Labé : ce qui s’est passé au lancement des examens nationaux (vidéo)

5 juillet 2019 à 7 07 37 07377
Mme Magassouba Hadja Aïssatou Diouldé DIALLO, DPE de Labé
Mme Magassouba Hadja Aïssatou Diouldé DIALLO

Les premières épreuves de l’examen d’entrée au collège ont été lancées hier, jeudi 04 juillet 2019, à Labé. La cérémonie a été dirigée par le chef de cabinet du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Elhadj Alhassane Diakité, entouré du préfet de la localité, Elhadj Safioulahi Bah et du chef de cabinet du gouvernorat, Elhadj Mamadou Sow, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Ci-dessous, le reportage vidéo de notre correspondant à Labé :

Lire

Crise d’essence à Labé : le litre se négocie à 15 000 GNF au marché noir

23 mai 2019 à 14 02 46 05465

A l’instar des plusieurs ville du pays, une crise d’essence frappe la commune urbaine de Labé et ses environs où le litre d’essence se négocie à ce jeudi, 23 mai 2019, à 15 000 francs guinéens sur le marché noir, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Depuis pratiquement lundi soir, les automobilistes et autres propriétaires d’engins roulant ont du mal à trouver de l’essence pour carburer leurs véhicules dans la commune urbaine de Labé où la crise a provoqué une flambée des prix du transport urbain et inter urbain dans la région.

« Nous avons constaté depuis quelques jours qu’il y a une crise d’essence à Labé. On n’est presqu’au courant de rien sur les causes de cette crise. Mais, selon les rumeurs que nous apprenons ici, il semble qu’il y a eu rupture et que le bateau serait en retard. Il faut signaler aussi que les stations sont privées. Elles ne relèvent pas de l’Etat ou nous n’avons pas tellement la maitrise de la situation. Le prix à la pompe reste toujours le même, mais il y a une mafia derrière cette crise. C’est une pratique qui est illégale. C’est que nous nous pouvons faire, c’est de veiller comme nous sommes en train de veiller sur les denrées, parce que nous avons appris que le litre est vendu à un prix exorbitant au marché noir », a déclaré le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo.

Poursuivant, M. Laly Diallo a promis de se référer à sa tutelle qui n’est autre que le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah sur les dispositions appropriées à prendre en vue de sécuriser ses citoyens face à cette crise entretenue par les réseaux mafieux des hydrocarbures en Guinée.

« Nous allons nous donner les mains pour une implication efficace des autorités locales parce qu’il est de notre devoir aussi de protéger les citoyens. Nous n’allons pas permettre aux vendeurs de carburant d’augmenter le prix sans raisons. En tout cas, je vais essayer de rencontrer pour qu’on examine ensemble ce qu’il y a lieu de faire » a conclu le maire de Labé.

Il est à préciser que ce n’est pas facile de trouver de l’essence même au marché noir dans la commune urbaine de Labé où les pompistes préfèrent servir les trafiquants contre des espèces sonnantes et trébuchantes, avec la complicité des conducteurs de taxi-motos.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Lire

Recouvrement des recettes fiscales : le préfet de Labé dénonce la direction nationale des impôts

17 mai 2019 à 10 10 47 05475
Elhadj Safioulahi Bah, préfet de Labé

Le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, dénonce avec la dernière énergie la Direction Nationale des Impôts (DNI) qui a pris l’initiative de retirer à la préfecture la mission régalienne de recouvrement des impôts partagés, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Depuis pratiquement 2 ans, le recouvrement de la taxe unique sur les véhicules (TUV), la contribution foncière unique (CFU) et la patente des gros contribuables évoluant à l’intérieur du pays est effectué à Conakry par la Direction Nationale des Impôts (DNI).

« Une entreprise implantée à un endroit donné ne doit pas payer sa taxe ailleurs. J’ai écrit. Je me suis déplacé. Je crois que ça commence à aller » proteste le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah qui voit les stations d’essence de sa préfecture payer leurs taxes à Conakry : « ce n’est pas normal » insiste-t-il.

