Guinée : à travers leur synergie les radios privées ont participé à l’enterrement de la démocratie

23 mars 2020 à 22 10 07 03073

Les conditions de préparation du double scrutin du 22 mars avaient dissuadé les partenaires de la Guinée à envoyer des observateurs pour ces élections. Ils n’ont pas voulu cautionner cette mise en scène qui s’est passée en Guinée hier, dimanche 22 mars 2020. Sans doute qu’ils se félicitent aujourd’hui d’avoir pris la bonne décision. A cause notamment du bilan particulièrement lourd de la répression : Près de 10 morts pour la seule journée électorale. Au regard de ce bilan macabre, ceux qui ont refusé d’envoyer leurs observateurs se frottent les mains. Ils n’auront été ni témoins encore moins complices de ces crimes odieux.

Lire

Meurtre de Nassouroulaye Diallo à Cosa : « c’est un agent de l’USSEL qui a tiré sur lui »

23 mars 2020 à 19 07 47 03473

Comme annoncé précédemment, plusieurs jeunes ont été tués à Conakry au cours des violences qui ont émaillé le double scrutin législatif et référendaire du dimanche, 22 mars 2020, contesté par l’opposition. Parmi eux, Elhadj Nassouroulaye Diallo, un jeune homme originaire de Maci, dans la préfecture de Pita. Selon des témoins qui se sont confiés à Guineematin.com ce lundi, c’est un agent de l’USSEL (l’Unité Spéciale de Sécurisation des Elections) qui a tiré sur lui.

Lire

Boubacar Barry tué par balles à Bantounka 1 : la police pointée du doigt par sa famille

23 mars 2020 à 17 05 29 03293

Originaire de Ninguétéré, dans la sous-préfecture de Brouwal (préfecture de Télimélé) et âgé de 35 ans, Boubacar Barry a été fauché hier, dimanche 22 mars 2020, à Bantounka1 dans la commune de Ratoma. Ce jeune marchand a été tué par balle, en marge des heurts survenu ce weekend à Conakry entre les forces de l’ordre et des groupes de jeunes qui tenaient à empêcher la tenue du contesté double scrutin législatif et référendaire en Guinée. Ses proches accusent des agents de la police d’avoir ouvert le feu sur lui. Ils promettent d’ailleurs de porter plainte contre les auteurs de ce meurtre, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Triomphe sans gloire pour Alpha Condé : le plus dur est à venir !

23 mars 2020 à 3 03 35 03353

Jamais une élection n’avait été aussi meurtrière en République de Guinée. La journée a été apocalyptique pour de nombreuses familles. Le Front national pour la défense de la Constitution- qui a organisé la résistance contre le changement de la constitution et appelé à la poursuite du combat ce lundi et demain, mardi- déplore une dizaine de personnes tuées.

Lire

Un jeune tué par balle à Kégneko (Mamou) : la mairie accuse la police

22 mars 2020 à 19 07 13 03133

En marge des élections contestées, suivies de violences, enregistrées ce dimanche, 22 mars 2020, dans la préfecture de Mamou, un jeune mécanicien, âgé de 16 ans, a été fauché par balles à Kégneko, une sous-préfecture située à une cinquantaine de kilomètres du chef lieu de la préfecture de Mamou. Et, selon des informations confiées à Guineematin.com par l’autorité communale, la victime aurait été tuée par le commissaire de police de Kégneko.

Lire

Attaques des centres de vote en Guinée : le palais de Kolima incendié à Labé

21 mars 2020 à 15 03 59 03593

Les violences se multiplient en Guinée, à la veille du double scrutin législatif et référendaire du dimanche, 22 mars 2020. Des élections contestées par l’opposition, qui promet d’empêcher le vote. A Labé, c’est le palais de Kolima, l’un des centres de vote, qui a été incendié par des jeunes en colère, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Dérives du régime Alpha Condé : la déclaration des ONGs et Associations des droits de l’Homme

21 mars 2020 à 15 03 49 03493

Alors que le pays est dans un climat tendu et s’achemine vers un double scrutin législatif et référendaire le 22 mars 2020, nos organisations et associations œuvrant pour la défense et le respect des droits de l’Homme demandent l’arrêt des violences contre les opposants au changement de Constitution et exigent la mise en place d’une Commission d’enquête indépendante et impartiale pour faire toute la lumière sur les violences commises sur l’ensemble du territoire national pendant les manifestations du Front National pour la Défense de la Constitution.

