Dalaba : le nouveau préfet menacé d’expulsion par un concessionnaire privé (Vidéo)

9 octobre 2020 à 9 09 16 101610

Elhadj Boubacar Barry, nouveau préfet de Dalaba

Le nouveau préfet de Dalaba Elhadj Boubacar Barry déclare être menacé d’expulsion de l’hôtel où il a été logé après son installation officielle. Sa résidence de fonction et le bloc administratif préfectoral avaient été vandalisés lors des manifestations organisées au mois de mars 2020 par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Ils n’ont tours pas été réhabilités, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Attaque contre des partisans de l’UFDG à Kankan : Moussa Djan et son groupe accusés

5 octobre 2020 à 19 07 10 101010

Comme annoncé précédemment, de nouvelles violences ont émaillé la campagne électorale hier, dimanche 4 octobre 2020, à Kankan. Des militants du RPG Arc-en-ciel ont attaqué le siège local de l’UFDG et le domicile d’un partisan de la formation politique. Il s’agit d’Abdoulaye Diallo, un habitant du quartier Heremakonon 2, dont la maison se trouve à quelques mètres de l’endroit choisi pour abriter le nouveau siège du principal parti d’opposition du pays.

Lire

Conakry : ouverture du procès de Saïkou Yaya du FNDC

5 octobre 2020 à 17 05 28 102810

Cinq mois après son arrestation, le procès de Saïkou Yaya Diallo s’est ouvert ce lundi, 5 octobre 2020, au tribunal de première instance de Dixinn. Ce membre de la coordination nationale du FNDC est poursuivi pour des faits de menaces, injures, violences et voie de faits au préjudice d’une citoyenne nommée madame Aminata Traoré. Mais l’audience a été reportée peu après son ouverture suite à une requête des avocats de la défense, qui sollicitent la mise en liberté de leur client, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était au tribunal.

Lire

Présidentielle du 18 octobre : ce que le préfet de Dalaba demande à la population

2 octobre 2020 à 21 09 18 101810

Quelques jours seulement après les violences qui ont coûté la vie à un jeune homme à Dalaba, cette ville de la Moyenne Guinée a célébré ce vendredi, 2 octobre 2020, le 62ème anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance. L’événement a été mis à profit par les autorités pour sensibiliser les citoyens au maintien de la paix pendant cette période sensible dans le pays, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Alpha Condé à la place des martyrs : « l’armée guinéenne qui était haïe est devenue l’armée du peuple »

2 octobre 2020 à 12 12 25 102510

La Guinée a célébré ce vendredi, 2 octobre 2020, les 62 ans de son accession à la souveraineté nationale. A cette occasion, le président de la République a déposé une gerbe de fleurs à la place des martyrs à Kaloum. Le Chef de l’Etat a mis cette occasion à profit pour lancer un vibrant hommage à l’armée guinéenne. Pour le champion du RPG arc-en-ciel qui tient à briguer un 3ème mandat, l’armée guinéenne est désormais avec son peuple.

Lire

MARCHER ET MOURIR : URGENCE DE JUSTICE POUR LES VICTIMES DE LA RÉPRESSION DES MANIFESTATIONS EN GUINÉE

1 octobre 2020 à 10 10 10 101010

Comme on le sait, la volonté du président Alpha Condé de changer la constitution (qui lui interdit plus de deux mandats) pour se maintenir au pouvoir après son second et dernier mandat légal a entraîné la création du FNDC, le Front national pour la défense de la Constitution.

Regroupant l’essentiel des partis politiques de l’opposition et des associations de la société civile, le FNDC a organisé plusieurs manifestations de rue pour empêcher le chef de l’Etat de compromettre l’espoir d’un changement à la tête de la République de Guinée. Malheureusement, ces manifestations ont été réprimées dans le sans et plusieurs dizaines de nos compatriotes ont été tués.

Amnesty International a enquêté sur ces crimes et produit un rapport qu’elle a publié ce jeudi, 1er octobre 2020.

200 : Près de 200 personnes ont été blessées entre octobre 2019 et juillet 2020, certaines vivant aujourd’hui avec des séquelles graves.

100 :  Le rapport repose sur des entretiens en français et en langues locales avec plus de 100 personnes en Guinée, y compris des autorités.

70 : Au moins 70 arrestations, détentions arbitraires ou détentions au secret ont ciblé les voix dissidentes, coupables d’avoir exercé leur droit à la liberté d’expression ou au rassemblement pacifique.

50 : Entre octobre 2019 et juillet 2020, au moins 50 personnes ont été tuées lors de marches contre le changement de constitution, et lors de protestations contre le manque d’électricité ou la gestion des barrages sanitaires mis en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

40-50 : Entre 40 et 50 jeunes ont été arrêtés en février 2020, enfermés nuit et jour dans une chambre semblable à un grand magasin, où la chaleur les empêchait de dormir et a provoqué l’évanouissement de certains.

