Timbi-Madina (Pita) : Une mosquée sunnite non habilitée à abriter les prières de vendredi

9 mars 2015 à 19 07 32 03323

Mosquée Timbi_Madina_PitaA l’image de la commune urbaine de Labé, la cohabitation est difficile entre les jeunes arabisants de Timbi-Madina dans la préfecture de Pita et les responsables de la ligue islamique locale qui refuse d’autoriser l’inauguration d’une mosquée sunnite construite depuis 3 ans à M’Bourowi, un secteur relevant du district de Madina III, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Labé.

Lire

Grande mobilisation pour Cellou Dalein à Timbo : l’opposant prêche l’entente et le bon voisinage

21 février 2015 à 11 11 47 02472

Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDGC’est à 10 heures que le chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo a été accueilli par une forte mobilisation au village du défunt secrétaire général de la ligue islamique régional, Elhadj Mamadou Barry. Timbo est également une ville historique du Fouta Djallo, fondée depuis trois cent ans où les neuf « Diwé » s’étaient réunis pour décider de l’historique bataille de Talansan…

Lire

Mamou : Elhadj Cellou Dalein Diallo à la grande mosquée de l’Almamy de Timbo !

20 février 2015 à 14 02 20 02202

Cellou Dalein Diallo, discours du nouvel an 2015« C’est une forte mobilisation populaire qui attendait la délégation du chef de file de l’opposition guinéenne à 5 kilomètres de Mamou. De ce lieu d’accueil, aux portes de la ville, la délégation de l’UFDG a été conduite au domicile du défunt responsable de la ligue islamique où Elhadj Cellou Dalein Diallo a présenté ses condoléances à la famille éplorée, à la notabilité et aux membres de la ligue islamique… », rapportait, il y a peu, l’envoyé spécial de Guineematin.com à Mamou.

Lire

Coyah : altercation entre les body gards de Hadja Halimatou et la garde du PM…

28 janvier 2015 à 17 05 47 01471

Hadja Halimatou Diallo, épouse de Cellou Dalein DialloActuellement, plusieurs grandes personnalités guinéennes sont à Mamou pour participer aux funérailles du respecté patriarche et guide religieux, Elhadj Mamadou Barry. Le président de la République et le chef de l’opposition sont tous absents de la Guinée. Ils se sont ainsi faits représenter par des délégations conduites respectivement par le Premier ministre et la première Dame de l’opposition, a appris Guineematin.com des membres de ces deux délégations.

Lire

Décès du patriarche de Mamou, Elhadj Mamadou Barry ! Les larmes du ministre Bantama Sow

28 janvier 2015 à 15 03 44 01441

Elhadj Mamadou Barry, SG de la ligue islamique de MamouElhadj Mamadou Barry n’est plus. L’inspecteur régional de la ligue islamique de Mamou est décédé dans la nuit du mardi à ce mercredi 28 janvier 2015 à l’âge de 85 ans. Depuis ce matin, des de personnalités guinéennes quittent un peu partout, notamment Conakry, pour participer aux funérailles de cette illustre personnalité du Fouta Djallon, qui auront lieu à Mamou, après la prière de 17 heures.

Lire

Accusé de détourner le savon des écoles, le DPE de Mamou se défend…

27 janvier 2015 à 21 09 42 01421

DPE de Mamou, Bakary KabaDans le cadre de la prévention de la maladie Ebola dans les écoles, des Kits sanitaires ont été offerts par  la GIZ et l’Unicef à la DPE de Mamou. Mais, au cours de la distribution, des kits, le DPE a été accusé de détournement, notamment des cartons de savon DJAMA destinés à Porédaka.

Lire

Riposte contre EBOLA : Intervention du Conseil Général du Département du Nord (France) à travers l’ONG ACAUPED dans la région de Mamou

1 janvier 2015 à 13 01 14 01141

ACAUPEDSuite à la déclaration des cas de  fièvre hémorragique à virus EBOLA dans la région de Mamou, notamment à Pita et Dalaba, l’ACAUPED grâce a un financement du Conseil Général du Nord est intervenu, en collaboration avec d’autres partenaires comme l’OMS , l’UNICEF et l’Ecole de Solidarité de Dow Bodiè , en trois phases pour freiner la propagation de la Maladie.

