Port de pêche de Boulbinet : de nombreux kiosques démolis sur ordre du gouvernorat

17 janvier 2019 à 14 02 48 01481

Tous les kiosques construits au port de pêche artisanale de Boulbinet, dans la commune de Kaloum, ont été démolis ce jeudi, 17 janvier 2019. Cette opération de déguerpissement, menée par des agents de la police, de la gendarmerie, et de la police verte, vise à rendre les lieux salubres, a appris un reporter que Guineematin.com sur place.

Sur instruction du gouvernorat de la ville de Conakry, les kiosques qui encombraient le port de pêche artisanale de Boulbinet ont été démolis. Selon nos informations, cette opération de déguerpissement vise à désengorger et à rendre salubre les lieux.

Mohamed Bangoura

Pourtant, Mohamed Bangoura, représentant de l’Union des Ressortissants Sierra Léonais au port de Boulbinet, s’est dit surpris de cette opération de déguerpissement. « J’ai été informé qu’on allait mettre des croix sur tous les kiosques qui sont là, au port de Boulbinet, et que les autorités du gouvernorat allaient venir. Mais, ils n’ont pas précisé qu’ils allaient faire un déguerpissement, et aucune date n’était fixée pour ça. Donc, c’est hier, dans les environs de 21 heures, que la police m’a informé de dire aux léonais d’enlever leurs marchandises dans les kiosques et que le déguerpissement allait débuter à 5 heures. Donc, depuis 6 heures du matin, les forces de l’ordre sont là en train de démolir. Quand même on a pu prendre nos marchandises. Mais, on a perdu nos kiosques parce que le délai était court », s’est-il plaint.

Oumar Diallo

De son côté, Oumar Diallo, gérant de kiosque sur les lieux, affirme qu’ils ont fait un déguerpissement total pour nettoyer la bordure de mer. « On avait appris qu’on allait nous déguerpir au bout d’une semaine. Mais, après ça, on n’a eu aucune information. C’est seulement hier qu’on a été informé d’une opération de déguerpissement. J’ai perdu le kiosque, ma radio et beaucoup de choses. Mais, ce n’est pas grave ».

Cette opération effectuée, Mohamed Bangoura demande au gouvernorat de leur trouver un espace favorable pour s’installer et continuer leurs activités. « On lance un appel à toutes les personnes de bonne volonté, et surtout à l’État guinéen, de nous trouver un espace. Nous léonais, nous contribuons à 75% dans la pêche artisanale de Guinée. On pêche en Guinée et on vend le poisson ici. Donc, si vous voyez que nous sommes installés au port, c’est qu’il y a manque de logements. Aujourd’hui, pour avoir une maison en Guinée, ce n’est pas facile, il faut avoir 20 millions de francs guinéen comme avance. C’est pourquoi les pêcheurs restent au port. On demande au gouvernement de faire quelque chose pour les pêcheurs léonais qui viennent pour la pêche ».

Toutefois, cette opération est appréciée par certains citoyens qui pensent que c’est une bonne chose « car ça permet de rendre le port propre », a dit un d’entre eux sous anonymat.

Il faut rappeler qu’aucun incident n’est survenu entre forces de l’ordre et les occupants des lieux.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel: 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Lire