Avec cette nouvelle mesure injustifiée et injustifiable, on assiste à une baisse sensible des recettes fiscales dans les préfectures et commune de l’intérieur du pays.

« C’est la croix et la bannière pour récupérer ce qui nous revient de droit » ajoute le préfet de Labé.

Un contrôleur financier en service à Labé précise que c’est à Labé de verser des ristournes à Conakry et non l’inverse.

C’est pourquoi, Elhadj Safioulahi Bah sollicite l’appui du gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Elhadj Madifing Diané pour faire corriger cette injustice infligée aux services déconcentrés de l’Etat.

Surpris par cette information reçue de son préfet, le gouverneur de région Elhadj Madifing Diané a promis de se déployer pour rendre à césar ce qui appartient à césar.

En attendant, on est en droit de se demander ce qui motive réellement les cadres de la Direction Nationale des Impôts (DNI) ? Car, cette option prise par ces techniciens du budget est en porte-à-faux avec la politique nationale de décentralisation et de la déconcentration prôné par le gouvernement de la République. En ce sens que cette politique consiste en un transfert de compétences et de moyens à la base. Or, avec cette asphyxie programmée des administrations locales, les résultats escomptés ne seront jamais atteints.

Comment comprendre aussi, aujourd’hui, que des hauts commis de l’Etat mettent en route une initiative visant à décrédibiliser les services techniques déconcentrés des impôts dans les préfectures ? Par ce fait, ces cadres des impôts aux niveaux régional et préfectoral sont mis aux chômages techniques alors qu’ils continuent d’émarger à la Fonction Publique pour un travail désormais confié à un privé (surtout en ce qui concerne la TUV), sous le prétexte de la sécurisation des recettes fiscales en République de Guinée. Comme si on ne pouvait pas rendre efficace le contrôle interne pour sanctionner les cadres véreux.

Il est aussi à déplorer que l’Etat guinéen privilégie une société de téléphonie mobile privée contre des commissions au détriment de ses fonctionnaires, en matière de recouvrement de la taxe unique sur les véhicules (TUV).

Ne pouvait-il pas utiliser ces commissions pour encourager ces commis postés à l’intérieur du pays à mieux faire leur travail pour lequel ils sont payés sur le dos du contribuable guinéen ? En tout cas, sous d’autres cieux, ceux qui font bien leurs boulots sont légalement motivés.

Mais, l’on se rappelle que notre regretté Williams Sassine écrivait dans ses chroniques assassines que « la Guinée est entièrement à part ».

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Lire

Viol d’une fillette de 7 ans à Labé : les menaces du gouverneur

17 mai 2019 à 9 09 37 05375
Elhadj Madifing Diané, Gouverneur de la Région Administrative de Labé

Le gouverneur de la Région Administrative de Labé, Elhadj Madifing Diané menace d’être à la tête d’une équipe d’agents de sécurité pour une mission d’expédition punitive dans la commune rurale de Kaalan, relevant de la préfecture de Labé où les autorités locales et certains notables sont accusés de vouloir étouffer une affaire de viol sur mineur pour un règlement à l’amiable, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Accusé d’avoir violé une fillette de 7 ans, un jeune de 30 ans, habitant le district de Madinatoul Salamy, relevant de la commune rurale de Kaalan, dans la préfecture de Labé est recherché par le commissariat central de police depuis pratiquement 10 jours. Le mis en cause se promène librement dans son village, assuré de la protection des autorités locales et de la notabilité qui cherchent, dit-on, à étouffer l’affaire pour un règlement à l’amiable.

Selon le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, ce n’est pas la première fois que la communauté de Kaalan tente de couvrir un présumé violeur.

« La dernière fois, c’est le fils d’un notable de la localité qui a tenté de violer une fille avec une arme. J’ai fait arrêter toute la famille, c’est en ce moment que le père a sorti son fils. Je ne permettrais pas comme tombe comme çà sur des filles » a prévenu le préfet de Labé.

