Affaire Saïkou Yaya Diallo : la partie civile réclame 4 téléphones et un agenda de service

9 novembre 2020 à 13 01 02 110211

Saikou Yaya Diallo, membre de la Coordination nationale du FNDC


Poursuivi pour « menaces, injures, violences et voie de fait », Saïkou Yaya Diallo comparait de nouveau ce lundi, 09 Novembre 2020, devant le tribunal correctionnel de Dixinn. On apprend que l’activiste de la société civile guinéenne et membre de la coordination nationale du FNDC (Front national pour la défense de la constitution) a été trimbalé en justice par madame Aminata Traoré, en service aux renseignements généraux de la République de Guinée. Et, la présente audience est axée sur les réquisitions et plaidoiries des parties au procès, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est actuellement au tribunal de première instance de Dixinn.

Lire

Réélection du président Alpha Condé : le message du ministre Mouctar Diallo

8 novembre 2020 à 14 02 02 110211

Mouctar Diallo, président du parti NFD, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes

C’est dans la journée d’hier, samedi 07 novembre 2020, que la Cour Constitutionnelle a rendu public les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier. Sans surprise, cette autre institution guinéenne (qui juge en dernier ressort de la légalité ou non de l’élection) a confirmé la tendance de la Commission Électorale Nationale Indépendante. Le chef de l’État sortant a donc été déclaré élu dès le premier tour et les recours des autres candidats rejetés…

Lire

Attaque du domicile de Sidya Touré : le communiqué du FNDC

16 octobre 2020 à 12 12 34 103410

Ce vendredi 16 octobre, à 4h du matin, M. Sidya Touré, membre du Comité de Pilotage du FNDC, Président de l’Union des Forces Républicaines (UFR), a été victime d’une tentative d’assassinat ordonnée par Alpha Condé. Son domicile a été violemment attaqué par des services de sécurité lourdement armés.

Lire

Promotion de la paix en période électorale en Guinée : une mission de l’ambassade des Etats-Unis chez le FNDC

14 octobre 2020 à 9 09 27 102710

Steven Koutsis, chargé des affaires à l’ambassade des États-Unis

A moins d’une semaine de la tenue du scrutin présidentiel du 18 octobre prochain en Guinée, les partenaires et amis de la Guinée multiplient les rencontres avec les différents acteurs sociopolitiques du pays pour prêcher la paix en cette période électorale très sensible.

Lire

Tribunal de Dixinn : le procès de Saïkou Yaya du FNDC renvoyé

12 octobre 2020 à 14 02 40 104010

Comme annoncé précédemment, le procès de Saïkou Yaya Diallo, membre de la coordination nationale du FDNC, s’est ouvert ce lundi, 12 octobre 2020, au tribunal de première instance de Dixinn. Après avoir entendu le prévenu et la plaignante, la juridiction a renvoyé l’audience au 9 novembre prochain, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Justice : le tribunal de Dixinn refuse de libérer Saïkou Yaya du FNDC

12 octobre 2020 à 12 12 00 100010

Saïkou Yaya Diallo, membre de la coordination nationale du FNDC, ne va pas bénéficier d’une remise en liberté qui lui permettrait de comparaître libre à son procès. Le tribunal de première instance de Dixinn a rejeté ce lundi, 12 octobre 2020, la demande introduite dans ce sens par ses avocats la semaine dernière, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Haute Guinée : le régime Alpha Condé empêche la campagne de l’opposant Cellou Dalein

11 octobre 2020 à 15 03 45 104510

Des jeunes venus dans un véhicule barrent la route au cortège de Cellou Dalein dans le village de Moribaya, situé dans la sous-préfecture de Tokounou (préfecture de Kankan), ce dimanche 11 octobre 2020

Candidat à un troisième mandat (contre lequel le FNDC continue d’organiser des manifestations de protestation), le président Alpha Condé se montre de plus en plus préoccupé par une éventuelle perte de son électorat et subséquemment du fauteuil présidentiel. Alors qu’il était rassuré par ses ministres et hauts cadres déployés sur tout le territoire national que la Guinée profonde soutient sa réélection, le président sortant a été surpris de voir d’impressionnantes mobilisations des citoyens dans les différents meetings de son principal opposant à Faranah et dans les villes et villages de la Guinée forestière. Il a alors pris son avion et décidé de ne plus compter ses cadres et les visioconférences.

Lire

Lutte contre le 3ème mandat d’Alpha Condé : le FNDC manifestera le jeudi prochain

11 octobre 2020 à 14 02 52 105210

Communiqué : Fidèle à ses principes fondateurs et à la ligne de conduite du Mouvement citoyen, la Coordination Nationale du FNDC invite le vaillant Peuple de Guinée à une nouvelle journée de mobilisation contre la candidature illégale et illégitime d’Alpha Condé à un troisième mandat, le jeudi 15 octobre 2020, à Conakry.