Lire

Mamou : La perception des citoyens sur la maladie à virus Ebola au centre d’un débat

31 décembre 2014 à 7 07 44 124412

Bano Barry, sociologue guinéen, L’ENATEF de Mamou a servi de cadre la semaine dernière à un atelier de partage pour recueillir la perception des communautés à la base sur la maladie hémorragique à virus Ebola et la façon dont les actions de riposte sont menées ou auraient dû être menées, a constaté sur place un observateur de Guineematin.com qui a suivi les travaux de groupe.

Lire

Accident de circulation sur la route Mamou- Dalaba : trois (3) morts à 15 Km de Mamou

31 décembre 2014 à 6 06 55 125512

Accident de la circulation, Mamou, DalabaC’est aux environs de 16 heures 30 que l’accident s’est produit sur la nationale Mamou-Dalaba ; à 15 kilomètres du centre-ville de Mamou. Un jeune motard transportant deux personnes en provenance de Mamou  pour la préfecture de Dalaba a été renversé par une Rav4 de couleur bleu, dont le reporter de Guineematin.com n’a pas identifié l’immatriculation.

Lire

Bonne nouvelle ! 100MW d’électricité de Tombo jusqu’à Labé, en passant par Forécariah, Dubréka, Coyah, Kindia, Mamou, Dalaba, Pita…

12 décembre 2014 à 10 10 54 125412

Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla et le PDG du Groupe mauritanien AON, Mohamed NoueiquèdeSékhoutouréya, 11 décembre 2014 – Le Palais Sékhoutouréya a servi de cadre ce jeudi, 11 décembre 2014, à la cérémonie de signature d’un accord entre le ministère de l’Energie et de l’Hydraulique et le Groupe AON pour la relance de la Centrale thermique de Tombo désormais appelée Centrale thermique de Kaloum. Ce projet qui va à coup sûr améliorer la desserte en électricité dans la ligne interconnectée, a une capacité 100 MW et part de Tombo jusqu’à Labé en passant par Forécariah, Dubréka, Coyah, Kindia, Mamou, Dalaba, Pita. Les travaux dudit projet démarreront le lundi 16 décembre prochain.

Lire

En direct du procès de Bakayoko à Mamou : le procureur réclame un an de prison ferme et 2 millions GNF d’amande…

13 novembre 2014 à 15 03 46 114611

TPI MamouMonsieur Malick Marcel Oularé, le procureur du tribunal de première instance de Labé, qui siège actuellement à Mamou, vient de requérir un an de prison ferme et deux millions de francs guinéens contre le président du parti « Les Démocrates Guinéens », Abdourahmane Bakayoko, qu’il accuse d’avoir offensé le Chef de l’Etat, Alpha Condé, dans sa communication lors d’une émission débat à Labé, à la radio GPP Fm, la semaine dernière.

On se rappelle que des proches du président de l’UFDG avaient, eux, vandalisé le véhicule 4×4 de Bakayoko avant de le calciner. « Gardé » à  la radio pour éviter la vindicte populaire, le jeune et très téméraire leader politique ne sortira qu’avec les agents de la sécurité qui ne l’ont toujours pas quitté, puisqu’il est, depuis, emprisonné.

Par crainte d’un affrontement entre les proches du chef de file de l’opposition (qui incendié son véhicule et menacé de le tuer) et les proches de ce jeune leader de l’opposition guinéenne, qui ont fait circuler des rumeurs pour « envahir » le tribunal à l’occasion de ce jugement, le tribunal de première instance de Labé a « déménagé » à Mamou pour ce brûlant dossier. « Ils ont appelé ça audience foraine », a précisé au téléphone une des « oreilles » de Guineematin.com dans ce tribunal.

Devant le juge et président du TPI de Labé, qui préside cette audience foraine, Amadou Sagnane et le greffier, Ousmane Kabé, le procureur, Malick Marcel Oularé, a requis un an de prison ferme et deux millions de nos francs contre le jeune leader de l’opposition.

Son avocat (puisqu’il en a un aujourd’hui, contrairement au premier jour), Maître Bernard Feindouno, a demandé une relaxe pure et simple de son client, Abdourahmane Bakayoko, après une plaidoirie qui se ferait applaudir dans les villes et campagnes de Guinée si on donnait la possibilité aux médias de les immortaliser. Mais, hélas !

Aux dernières minutes, le tribunal s’est retiré pour ses délibérations…

Guineematin.com a ses yeux et oreilles bien en éveil pour vous aider à ne rien rater de ce procès qui fera date dans le processus démocratique de notre cher pays.

 De Mamou, Idrissa Sampiring Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Lire