36 : L’analyse effectuée par des organisations spécialisées a montré que les réseaux sociaux ont été fortement perturbés en Guinée à partir de 20h00 le samedi 21 mars, jusqu’au lundi 23 mars au matin, pour une durée totale d’incidents de 36h. Twitter, Facebook et Instagram étaient inaccessibles, WhatsApp a été limité.

30 : Entre octobre 2019 et février 2020, plus de 30 personnes ont perdu la vie à l’occasion de manifestations contre le projet de changement de constitution.

15 : Au moins 15 personnes ont été blessées lors des marches d’octobre et de novembre 2019, dont au moins huit par des armes à feu.

15 : Plus de 15 figures du Front national de défense de la constitution (FNDC) ont été arrêtées, poursuivies et jugées.

12 :  Au moins 12 personnes ont été tuées le 22 mars 2020 jour où une nouvelle constitution a été adoptée au terme d’un double-scrutin législatif et référendaire.

10 : Entre octobre 2019 et février 2020, au moins 10 manifestations contre la troisième candidature du président Alpha Condé à la présidence de la République ont été interdites par les autorités, en violation du droit à la liberté de réunion pacifique.

6 : Six véhicules de la police et de la gendarmerie ont bloqué l’accès d’un cortège funèbre transportant 11 dépouilles au rond-point de Bambéto en stationnant le 4 novembre 2019 sur les deux voies menant au rond-point.

4 : Au moins quatre personnes ont été tuées par balle à Conakry lors d’une marche funèbre organisée le 4 novembre 2019 en hommage à 11 personnes tuées lors des manifestations du mois d’octobre.

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant pour visualiser ce rapport :

Marcher et Mourir. Urgence de justice Guinée

Lire

Crise pré-électorale en Guinée : la CEDEAO, l’UA et l’ONU dépêchent une mission à Conakry

30 septembre 2020 à 19 07 56 09569

La volonté du président Alpha Condé de se maintenir à la tête de la Guinée après ses deux mandats légaux entraîne la Guinée dans une crise politique. Ce qui inquiète les Guinéens et les membres de la communauté internationale. Comme on le sait, plusieurs partis politiques et des structures de la société civile, réunis au sein du FNDC se battent depuis plus d’un an pour empêcher la confiscation du pouvoir sans succès. Les manifestations du Front national pour la défense de la constitution n’ont pas empêché le chef de l’Etat de changer la constitution qui lui interdit plus de deux mandats.

Lire

Manifestation contre Alpha Condé à Conakry : des affrontements entre Hamdallaye et Bambeto

29 septembre 2020 à 15 03 15 09159

Comme annoncé précédemment, à l’appel du front national pour la défense de la constitution (FNDC), des groupes de jeunes sont descendus ce mardi, 29 septembre 2020, dans certaines rues de la haute banlieue de Conakry pour exprimer leur opposition à un troisième mandat du président Alpha Condé en Guinée. Et, comme on pouvait s’y attendre, la situation a dégénéré dans plusieurs endroits de la capitale guinéenne. C’est le cas notamment sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa où des accrochages entre des jeunes manifestants et les forces de l’ordre ont été enregistrés aux environs de midi.

Lire

Manifestation du FNDC : notre constat au marché de Madina

29 septembre 2020 à 14 02 49 09499

La manifestation appelée par le FNDC ce mardi, 29 septembre 2020, n’a pas impacté, comme d’habitude, le marché de Madina. La plupart des boutiques sont ouvertes dans le plus grand centre de commerce du pays, même si les clients se font rares sur les lieux, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Lutte contre un 3ème mandat d’Alpha Condé : la manifestation du FNDC-Labé est reportée

28 septembre 2020 à 12 12 25 09259

Déclaration : Décidant de répondre à l’appel patriotique lancé le 16 septembre 2020 par la Coordination Nationale du FNDC d’une éventuelle confiscation du progrès démocratique douloureusement acquis ces dernières années, l’antenne régionale du Front National pour la Défense de la Constitution de Labé (FNDC/Labé) comme à l’accoutumée, avait invité tous les citoyens patriotes de Labé à prendre part à une manifestation pacifique prévue le mardi 29 septembre 2020 pour exprimer leur opposition à une présidence à vie et à la politique divisionniste de M. Alpha Condé.

Lire

Élection présidentielle et manifestation du FNDC : voici un communiqué du Bloc Libéral

28 septembre 2020 à 8 08 24 09249

Dr Faya Millimouno, président du Bloc Libéral

Le Bloc Libéral voudrait rappeler à tous qu’il a organisé une consultation en son sein pour définir sa position vis-à-vis de la présidentielle du 18 octobre 2020. A l’issue de cet examen, il a été établi que la majorité des instances du parti ne voudrait y participer. De ce fait, cette décision a été rendue publique conformément à la règle en la matière. C’est pourquoi, le Bloc Libéral n’a pas donné et ne donnera pas de consignes d’alliance et encore moins de vote à ses militants et sympathisants pour les présidentielles prochaines.

