Après les « émeutes » contre Ebola, retour progressif au calme à N’zérékoré : les images de Guineematin.com dans la « zaly city »…

31 août 2014 à 2 02 20 08208

IMG_20140829_160931Une incroyable furie de certains habitants de la ville de N’zérékoré a perturbé la ville jeudi et vendredi. C’était suite à une rumeur faisant état d’une désinfection du marché de N’zérékoré. Avec le retour progressif au calme, Guineematin.com a fait balader sa camera pour vus au centre ville et dans certains lieux publics de N’zérékoré…

Lire

N’zérékoré « ville morte » ce vendredi : nos images à Boiro, rond point, marché, gendarmerie et à l’entrée de l’hôpital

29 août 2014 à 16 04 18 08188
L'hôpital régional de N'zérékoré

L’hôpital régional de N’zérékoré, cet après-midi, vendredi 29 août 2014

La ville est presque « morte » dans la capitale de la Guinée Forestière ce vendredi 29 août 2014. A part les journalistes et autorités locales contactées, Guineematin.com a échangé avec plusieurs habitants de la ville de N’zérékoré, tous les témoignages (ou presque) concordent à dire que la ville est encore paralysée, suite aux manifestations d’hier.

Lire

Manifestation contre la désinfection de N’zérékoré : des tirs continuent ce vendredi vers le quartier Dorota

29 août 2014 à 10 10 21 08218
Hôpital de N'zérékoré

Hôpital de N’zérékoré

Malgré l’instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 6 heures par les autorités préfectorales, la ville de N’zérékoré n’est toujours pas calme. Des tirs sont entendus dans le quartier de Dorota et ses alentours. Et, les populations sont terrées chez elles, constate un correspondant de Guineematin.com à N’zérékoré.

Lire

Le préfet de N’zérékoré à Guineematin.com : « C’est un mouvement léger qu’il y a eu ! Ce sont des enfants qui ont confectionné des pancartes pour dire qu’il n’y a pas Ebola »

28 août 2014 à 15 03 09 08098

 

Hôpital de N'zérékoré

Hôpital de N’zérékoré

« C’est calme ! C’est un mouvement léger qu’il y a eu Vous connaissez les enfants quand ils sont dans la rue ! Ce sont des enfants qui ont confectionné des pancartes pour dire maladie Ebola, il n’y a pas Ebola », a notamment dit le préfet de N’zérékoré, Aboubacar Mbop Camara, « en pleine réunion ». L’air effectivement très occupé, monsieur le préfet a demandé à Guineematin.com de rappeler un peu plus tard.

Selon nos sources basées à N’zérékoré, c’est le manque de sensibilisation qui aurait occasionné une panique suivie d’une protestation de la population. « Des agents de santé sont venus dans leurs tenues et ont commencé à pulvériser le marché de produits. Etant donné que eux-mêmes qui détiennent ces produits sont complètement masqués, les gens ont eu peur d’être touchés ou même de humer ces produits dont ils craignent le danger. Alors, la fuite de certains a créé une panique dans le marché. Et, finalement, c’est toute la ville qui est paralysée », disait une des sources de Guineematin.com au téléphone.

Par ailleurs, certains informateurs indiquent que les agents de santé seraient surtout la cible des manifestants dont certains les accuseraient d’être complices de « ceux qui propagent le virus Ebola »…

L’hôpital central de N’zérékoré aurait notamment été visé par des manifestants ce jeudi 28 août. Et, le déploiement des agents de sécurité pour protéger le personnel médical aurait d’ailleurs « envenimé » la situation.

 

La ville de N’zérékoré est actuellement décrite comme une « ville morte » où tout est aux arrêts : banques, magasins, boutiques, et autres ont tous fermés.