Lire

Urgent : la justice de paix de Yomou incendiée

21 mars 2020 à 8 08 41 03413

Des inconnus ont mis le feu sur la justice de paix de Yomou, consumant tout le contenu du local. L’acte s’est passé dans la nuit d’hier à ce samedi, 21 mars 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Le Nigeria appelle à des élections inclusives et transparentes en Guinée

21 mars 2020 à 6 06 42 03423

Dans une déclaration de son ministre des Affaires étrangères, la République fédéral du Nigéria a loué les vertus de la démocratie avant d’appeler à des élections transparentes, libres, équitables et pacifiques qui doivent être inclusives, afin de consolider la paix et la stabilité dans la République de Guinée.

Lire

Elhadj Sékhouna aux forces de l’ordre : « que personne ne vous encourage à tuer vos frères… »

20 mars 2020 à 17 05 48 03483

Elhadj Sékhouna Soumah, président de la coordination régionale de la Basse Côte, a juré d’empêcher le double scrutin référendaire et législatif prévu ce dimanche 22 mars 2020. Selon le Kountigui de la Basse Côte, dès lors qu’Alpha Condé a fait deux mandats, il doit quitter le pouvoir et céder le fauteuil à un autre compatriote. Il invite également les forces de l’ordre à faire preuve de responsabilité. L’annonce en a été faite ce vendredi, 20 mars 2020, à l’occasion de la rencontre tenue à Dubréka et qui a regroupé les 4 coordinations régionales.

Lire

Tirs au camp Alpha Yaya : « la situation est sous contrôle », indique le ministère de la Défense

20 mars 2020 à 14 02 06 03063

Dr. Mohamed Diané, ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale

Comme indiqué dans une précédente dépêche de Guineematin.com des tirs ont été effectués dans la matinée de ce vendredi, 20 mars 2020, au camp Alpha Yaya Diallo de Conakry. Mais, selon le ministère guinéen de la défense nationale, la situation est déjà sous contrôle, deux interpellations ont été effectuées et des enquêtes ont été ouvertes.

Lire

Scrutin du 22 mars : le FNDC-Kindia manifestera pour empêcher le vote

20 mars 2020 à 13 01 40 03403

L’antenne régionale du FNDC à Kindia s’active pour faire respecter l’appel à manifester lancé par la coordination nationale du Front National pour la Défense de la Constitution. Le FDNC-Kindia assure avoir pris toutes les mesures nécessaires pour que les habitants de la ville sortent massivement pour empêcher la tenue du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020. C’est le coordinateur de cette antenne, Kémo Mali Fofana, qui l’a annoncé ce vendredi, 20 mars 2020, rapportent les correspondants de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Scrutin du 22 mars : les observateurs seront considérés comme des putschistes (FNDC)

20 mars 2020 à 11 11 24 03243

Ibrahima Diallo, chargé des opérations du Front National pour la Défense de la Constitution

Même si la CEDEAO, l’Union africaine et l’Union européenne ont décidé de ne pas déployer des observateurs en Guinée pour le double scrutin du 22 mars 2020, d’autres organisations s’associent à ces élections contestées par l’opposition. Ces organisations ont déployé des agents pour observer le déroulement du vote.

Lire

Conakry : que se passe-t-il au camp Alpha Yaya Diallo ?

20 mars 2020 à 10 10 47 03473

image d’archive

C’est aux alentours de 9 heures, dans la matinée de ce vendredi, 20 mars 2020, que les habitants des quartiers environnants du camp Alpha Yaya Diallo ont commencé à sentir des mouvements inhabituels. « Plusieurs véhicules ont fait des mouvements, le portail a été fermé, les accès ont été filtrés et finalement on a entendu des tirs », a indiqué à Guineematin.com un habitant de la zone.