Lire

Manifestations du FNDC : Sékou Koundouno appelle à « l’union sacrée contre le clan mafieux »

22 septembre 2020 à 20 08 15 09159

Sékou Koundouno, Administrateur Général de la Cellule Balai Citoyen et responsable des stratégies et planification du FNDC

Dans sa volonté d’empêcher le président Alpha Condé de rester au pouvoir au-delà de son second mandat, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) entend reprendre ses manifestations de rue à partir du 29 septembre prochain. Quelle est la stratégie que les opposants à un troisième mandat comptent-ils utiliser pour permettre l’atteinte de leur objectif ? Guineematin.com a posé la question à Sékou Koundouno, le responsable de la planification et des stratégies du FNDC, au cours d’un entretien qu’il a accordé à notre rédaction ce mardi, 22 septembre 2020.

Lire

Kolaboui (Boké) : les manifestants campent dans la rue pour exiger le retour du courant

19 septembre 2020 à 15 03 35 09359

La situation reste tendue dans la commune rurale de Kolaboui, relevant de la préfecture de Boké. Après la chaude journée d’hier, plusieurs jeunes manifestent encore ce samedi, 19 septembre 2020 dans cette localité, qui abrite plusieurs sociétés minières. Ils ont érigé des barricades sur toutes les routes principales, empêchant la circulation, pour exiger le rétablissement de la fourniture du courant électrique, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Lire

Kankan : à cause de son appartenance à l’UFDG, il est exclu du mouvement citoyen pour l’électrification

19 septembre 2020 à 14 02 34 09349

Mamoudou Kaba


Jusque-là porte-parole du mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée, Mamoudou Kaba n’est plus membre de cette organisation de jeunesse, à l’origine des manifestations qui ont secoué la ville de Kankan au cours des derniers mois. Il est exclu du mouvement à cause de son appartenance à l’UFDG, le principal parti d’opposition du pays. C’est le président du mouvement
qui a annoncé cette décision dans la soirée du vendredi, 18 septembre 2020.l

Lire

Guinée : « Une certaine idée d’Alpha Condé »

17 septembre 2020 à 9 09 27 09279

(Libre Opinion)- Qu’est-ce qui compte : l’opinion qu’on a de soi ou celle que les autres se font de nous en raison de nos choix, dires et actes ?  Il est rare de voir les hommes qui ont une mauvaise opinion  d’eux.  Qu’ils se croient en contradiction avec leurs valeurs ou non, les hommes évoquent rarement l’opinion qu’ils se font d’eux-mêmes. Fatuité ?  Bien souvent, contrariés, ils s’expriment pour se faire comprendre, pour dissiper ce qu’ils croient être un malentendu sur leurs choix  et leurs personnes. Alors, ils trouvent nécessaire et même urgent de parler d’eux : de leur enfance, de leur jeunesse, de leur engagement et surtout des valeurs auxquelles ils ont souscrit.

Lire

Sidya Touré sur la gouvernance Condé : « ce régime ne nous a strictement rien apporté »

16 septembre 2020 à 15 03 54 09549

Sidya Touré, président de l’UFR

Comme annoncé précédemment, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) a tenu une plénière ce mercredi, 16 septembre 2020, à Conakry. A l’issue de cette rencontre dont il a pris part, Sidya Touré, le président de l’UFR (Union des Forces Républicaines) s’est violemment attaqué au régime Alpha Condé. L’opposant a surtout dénoncé le manque d’infrastructures sociales de base et la pauvreté des Guinéens.

Lire

Macenta : Antoine Béavogui annonce de nouvelles mobilisations pour exiger le départ du préfet

10 septembre 2020 à 10 10 11 09119

Son enlèvement par des agents des forces de l’ordre et sa détention pendant quelques jours n’ont aucunement entamé la détermination d’Antoine Béavogui, meneur de la contestation en cours depuis quelques semaines à Macenta contre le mauvais état des routes. Juste après son retour dans sa ville, le jeune leader a annoncé la poursuite des manifestations de rue, qui auront désormais une nouvelle revendication : le départ du préfet de Macenta, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à N’Zérékoré.

Lire

Le FNDC « prend acte » du départ de l’UFDG, du PADES et du RGD : déclaration

9 septembre 2020 à 14 02 55 09559

Dans la lutte pour la défense des fragiles acquis démocratiques réalisés au prix d’innombrables sacrifices, les aspirations légitimes de notre Peuple se caractérisent par la quête d’un bien-être équitablement partagé, de la justice et de la paix sociales ainsi que de la cohésion nationale, à travers une gouvernance fondée sur la vertu et le strict respect de nos lois et de l’intérêt général.

Lire