 

Lire

Venus pour « maintenir l’ordre », les agents de la police « font le ménage » à Bomboli : vidéo de la police à pèle

28 août 2014 à 12 12 16 08168

Policiers armés à BomboliPeu après les manifestations de Bomboli, Guineematin.com a assisté à une scène cocasse, ce matin du jeudi 28 août 2014. Venus pour maintenir l’ordre, les agents de la police prennent des pèles pour nettoyer. Car, manifestant contre l’obscurité dans leur quartier depuis plus de deux semaines, les jeunes ont amassé des pneus usés et d’autres objets pour brûler sur la route. Pour dégager le passage, les agents de la police s’attelaient donc à cette corvée de nettoyage, alors qu’ils subissaient des « incursions » des jeunes qui leur jetaient des pierres de façon sporadique…

Lire

Manifestation de rue : les jeunes de Hamdallaye aussi se sont remués ce jeudi 28 août

28 août 2014 à 11 11 01 08018

Pendant que les agents de la police parvenaient à « maîtriser » la situation à Bomboli, les jeunes de Hamdallaye se sont également « remués » ce jeudi 28 août 2014. Aux environs de 10 heures 27′, on annonçait à Guineematin.com une manifestation des jeunes avec une circulation bloquée ; avant que nous ayons la confirmation, quinze minutes plus tard, de la levée des barricades, la reprise de la circulation…

Lire

Manifestation à Bomboli : arrivée de la police et reprise de la circulation sur l’axe Bambéto-Cosa, constate Guineematin.com sur place

28 août 2014 à 10 10 18 08188

Les véhicules empruntent de nouveau l’axe Bambéto-Cosa. Des agents de la police, déployés sur les lieux  »s’affrontent » de façon sporadique aux jeunes manifestants qui occupaient la rue peu après 8 heures. La manifestation, dite pacifique, des habitants de Bomboli vise à réclamer la fournir d’électricité qui manque un peu partout dans notre pays.

Lire

Manifestation contre l’obscurité : Pas de circulation ce 28 août entre Bambéto et Cosa (à 8 heures 40′)

28 août 2014 à 9 09 05 08058

Manifestation contre l'obscurité C’est aux environs de 8 heures TU que les manifestations contre le manque de courant ont (re) commencé ce jeudi 28 août 2014, a appris Guineematin.com de plusieurs sources concordantes et basées à Bomboli et à Koloma marché. Et, au moment où nous échangions avec notre tout dernier interlocuteur (à 8 heures 49′), la circulation automobile était encore impossible et aucun agent des forces de l’ordre n’était arrivé sur les lieux.

Depuis hier, mercredi 27 août 2014, les habitants de Bomboli manifestent contre l’absence total d’électricité dans leur zone depuis maintent plus de deux semaines. Comme de coutumes à Conakry et dans la Guinée profonde, ils ont alors décidé de descendre dans la rue pour protester et réclamer l’électricité.

Toujours selon les informations confiées à Guineematin.com, les autorités locales et les agents de la société Électricité de Guinée (EDG) avaient promis, hier, de régler le problème en dotant la zone du transformateur qui manquait. Et, c’est la non tenue de cette promesse qui a motivé les habitants à occuper la route, empêchant toute circulation automobile entre Bambéto et Cosa, nous dit-on.

« Les enfants sont effectivement nombreux dans la rue. Mais, ils ne cassent rien et ils ne sont pas du tout violents. C’est une protestation sociale et non politique. Et, ils ne demandent que le courant électrique », a expliqué, au téléphone de Guineematin.com, un habitant de Bomboli.

Un reporter de Guineematin.com est déjà en route pour les lieux de manifestation afin de mieux vous informer.

 

Lire

Manifestation contre l’obscurité à Bomboly : Guineematin.com vous propose des vidéos enregistrées à l’occasion de ces protestations

28 août 2014 à 1 01 03 08038
Un camion de la police, ce matin du mercredi 27 août 2014

Un camion de la police, ce mercredi 27 août 2014

Comme un peu partout à Conakry et dans les villes de l’intérieur de la Guinée, les habitants de Bomboly et d Koloma sont sortis ce mercredi 27 août 2014 pour exprimer leur frustration contre le manque total du courant électrique depuis plus de deux semaines. Grâce à la bonne collaboration de nos compatriotes, Guineematin.con a été alerté dès le début de cette matinale manifestation.