Saisie de cette situation révoltante, le gouverneur de la Région Administrative de Labé, Elhadj Madifing Diané fait planer une menace de représailles si dans un délai de 72 heures le présumé violeur n’est pas mis à la disposition du commissariat central de police par le maire de la commune rurale de Kaalan.

« Ce malfaiteur qu’on est en train de couvrir à Kaalan, qui a violé cette fillette de 7 ans, je ne le vois pas dans les 72 heures, vous me verrez à Kaalan devant la troupe moi-même. Et ceux qui l’ont protégé, qui sont responsables de sa fuite en récolteront les conséquences, s’il plait à Dieu » a-t-il menacé.

Pour sa défense, le maire de la commune rurale de Kaalan, Elhadj Abdoulaye Baldé a déclaré à sa tutelle et à la presse locale qu’il n’était pas au courant de ce cas de viol perpétré sur une fillette de 7 ans dans un des districts de sa collectivité. Il semble que le chef du district de Madinatoul Salamy, Modi Mamadou Saïdou Baldé qui a reçu la convocation du commissariat central pour l’accusé n’a pas rendu compte à ses autorités communales.

Il est à préciser que ce délai de 72 heures donné par le gouverneur de Labé au maire de la commune rurale de Kaalan pour retrouver le présumé violeur et le conduire au commissariat central expire ce vendredi, 17 mai 2019.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Lire

15 km de goudron pour Labé : le préfet Safioulahi Bah, objet de critiques acerbes

22 janvier 2019 à 18 06 40 01401
Elhadj Safioulahi Bah, préfet de Labé

Le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah est accusé actuellement par une frange importante de la population de la commune urbaine d’avoir privilégié sa famille et ses amis dans la clef de répartition qu’il a faite autour des 15 km de goudron offerts à la ville par le président Alpha Condé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Fin 2018, le président Alpha Condé a effectué une visite éclaire à Labé pour lancer les travaux de bitumage de 15 km de la voirie urbaine. Partant de cette visite présidentielle, le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah s’est approprié le projet en élaborant une clef de répartition entre les principaux axes routiers de la ville.

Malheureusement, le document officiel publié par les autorités locales donne l’impression que le seul préfet de la localité fait la part belle à sa famille de Dow-Saré. Ce qui a provoqué plusieurs frustrations et des vives protestations dans la cité. Car, les principaux axes routiers menant vers la ville et qui sont fréquentés par un grand nombre d’usagers n’ont pas été prévus.

Certains citoyens de Dombi, un secteur du quartier Daka I demandent aujourd’hui que le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah trouve une autre route pour transporter le granite de bitumage de la ville.

Une autre source a indiqué que les autorités communales ont déjà saisi le gouverneur de région pour protester contre la clef de répartition par le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, autour de ces 15 km de goudron offerts par le président Alpha Condé.

Il semble aussi que ce document ne tient pas compte de l’avis des techniciens des directions préfectorales et régionales des Travaux Publics (TP) de Labé. Les intéressés comptes même, dit-on, modifier le schéma indiqué dans le tableau officiel au fur et à mesure que les travaux évoluent sur le terrain : « c’est le terrain qui commande » a lancé un des fonctionnaires des Travaux Publics en poste à Labé.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Lire

Manifestation des élèves à Labé : les précisions du directeur préfectoral de l’éducation

10 janvier 2019 à 16 04 41 01411

Le directeur préfectoral de l’éducation par intérim (DPE) de Labé, Ousmane Baïlo Diallo, vient de se confier à votre quotidien en ligne pour apporter des précisions sur l’origine de ce mouvement d’humeur des élèves qui a perturbé les cours, dans la matinée de ce jeudi, 10 janvier 2019, dans certains établissements scolaires de la ville, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon le directeur préfectoral de l’éducation par intérim (DPE) de Labé, Ousmane Baïlo Diallo le mouvement des élèves qui a perturbé les cours dans certains établissements scolaires de la commune urbaine est venu de l’école primaire de Bowounloko, située du côté Est de la mosquée centrale.