Lire

Guinée : une campagne marquée par la peur, la défiance et l’incertitude

9 octobre 2020 à 18 06 04 100410

Déclaration 

Afrikajom center en partenariat avec OSIWA Guinée, a déployé du 28 septembre au 02 octobre 2020 une mission de plaidoyer pour des élections transparentes, démocratiques et apaisées en Guinée. Au cours de la visite, la délégation a rencontré tous les acteurs impliqués dans le processus électoral, dont le Président de la République, des membres du Gouvernement, de l’opposition et de la majorité présidentielle, la Cour constitutionnelle, la CENI, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), les organisations des droits de l’homme, le National Democratic Institute for International Affairs (NDI) et les guides religieux.

Lire

Dalaba : le nouveau préfet menacé d’expulsion par un concessionnaire privé (Vidéo)

9 octobre 2020 à 9 09 16 101610

Elhadj Boubacar Barry, nouveau préfet de Dalaba

Le nouveau préfet de Dalaba Elhadj Boubacar Barry déclare être menacé d’expulsion de l’hôtel où il a été logé après son installation officielle. Sa résidence de fonction et le bloc administratif préfectoral avaient été vandalisés lors des manifestations organisées au mois de mars 2020 par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Ils n’ont tours pas été réhabilités, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Violences à Kolabougni (Boké) : communiqué du FNDC

7 octobre 2020 à 10 10 13 101310

Nous avons appris avec consternation la répression sauvage dont ont été victime des populations de Kolabounyi dans la région de Boké dans la journée et la nuit du lundi 5 octobre 2020 par des Forces de Défense et de Sécurité.

Lire

Conakry : ouverture du procès de Saïkou Yaya du FNDC

5 octobre 2020 à 17 05 28 102810

Cinq mois après son arrestation, le procès de Saïkou Yaya Diallo s’est ouvert ce lundi, 5 octobre 2020, au tribunal de première instance de Dixinn. Ce membre de la coordination nationale du FNDC est poursuivi pour des faits de menaces, injures, violences et voie de faits au préjudice d’une citoyenne nommée madame Aminata Traoré. Mais l’audience a été reportée peu après son ouverture suite à une requête des avocats de la défense, qui sollicitent la mise en liberté de leur client, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était au tribunal.

Lire

Crise politique en Guinée : ce que le FNDC a dit à la CEDEAO, à l’UA et à l’ONU

1 octobre 2020 à 21 09 39 103910

Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, une mission mixte de la CEDEAO, de l’Union Africaine et des Nations Unies est à Conakry pour rencontrer les acteurs du processus électoral. Dans la soirée de ce jeudi, 1er octobre 2020, elle a reçu les leaders du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), entre 18 heures à 19 heures, dans un complexe hôtelier de Conakry.

Lire

MARCHER ET MOURIR : URGENCE DE JUSTICE POUR LES VICTIMES DE LA RÉPRESSION DES MANIFESTATIONS EN GUINÉE

1 octobre 2020 à 10 10 10 101010

Comme on le sait, la volonté du président Alpha Condé de changer la constitution (qui lui interdit plus de deux mandats) pour se maintenir au pouvoir après son second et dernier mandat légal a entraîné la création du FNDC, le Front national pour la défense de la Constitution.

Regroupant l’essentiel des partis politiques de l’opposition et des associations de la société civile, le FNDC a organisé plusieurs manifestations de rue pour empêcher le chef de l’Etat de compromettre l’espoir d’un changement à la tête de la République de Guinée. Malheureusement, ces manifestations ont été réprimées dans le sans et plusieurs dizaines de nos compatriotes ont été tués.

Amnesty International a enquêté sur ces crimes et produit un rapport qu’elle a publié ce jeudi, 1er octobre 2020.

200 : Près de 200 personnes ont été blessées entre octobre 2019 et juillet 2020, certaines vivant aujourd’hui avec des séquelles graves.

100 :  Le rapport repose sur des entretiens en français et en langues locales avec plus de 100 personnes en Guinée, y compris des autorités.

70 : Au moins 70 arrestations, détentions arbitraires ou détentions au secret ont ciblé les voix dissidentes, coupables d’avoir exercé leur droit à la liberté d’expression ou au rassemblement pacifique.

50 : Entre octobre 2019 et juillet 2020, au moins 50 personnes ont été tuées lors de marches contre le changement de constitution, et lors de protestations contre le manque d’électricité ou la gestion des barrages sanitaires mis en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

40-50 : Entre 40 et 50 jeunes ont été arrêtés en février 2020, enfermés nuit et jour dans une chambre semblable à un grand magasin, où la chaleur les empêchait de dormir et a provoqué l’évanouissement de certains.