Lire

Manifestation à Bomboli : des citoyens se plaignent des forces de l’ordre qui brigandent et volent dans les domiciles

27 août 2014 à 11 11 37 08378

Les deux gendarmes pris en otage à HamdallayeLe calme est toujours précaire sur la route Le Prince, notamment entre Bambéto et Cosa où la circulation automobile a repris. Même si tout ne s’est pas totalement normalisé. Dans les quartiers de Koloma, Bomboli, jusqu’au carrefour dit ‘’Cirage’’, les habitants se plaignent des forces de l’ordre qui violeraient des domiciles privés.

Lire

Manifestation de ce 27 août : jets de pierres entre forces de l’ordre et jeunes manifestants à Bomboli

27 août 2014 à 9 09 15 08158

Manifestation contre l'obscurité Les manifestations contre l’obscurité continuent de perturber la circulation routière et les activités à Conakry. Comme annoncé par un article précédant, ce mercredi 27 août, ce sont les jeunes de Bomboli qui sont sortis très tôt pour barricader la route Le Prince. Mais, les forces de l’ordre déployées sur les lieux, sont parvenues, pour le moment, de dégager le barrage, a constaté un reporter de Guineematin.com, arrivé peu avant 8 heures sur les lieux.

Lire

Coyah : des manifestations (en cours à 12 heures) contre le manque de courant paralysent la circulation

25 août 2014 à 12 12 57 08578

Manifestation contre l'obscurité Les manifestations contre l’obscurité persistent dans notre pays. Des jeunes hommes très remontés ont pris d’assaut ce lundi matin la route Lansanayah barrage- Kilomètre 36 pour manifester leur colère contre le manque de courant électrique. Des femmes faisaient également partie de ce mouvement d’humeur des habitants du secteur CBA, au quartier Kountia, dans la préfecture de Coyah.

Lire

Mohamed Traoré, ministre des TP à l’AG du RPG : « Cellou divise la Guinée. Le professeur ne veut pas la haine… »

23 août 2014 à 13 01 11 08118
Assemblée générale du RPG Samedi 9 août 2014

Assemblée générale du RPG
Samedi 9 août 2014

« Nous avons vu la déclaration de Cellou. C’est vraiment trop dire ! Comment peut-il dire qu’il a contacté telle ethnie ou région pour combattre ses ennemis ? C’est irresponsable ! », critique Mohamed Traoré, ministre des TP, au siège national du RPG.

L’assemblée générale ordinaire du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel, à Hamdallaye. En plus des ministres conseiller à la présidence (Elhadj Tidjane Traoré), des Travaux publics (Mohamed Traoré), d’autres ministres ont également rallié le siège national du parti présidentiel : ce sont notamment les ministres du Commerce, Marc Yombouno, de l’enseignement prés-universitaire,  Dr. Ibrahima Kouroumah…

Parlant des réalisations du président Alpha Condé, le ministre des Travaux publics, Mohamed Traoré, se félicite de la longévité des réalisations actuelles qui pourraient, selon lui, durer 30 ans. Remettant la parole à un certain Soumah de la Basse Guinée, le ministre Traoré a introduit : « Comme Cellou a dit qu’il a contacté la Basse Côte pour combattre ses ennemis, je passe la parole à un fils de la Basse Côte pour témoigner »…

Prenant la parole, monsieur Soumah a clairement démenti : « C’est faux ! Nous, la Basse Côte, nous n’aimons pas la guerre… Qu’il aille chercher ailleurs… », dit-il, réitérant leur soutien au président Alpha Condé.

 

Lire