie de remise de ce don a eu lieu hier, mercredi 03 avril 2019, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Les bénéficiaires de ce don sont : les écoles primaires de Kipé 1 et 2, et celle de Kaporo, toutes dans la commune de Ratoma. Elles ont reçu respectivement une dizaine et une vingtaine de chaises plastiques. L’objectif est d’appuyer l’éducation des jeunes filles, selon Fatou Souaré Hann, directrice exécutive de WAFRICA. « On a décidé, depuis quelques années, d’appuyer l’éducation de la jeune fille. Parce qu’on s’est rendu compte que vraiment c’est le plus gros levier de développement finalement.

Donc pour ce faire, comme on reste une petite ONG, on s’investie dans des écoles primaires, où on vient essayer de collaborer avec la direction, d’appuyer les jeunes filles, d’identifier les jeunes filles en difficulté et de les appuyer. Et aussi, d’appuyer les enseignantes dans leur formation en pédagogie active. Donc, ça fait trois ans qu’on œuvre à côté de ces écoles.

En plus d’appuyer les jeunes filles et de proposer un programme qu’on appelle le 4 F, dont les filles fortes deviennent les femmes fortes. On essaie de temps en temps de trouver des ressources matérielles pour appuyer nos écoles aussi. C’est dans ce sens-là que chaque année, on essaie de faire des dons de tables-bancs, pour que le ratio table-banc s’améliore et pour que les élèves soient dans de meilleures conditions d’apprentissage », a-t-elle expliqué.

Parlant de ce don précis et du choix de ces trois écoles primaires Publiques, la directrice exécutive de WAFRICA a indiqué que la démarche a consisté à « aller vers l’IRE (Inspection régionale de l’Education), vers les autorités de l’éducation. Ce sont eux qui nous avaient orientés vers ces trois écoles. Il y a aussi la proximité qui faisait qu’on restait dans ce secteur.

Maintenant, une des maîtresses qui travaillait avec nous à Kipé 2 a été promue directrice de Kipé 1. Donc, elle est presque membre de l’ONG comme elle le dit, on l’a suivie à Kipé 1 et on essaie de l’appuyer comme on peut si on a les moyens», a dit Fatou Souaré Hann.

Très heureux de ce geste humanitaire, madame Kourouma Djenaba Béavogui, directrice de l’école primaire Kipé 1, a exprimé sa joie de recevoir ce don, avant de promettre de l’utiliser à bon escient. « Je suis animé d’un sentiment de joie. Je dis merci à madame pour tout ce qu’elle est en train de faire pour l’école. Depuis trois ans, je suis avec elle. Mais, je suis vraiment satisfaite pour tout ce qu’elle est en train de faire pour les filles et femmes en difficulté. Je leur donne l’assurance que ces dons seront bien utilisés », a-t-elle promis.

Abondant dans le même sens, Mamadou Mountaga Souaré, directeur de l’école primaire Kipé 2, a dit remercié les donateurs. Selon lui, son école avait suffisamment besoin de chaises puisqu’elle abrite les réunions du corps enseignant chaque semaine. « Nous sommes très contents, très réconfortés par le geste de cette ONG. Nous sommes à près de quatre ans de collaboration. Chaque année, elle nous offre 12 table-bancs. Cette année, elle n’a pas pu nous envoyer 12 table-bancs, mais elle nous a offert 23 chaises plastiques.

Au nom de monsieur le ministre, au nom de monsieur le DCE, au nom de tout le collectif de Kipé 2, nous les remercions. Toutes les réunions de la DCE de Ratoma se tiennent à l’école primaire Kipé 2. Il n’y a pas ces jours de réunion que je ne débourse pas 200 mille. Donc, ces chaises, ça nous fait un grand soulagement », a-t-il fait remarquer.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

Lire

SOS pour le palais de la justice de Mandiana ! Voici quelques images qui font honte !

11 février 2015 à 22 10 14 02142

Palais de justice de MandianaAprès les affrontements inter communautaires entre maliens et guinéens dans la préfecture de Mandiana, le 25 janvier dernier, Guineematin.com a dépêché un reporter sur les lieux pour s’entretenir avec les acteurs et autorités locales des deux pays. À cette occasion, notre reporter a profité pour faire un tour dans la ville de Mandiana.

Lire