Conakry : l’ancien ministre Dr Alpha Diallo a rejoint sa dernière demeure

16 mars 2019 à 8 08 18 03183

Haut cadre de la Banque centrale, ancien ministre de la Fonction Publique et ex-ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Guinée en Malaisie, Dr Alpha Diallo, décédé le 6 mars à Paris, a rejoint sa dernière demeure hier, vendredi 15 mars 2019, au cimetière de Cameroun à Conakry.

Peu avant son inhumation, parents, amis et collaborateurs du défunt se sont donné rendez-vous au Palais du peuple de Conakry pour rendre un dernier hommage. Tous retiennent de lui son intégrité, sa probité morale, son professionnalisme et son humanisme, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Le Président de l’Assemblée nationale, profondément touché par cette perte, en a profité pour rappeler ses relations étroites et pleines de confiances tissées avec le défunt, alors qu’ils étaient tous en service de la Banque centrale.

« Lorsque j’ai été nommé à la tête du département du Commerce, très peu de cadres à la Banque centrale savaient qu’on pouvait détacher un travailleur qui, au terme de la mission, avait la possibilité de revenir au sein de la banque. Mais, Léa, (nom donné au défunt par ses coéquipiers de l’équipe universitaire de basketball) le savait, et il m’a dit à mon retour à la Banque centrale: doyen, je suis à votre entière disposition. Et la collaboration s’est intensifiée au fur et à mesure… C’est un cadre modèle que le pays a perdu », a regretté le Chef du Parlement.

Né le 06 avril 1953 à Coyah, Dr Alpha Diallo, fils d’instituteur colonial de Koubia, est par ailleurs ancien secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances. Décédé à 66 ans, et quelques mois seulement après sa retraite de la Fonction Publique guinéenne, il laisse derrière lui, une veuve et cinq filles.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com
Tél : 628 08 98 45

Lire

Conakry : le cimetière de Cameroun mérite un meilleur entretien

29 février 2016 à 16 04 05 02052

Cimetière de Cameroun, croix rouge, enterrementLe cimetière est la dernière demeure, c’est -à-dire, un lieu où s’arrête, pour l’éternité, la vie d’un être humain. Pour cela, le lieu mérite qu’on y porte une attention toute particulière, si l’on veut respecter les morts, comme recommandé.

Lire

Une armada de VA accueille les dépouilles de « l’illustre disparu », Ahmed Tidiani Cissé, « ministre de la culture » (Par Saïdou Nour Bokoum)

29 janvier 2015 à 14 02 00 01001

CisséAlpha ayant laissé les fonctionnaires du ministère de la culture confectionner le chronogramme de la mamaya funèbre en l’honneur de « l’illustre disparu » tant attendue, (7 mois, ce fut long pour les VA) dont la mort annoncée semblait déjouer tous les petits calculs égoïstes de l’Histoire, les VA étaient pendus à un suspense mi-Prior, mi-Woody Allen qu’aimait Cissé.

Lire