Affaire 3ème mandat : le Front National pour la Défense de la Constitution lancé à Conakry

3 avril 2019 à 16 04 24 04244

La mobilisation contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé a connu une étape importante ce mercredi, 03 avril 2019. Un mouvement anti-troisième mandat dénommé Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a été lancé officiellement aujourd’hui.

Il est composé des Forces Sociales de Guinée, des principaux opposants du régime en place, des défenseurs des droits de l’Homme et des syndicats. A l’occasion de la cérémonie de lancement qui a eu lieu au siège de la PCUD, à Kipé Dadya, en présence des opposants Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Dr Ousmane Kaba, Me Abdoul Kabèlè Camara…, Abdourahmane Sanoh, le président de la PCUD et leader des Forces Sociales, a lu une déclaration devant les médias.

Dans cette déclaration, le Front National pour la Défense de la Constitution « met en garde contre le recul démocratique et les graves risques encourus pour la stabilité et la sécurité en Guinée et dans la Sous-région, ainsi que le chaos qui pourrait en résulter ».

Il dénonce « un projet de Coup d’Etat civil mal inspiré, une provocation de trop envers notre Peuple », et appelle les Guinéens « à la mobilisation en vue d’une farouche opposition au troisième mandat ».

  DECLARATION 001.FNDC.19

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) préoccupé par la volonté d’accaparement du pouvoir d’Etat par le Président de la République, M. Alpha Condé, met en garde contre le recul démocratique et les graves risques encourus pour la stabilité et la sécurité en Guinée et dans la Sous-région, ainsi que le chaos qui pourrait en résulter.

Les promoteurs du changement de Constitution, un groupuscule d’individus réputés pour leur cynisme, doivent savoir que leur projet de Coup d’Etat civil mal inspiré, est une provocation de trop envers notre Peuple, dont la patience au cours des Huit dernières années n’était que sagesse.

Mesurant la progression de la détérioration de la situation sociopolitique et au regard des actes d’intimidation par une justice soumise, à l’égard de ceux qui s’opposent légitimement au troisième mandat, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) :

Prend à témoin l’opinion nationale et la communauté internationale sur les graves conséquences possibles, si les mesures conséquentes ne sont pas prises dès maintenant pour contenir et anéantir cette volonté de troisième mandat ou de glissement de mandat ;

Appelle toutes les Guinéennes et tous les Guinéens à la mobilisation en vue d’une farouche opposition au troisième mandat, par une manœuvre de quelques individus véreux qui vivent de la misère de nos compatriotes ;

  • Demande à Monsieur le Président, Monsieur Alpha Condé de renoncer instantanément à toute ambition de s’éterniser au pouvoir en violation de la constitution et de ses serments devant le peuple lors de ses investitures ;
  • Mets en garde toutes les personnes complices de cette manœuvre qui répondront de leurs actes devant les juridictions compétentes ;
  • Appelle le peuple au calme et à la sérénité habituelle et l’invite à ne pas céder à la provocation face à l’appel du 24 Mars 2019 du Président Alpha Condé à l’affrontement ;
  • Exhorte le Peuple à la vigilance et l’invite à être prêt à répondre au mot d’ordre ;
  • Invite tous les citoyens guinéens partout sur le territoire national et dans le monde à taire leur divergence pour la circonstance pour créer des cellules citoyennes contre le troisième mandat, une imposture de trop.

Dans les jours à venir des actions seront menées pour sauver la constitution de la République.

Conakry, le 03 avril 2019

Le Front National pour la Défense de la Constitution

(FNDC)

Lire

Presse écrite à l’ère du numérique ! Diallo Souleymane du Lynx à Guineematin

19 septembre 2018 à 21 09 48 09489

« Le régime Alpha Condé a essayé de restreindre les libertés, dont la liberté de la presse. On ne nous enferme pas, parce que nous avons profité de la transition pour décriminaliser les délits de presse. Il est difficile d’enfermer un journaliste ; mais, ça s’arrête là. On ne nous facilite pas la tâche du tout. Et, sous Alpha Condé la presse est banalisée, elle est critiquée par le pouvoir. Donc, quand le président de la République critique les médias devant les hommes d’affaires, c’est la mort des médias, la mort programmée des médias… », a notamment fait remarquer Elhadj Diallo Souleymane, un des pionniers de la presse indépendante guinéenne et ancien membre du CNT (organe législatif de la Transition, en 2010). 

Lire

Décès de Prosper Doré : parents, amis et collaborateurs lui ont rendu un dernier hommage

2 février 2017 à 11 11 53 02532

Comme nous l’annoncions dans un de nos articles, le Doyen Prosper Doré, ancien journaliste du groupe de presse Lynx/Lance et Rédacteur en chef du satirique le Bingo, a tiré sa révérence le 26 janvier dernier suite à un accident de la circulation survenu plus tôt. Réunis à la maison de la presse, ses proches collaborateurs, amis et sa famille biologique lui ont rendu un dernier hommage le mardi 31 janvier 2017, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Prosper Doré tire sa révérence : l’hommage posthume à un pote !

27 janvier 2017 à 10 10 29 01291

Une voix s’éteint,  une grande plume se brise !

Jusqu’au bout, cet homme pétri de talent, rempli d’humour et de tendresse  a été décapant et déroutant même devant la grande faucheuse, la mort ! Prosper Doré (en élégant gentleman qu’il a toujours été)  nous a quitté, ce jeudi 26 janvier 2017 sans crier gare, sans avertir ou prévenir encore moins encombrer ou déranger qui que ce soit …

Lire