«Certaines écoles ont été perturbées à partir de 9h 30. C’est parti de l’école primaire de Bowounloko d’où le groupe est parti pour faire sortir les élèves qui étaient dans le complexe scolaire Thyndel-Wouro, avant de continuer sur Saint André et Konkola » a-t-il expliqué.

Ousmane Baïlo Diallo

Contrairement au témoignage de Daouda Diallo, porte-parole des élèves de Labé, le directeur préfectoral de l’éducation (DPE), Ousmane Baïlo Diallo, indique que les enfants de Yacine Diallo ont été libérés par la Direction du groupe scolaire un peu avant le mouvement qui a paralysé la ville.

« Au niveau de Yacine Diallo, les élèves ont été libérés parce que ce complexe a perdu un enseignant. Ils ont libéré les élèves très tôt pour compatir à ce décès » a-t-il ajouté.

Parlant de bilan de la journée, notre interlocuteur qui a été interrogé aux environs de 15h 30 a expliqué au téléphone de Guineematin.com n’avoir pas reçu d’abord de compte rendu des différents chefs d’établissement et délégués communaux de l’éducation.

Il a simplement révélé que l’administratrice du complexe scolaire privé Saint André a rencontré le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah pour se plaindre pour des menaces qu’elle aurait reçu et des dommages causés au préjudice de son établissement.

« A l’heure où je vous parle, je n’ai pas reçu d’informations en terme de bilan. Seulement, la sœur de Saint André est allée à la préfecture pour dire qu’elle est victime de menaces et que les bâtiments de son école ont été caillassés. Le préfet a répondu qu’elle peut porter plainte » a confié le DPE par intérim, Ousmane Baïlo Diallo.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (0024) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Lire

Débauche au Palais de la Kolima (Labé) : le DPJ parle de simple manipulation de l’opinion

21 avril 2018 à 8 08 14 04144

Le directeur préfectoral de la jeunesse (DPJ) de Labé, Thierno Aliou Barry a déclaré que la clameur publique relayée par la presse locale annonçant que le Palais de la Kolima a été transformé en un centre de débauche, de débit de boisson et de consommation de la drogue est une simple extrapolation ayant pour but de manipuler l’opinion contre les occupants et le gérant de l’infrastructure, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Plainte contre le préfet de Labé : le gouverneur Sadou Keïta en sapeur-pompier

28 février 2018 à 10 10 51 02512

Le procès initié par l’opérateur économique, Elhadj Mamadou Bhoye DIALLO contre le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah qui devait se tenir ce mercredi, 28 février 2018, au Tribunal de Première Instance (TPI) n’aura pas lieu, suite à une demande de renvoie à deux semaines formulée par la partie civile pour donner une chance à la médiation du gouverneur de région, Sadou Keïta, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Labé : le préfet annonce une plainte contre Bhoye Garambé

18 janvier 2018 à 21 09 10 01101

Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

Poursuivi devant le Tribunal Correctionnel de Labé pour « abus d’autorité », le préfet, Elhadj Safioulahi Bah a annoncé, dans l’après-midi de ce jeudi, 18 janvier 2018, que la Gendarmerie ne va pas pardonner le fait d’avoir été mise en cause dans la première plainte contre l’autorité préfectorale, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Labé : la procédure pénale contre le préfet annulée pour vice de forme

17 janvier 2018 à 13 01 32 01321

Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

La procédure pénale engagée contre le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah depuis le 8 janvier dernier par le jeune opérateur économique Elhadj Mamadou Bhoye Garambé DIALLO a été annulée dans la matinée de ce mercredi, 17 janvier 2018, par le Tribunal Correctionnel de la même ville pour vice de forme, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Abus d’autorité : le préfet de Labé sera jugé le 17 janvier