Lire

Coupure d’internet : « c’est comme si quelqu’un veut commettre un crime sans témoins »

19 mars 2020 à 12 12 53 03533

Amadou Tham Camara, président de l’Association Guinéenne de la Presse En Ligne

L’AGUIPEL voit d’un mauvais œil la décision de l’Etat guinéen de couper temporairement le service internet la veille et le jour du double scrutin de dimanche prochain. Interrogé par Guineematin.com, Amadou Tham Camara, le président de cette association de presse, dénonce une mesure qui va empêcher les médias en ligne de travailler.

Lire

Femme traitée comme bouclier à Wanindara : début du procès à Conakry

18 mars 2020 à 13 01 08 03083

Le dossier opposant Fatoumata Binta Bah, utilisée comme bouclier humain par des agentsde la police guinéenne a été ouvert ce mercredi, 18 mars 2020, par le tribunal correctionnel de Dixinn. Les trois agents, absents à la barre, sont poursuivis pour enlèvement, séquestration et coups et blessures volontaires. Cette première audience dans ce dossier a été consacrée à la fixation de la caution pour les frais de la procédure, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Tougué : le maire de la commune urbaine dénonce les nombreuses arrestations

18 mars 2020 à 12 12 12 03123

Mamadou Diaby, maire de la commune urbaine de Tougué

La commune urbaine de Tougué est l’une des plus enclavées du pays et rencontre d’énormes difficultés pour son fonctionnement. En plus du manque de moyens financiers, le maire Mamadou Diaby dénonce les arrestations de certains citoyens et le divorce avec les autorités préfectorales. Il l’a dit dans une interview accordée à un reporter de Guineematin.com en séjour dans la préfecture.

Lire

Bah Oury : « la nouvelle constitution, c’est le reniement de tous les combats et acquis démocratiques de ces 20 dernières années »

17 mars 2020 à 20 08 01 03013

Comme annoncé précédemment, plusieurs acteurs politiques de l’opposition ont pris part ce mardi, 17 mars 2020, à la plénière le front national pour la défense de la constitution. Et, à l’issue de rencontre à laquelle les guinéens ont été appelés à manifester les 21 et 22 mars prochain, le leader de l’UDD (union pour la démocratie et le développement) a laissé entendre que le peuple de Guinée se trouve à une phase délicate de son combat politique. Bah Oury s’est aussi attaqué à la nouvelle constitution et au fichier électoral. L’opposant estime d’ailleurs que ce fichier ne peut être utilisé pour valider aucune élection, aucune consultation en Guinée, rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Guinée ou le casse-tête de la CEDEAO

17 mars 2020 à 4 04 25 03253

Dans une récente une interview qu’il a accordée à la presse, le chef de l’Etat guinéen a martela une nouvelle fois que la démocratie ne signifie pas seulement l’alternance. De ces propos à la fixation de la date du 22 mars pour le double scrutin, on se rend compte que l’homme est dans sa logique de se maintenir au pouvoir vaille que vaille. Ce qui met les organisations régionales et sous régionales, qui avait applaudit le report des élections du 1er mars, dans une position peu confortable.

Lire

Maladho Diaouné du FNDC sous contrôle judiciaire : Barratou Diallo raconte la mésaventure de son mari

16 mars 2020 à 12 12 11 03113

Madame Diaouné Barratou Diallo

Le responsable en charge des élections à la fédération UFGD de N’zérékoré, Mamadou Maladho Diaouné, membre du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), est mis sous contrôle judiciaire depuis le samedi, 14 mars 2020. Au lendemain de cette mesure prise par le juge d’instruction du tribunal de première instance de N’zérékoré, madame Diaouné Barratou Diallo, a expliqué au correspondant de Guineematin.com les conditions d’arrestation de son mari.

Lire