36 : L’analyse effectuée par des organisations spécialisées a montré que les réseaux sociaux ont été fortement perturbés en Guinée à partir de 20h00 le samedi 21 mars, jusqu’au lundi 23 mars au matin, pour une durée totale d’incidents de 36h. Twitter, Facebook et Instagram étaient inaccessibles, WhatsApp a été limité.

30 : Entre octobre 2019 et février 2020, plus de 30 personnes ont perdu la vie à l’occasion de manifestations contre le projet de changement de constitution.

15 : Au moins 15 personnes ont été blessées lors des marches d’octobre et de novembre 2019, dont au moins huit par des armes à feu.

15 : Plus de 15 figures du Front national de défense de la constitution (FNDC) ont été arrêtées, poursuivies et jugées.

12 :  Au moins 12 personnes ont été tuées le 22 mars 2020 jour où une nouvelle constitution a été adoptée au terme d’un double-scrutin législatif et référendaire.

10 : Entre octobre 2019 et février 2020, au moins 10 manifestations contre la troisième candidature du président Alpha Condé à la présidence de la République ont été interdites par les autorités, en violation du droit à la liberté de réunion pacifique.

6 : Six véhicules de la police et de la gendarmerie ont bloqué l’accès d’un cortège funèbre transportant 11 dépouilles au rond-point de Bambéto en stationnant le 4 novembre 2019 sur les deux voies menant au rond-point.

4 : Au moins quatre personnes ont été tuées par balle à Conakry lors d’une marche funèbre organisée le 4 novembre 2019 en hommage à 11 personnes tuées lors des manifestations du mois d’octobre.

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant pour visualiser ce rapport :

Marcher et Mourir. Urgence de justice Guinée

Lire

Crise pré-électorale en Guinée : la CEDEAO, l’UA et l’ONU dépêchent une mission à Conakry

30 septembre 2020 à 19 07 56 09569

La volonté du président Alpha Condé de se maintenir à la tête de la Guinée après ses deux mandats légaux entraîne la Guinée dans une crise politique. Ce qui inquiète les Guinéens et les membres de la communauté internationale. Comme on le sait, plusieurs partis politiques et des structures de la société civile, réunis au sein du FNDC se battent depuis plus d’un an pour empêcher la confiscation du pouvoir sans succès. Les manifestations du Front national pour la défense de la constitution n’ont pas empêché le chef de l’Etat de changer la constitution qui lui interdit plus de deux mandats.

Lire

Sale temps pour les opposants en Guinée : Abdoulaye Sylla (UFR- Matam) « kidnappé » à Conakry

30 septembre 2020 à 13 01 33 09339

Abdoulaye Sylla et Sidya Touré

Le secrétaire fédéral de l’UFR à Matam et 4ème vice maire de cette commune de Conakry a été interpellé ce mercredi, 30 septembre 2020. Selon Ahmed Tidiane Sylla, le chargé de communication de l’Union des Forces Républicaines, ce sont des hommes encagoulés qui ont « kidnappé » l’opposant pour l’emmener vers une destination inconnue.

Lire

Journée de résistance contre un 3ème mandat : le bilan FNDC

29 septembre 2020 à 18 06 25 09259

Communiqué : Le FNDC félicite le courage et la détermination du peuple de Guinée et plus particulièrement la bravoure des citoyens de Conakry, Dubreka, Kolabouiyi, Boké, Boffa, Coyah, Tanéné, Maneah et Gomboya pour la réussite de cette journée de résistance citoyenne contre la candidature illégale d’Alpha Condé pour un troisième mandat.

Lire

Manifs du FNDC à Boké : 7 blessés dans les heurts avec les forces de l’ordre

29 septembre 2020 à 17 05 20 09209

Lamarana Bah, coordinateur régional du FNDC de Boké

Au moins sept (7) personnes ont été blessées dans les échauffourées qui ont éclaté depuis la nuit d’hier, lundi 28 septembre 2020, dans la ville de Boké entre les forces de l’ordre et des jeunes manifestants qui se réclament du front national pour la défense de la constitution (FNDC). Un jeune homme dont on ignore encore l’identité a également a été interpellé par les forces de l’ordre, a appris le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Lire

Manifestation contre Alpha Condé à Conakry : des affrontements entre Hamdallaye et Bambeto

29 septembre 2020 à 15 03 15 09159

Comme annoncé précédemment, à l’appel du front national pour la défense de la constitution (FNDC), des groupes de jeunes sont descendus ce mardi, 29 septembre 2020, dans certaines rues de la haute banlieue de Conakry pour exprimer leur opposition à un troisième mandat du président Alpha Condé en Guinée. Et, comme on pouvait s’y attendre, la situation a dégénéré dans plusieurs endroits de la capitale guinéenne. C’est le cas notamment sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa où des accrochages entre des jeunes manifestants et les forces de l’ordre ont été enregistrés aux environs de midi.

Lire