9 janvier 2018 à 8 08 46 01461

Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

Suite à la requête du jeune commerçant Elhadj Mamadou Bhoye Garambé DIALLO, un cabinet d’huissiers associés a donné, lundi, 8 janvier 2018, au préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, une citation directe à comparaître et se trouver présent le mercredi 17 janvier 2018 à 8 heures du matin, jours et heures suivants s’il y a lieu à l’audience et par devant le Tribunal de Première Instance de Labé siégeant en matière correctionnelle dans la salle ordinaire des audiences de la dite juridiction, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Plainte contre le préfet de Labé : Elhadj Safioulahi Bah risque jusqu’à 10 ans de prison ferme

6 janvier 2018 à 8 08 09 01091

Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

C’est finalement le cabinet de Maître Aboubacar Télimélé Sylla et Aboubacar Camara, Huissiers de Justice Associés Près les Juridictions de Conakry qui a été recruté pour donner à Elhadj Safioulahi Bah, préfet de Labé une citation directe à comparaître devant le Tribunal Correctionnel de ladite ville, suite à la plainte pour « abus d’autorité, usurpation de titre et fonction, faux et usage de faux » formulée par le jeune opérateur économique, Elhadj Mamadou Bhoye Garambé Diallo, a appris un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

59ème anniversaire de l’armée à Labé : « l’unité nationale de notre pays doit se bâtir à l’exemple de l’armée guinéenne », Sadou Keïta

2 novembre 2017 à 14 02 11 111111

Le camp Elhadj Oumar Tall de Labé a servi de cadre à la célébration du 59ème anniversaire de l’armée guinéenne. La cérémonie organisée à cet effet hier, mercredi, 1er novembre 2017, dans la deuxième Région Militaire, a été placée sous la présidence d’honneur du gouverneur de région, Sadou Keïta, accompagné du préfet, Elhadj Safioulahi Bah et du président de la délégation spéciale, Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo, en présence de l’inspecteur régional des affaires religieuses, Elhadj Badrou Bah, imam rhâtib, ainsi que de nombreux autres cadres de l’administration et responsables de la société civile, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Labé.

Lire

Journée des Nations-Unies : la célébration reportée sine-die à Labé par le gouverneur

31 octobre 2017 à 16 04 14 101410

La célébration la journée des Nations-Unies initialement prévue dans la matinée de ce lundi, 31 octobre 2017, à Labé a été reportée au mardi, 14 novembre 2017 prochain, par le gouverneur de la Région Administrative (RA), Sadou Keïta, non satisfait de la mauvaise qualité de la mobilisation des partenaires locaux, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Interdiction de la marche de l’opposition : voici le communiqué du préfet de Labé

3 octobre 2017 à 23 11 20 102010

Faute d’avoir pu rencontrer les acteurs concernés à la résidence du gouverneur de région, le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah vient de diffuser un communiqué sur les antennes d’une radio privée locale répercutant la décision de son ministre de tutelle portant interdiction de la manifestation de l’opposition ce mercredi, 4 octobre 2017, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Lire

SEG-Labé : les robinets sont à sec depuis près d’une semaine

13 juillet 2017 à 15 03 09 07097

Depuis le weekend dernier, les robinets de la Société des Eaux de Guinée sont à sec dans la commune urbaine de Labé. Une panne sur la conduite principale reliant la station de pompage de Touri à la ville, au niveau de Maléya en est la principale cause de cette pénurie qui frappe les foyers, rapporte une correspondante de Guineematin.com dans la région.

Lire

Campagne de lutte contre le paludisme à Labé : la prestation de la troupe artistique ‘’Gando Maci’’ (voici Pôdha en vidéo)

6 juillet 2017 à 14 02 26 07267

Le choix des autorités sanitaires locales est bien tombé sur l’orchestre ‘’Gando Maci’’ pour rendre belle la cérémonie de lancement officielle de la vaste campagne de distribution, aux âgés de 3 à 59 mois, des produits contre le paludisme saisonnier dans la préfecture de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire