Conakry : les 3 soldats guinéens tués au Mali reçoivent des hommages avant de regagner leurs dernières demeures

2 mars 2019 à 12 12 02 03023

L’armée guinéenne et le peuple de Guinée (à travers les autorités civiles du pays) ont rendu hier, Vendredi 01 Mars 2019, un dernier et vibrant hommage aux trois soldats guinéens tués le 22 Février dernier au Mali où ils étaient en mission dans le cadre de la mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilité du Mali (MINUSMA). La cérémonie s’est déroulée à la base aérienne principale de Conakry, sise dans la commune de Matoto, en présence du ministre d’Etat en charge de la Défense nationale, du Premier ministre et des membres des familles de ces trois martyrs tombés sur le champ de bataille, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a suivi cette cérémonie.

Ils étaient nombreux les parents, amis, autorités (civiles et militaires), les amis de la Guinée et les frères d’armes de l’adjudant-chef Ismaël Bangoura et les sergents chefs Ives Haba et Michel Théa (trois soldats guinéens tués récemment au Mali) à avoir rallié la base aérienne principale de Conakry où une cérémonie funéraire en hommage à ces trois martyrs qui ont fait le sacrifice ultime en donnant leurs vies pour le maintien de la paix en Afrique. Ces soldats qui ont défendu le drapeau guinéen et qui ont rejoint « le peloton des martyrs de Guinée » ont reçu tous les honneurs pour le service rendu à la Guinée, à l’Afrique et au reste du monde, avant de rejoindre leurs dernières demeures.

« Les vaillants sous-officiers auxquels nous rendons hommage aujourd’hui sont des combattants de la paix contre la barbarie… Les sergents chefs Ives Haba et Michel Théa et l’adjudant-chef Ismaël Bangoura qui viennent d’être arrachés à leurs familles biologiques et à la famille internationale sont tombés au champ d’honneur pour une cause juste. Ce sacrifice ultime qui a été le leur ne restera pas vain. Le peuple malien, le peuple de Guinée et les Nations Unies ne les oublieront jamais… », a dit le représentant de l’ambassade du Mali en Guinée. Monsieur Yaya Dembélé en a profité pour exprimer les « condoléances les plus attristées » des autorités de son pays aux familles de ces trois soldats de Guinée.

Au nom de l’ensemble de la communauté internationale représentée en Guinée et du Secrétariat Général des Nations Unies, le représentant du Système des Nations Unies en Guinée, Pascal George Kizerbo, a dit que « les sergents chefs Ives Haba et Michel Théa et l’adjudant-chef Ismaël Bangoura sont tombés en terre sœur du Mali, terre africaine, dans l’accomplissement du sacrifice suprême du devoir suprême. Ils ont à ce titre, mérité de la nation, de l’Afrique et de la communauté internationale. Comme représenté sur leurs catapans, ils ont mérité du drapeau de la République de Guinée et de celui des Nations Unies… L’ensemble de la communauté internationale et du Système des Nations Unies s’inclinent pieusement devant les dépouilles de nos fiers et valeureux soldats qui ont répondu à l’appel des armes. Ils ont mérité de cette valeur qui dit : ‘’on nous tues ; mais, on ne nous déshonore pas’’ », a dit Pascal George Kizerbo.

Dr. Mohamed Diané

Prenant la parole, le ministre d’Etat, ministre des Affaires présidentielles et en charge de la Défense nationale, Dr. Mohamed Diané, a rendu un vibrant hommage à ces trois soldats froidement assassinés le 22 Février dernier. « Ils ont été lâchement abattus par les forces du mal qui ont choisi la barbarie, la méchanceté, la violence, la perfidie et la haine comme moyens d’expression et de subsistance… Je voudrais d’ores et déjà, adresser à la MINUSMA, au président de la République, chef des armées, aux familles des défunts et à l’ensemble du peuple de Guinée, mes condoléances émues. Je témoigne aux blessés toute notre compassion, nos souhaits de prompt rétablissement et rassure les familles des différentes victimes de notre soutient. Famille Bangoura, famille Théa, famille Haba, nous comprenons la souffrance qui est la vôtre. Nous partageons votre douleur et votre chagrin. Soyez rassurés que l’armée guinéenne restera toujours à vos côtés. Quant à vous, sergent-chef Ives Haba, sergent-chef Michel Théa et adjudant-chef Ismaël Bangoura, braves combattants, en vous engageant sous le drapeau nationale, vous avez fait avec honneur le difficile choix de défendre le peuple fier de Guinée jusqu’au sacrifice ultime. Par cette mort brutale et inattendue, vous rejoignez le peloton des martyrs qui ont donné leurs vies pour l’émancipation de notre continent. Soyez rassurés que ce noble combat infini de la liberté et de la souveraineté africaine sera poursuivi inlassablement par vos camarades d’armes. Vous ne mourrez plus jamais, car les martyrs ne sauraient mourir. Vous ne serez pas oubliés, car les martyrs ne sauraient être oubliés. La nation toute entière, avec votre sang versé, inscrira en lettres capitales, vos noms immaculés au panthéon de son histoire. Pour l’éternité, reposez donc en paix ! », a dit le ministre de la défense nationale, Dr Mohamed Diané, au nom du président de la république, Pr Alpha Condé et du gouvernement guinéen tout entier.

Ces différents discours ont été suivis entre autres de la décoration des défunts soldats et du témoignage de leurs familles respectives, la lecture de l’oraison funèbre, le défilé des hommes en uniforme et le recueillement.

A noter que l’adjudant-chef Ismaël Bangoura (âgé de 36 ans, marié à une femme et père de six enfants), le sergent-chef Michel Théa (âgé de 31 ans et père de deux enfants) et le sergent-chef Ives Haba (âgé de 28 ans, marié et père de deux enfants) faisaient tous partie du contingent guinéen à la mission multidimensionnelle pour la stabilité du Mali (MINUSMA-Gangan 4). Les sergents chefs Ives Haba et Michel Théa reposent désormais au cimetière de Cameroun et l’adjudant-chef Ismaël Bangoura à Manson, dans la préfecture Boffa où son corps a été ramené par sa famille.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Lire

Lancement du projet d’appui au centre de préparation aux missions de maintien de la paix de Samoreya : discours du ministre

23 juin 2018 à 11 11 07 06076

Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, le ministre d’Etat, ministre en charge des affaires présidentielles et de la défense nationale, Dr. Mohamed Diané, a procédé au lancement du projet d’appui au centre de préparation aux missions de maintien de la paix des Nations Unies. A l’occasion de cette cérémonie qui s’est déroulée hier, vendredi 22 juin 2018, au camp Samoreya de Kindia, Dr Diané était accompagné de l’ambassadeur du Japon en Guinée, du directeur pays du PNUD, en présence des autorités locales de Kindia.

Lire