Cheick Sacko met en garde les politiciens : « quiconque va cracher sur la magistrature… »

28 mars 2019 à 18 06 58 03583

Comme annoncé précédemment, le ministre d’Etat, ministre de la justice, maître Cheick Sako, était l’hôte des populations de N’zérékoré, hier mercredi, 27 mars 2019. Le garde des sceaux a échangé avec les responsables de la chaîne pénale et les autorités. Il en a profité pour mettre en garde les politiciens qui vont s’en prendre aux magistrats, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le ministre de la justice a souvent eu des rapports difficiles avec les hommes politiques guinéens, qui accusent la justice d’être inféodée à l’exécutif. Le cas le plus illustratif de ces rapports difficiles est le cas de Dr Faya Millimouno, qui avait tiré à boulets rouges sur de nombreux magistrats chargés de régler le contentieux électoral de févier 2018. A l’époque, Me Cheick Sako avait menacé de traduire en justice Dr Faya, leader du Bloc Libéral.

A l’occasion de son séjour en Guinée forestière, Cheik Sakho est revenu à la charge. « Quiconque, homme politique, ou citoyen, ou homme d’affaires, va cracher désormais sur la magistrature, nous allons l’ester en justice, pour qu’il vienne s’expliquer devant les juges, devant les citoyens. Si ce qu’il a dit est faux, il sera condamné. Je pense que, quelques rares hommes politiques ont craché sur les magistrats, dont certains sont originaires de cette région.

J’espère qu’ils m’entendent. Ils comprendront que dans un pays, on ne doit pas insulter un magistrat. Si on en veut à un magistrat, on saisi le Conseil Supérieur de la Magistrature et le conseil punit le magistrat », a dit le ministre d’Etat à la justice.

À noter que le ministre a rendu visite, dans la matinée ce jeudi, 28 mars 2019, au patriarche de N’zérékoré, Molou Holomo Hazaly Zogbélémou avant de prendre départ pour la préfecture de Beyla. Là, il procédera à la pose de la première pierre du palais de justice de la localité.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 16 68 16/666 89 08 77

Lire

Opérationnalisation des maisons de justice : plusieurs équipements remis au ministère de la Justice

13 février 2019 à 14 02 15 02152

Dans le but de rendre opérationnelle les maisons de justice en Guinée, notamment Kindia, Labé et Kankan, le projet « Partenaires pour l’accès à la justice en Guinée » a offert un important lot d’équipements et de matériels de bureaux au ministère de la Justice.

La cérémonie de remise s’est déroulée hier, mardi 12 février 2019, au département de la justice en présence du ministre, Cheick Sako, du chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis, Huque Osier, ainsi que plusieurs autres personnalités, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Ce sont entre autres des outils pédagogiques (bibliothèques, boîtes à images et des flyers) qui ont été remis au ministre de la justice. Un don qui s’inscrit dans le cadre du projet « Partenaires pour l’accès à la justice en Guinée : l’opérationnalisation des maisons de justice », financé par le Département d’Etat américain.

Sib Harkité HIPPOLYTE

Dans son discours de circonstance, Sib Harkité HIPPOLYTE, coordinateur du projet CONGINTA, a expliqué que le projet mis en œuvre par Partner Global, CONGINTA et le CECIDE, en collaboration avec la direction nationale de l’accès au droit et à la justice, a consisté au renforcement des capacités du personnel (coordinateur, médiateur et conciliateur) recruté pour animer les maisons de justice.

«La remise de ces équipements permettra aux animateurs des maisons de justice de faire leur travail dans des conditions optimales, afin de répondre aux attentes des populations guinéennes en matière de droit et d’accès à la justice », a indiqué monsieur HIPPOLYTE. Il a rappelé que ce projet qui est financé à hauteur d’un million de dollars, a débuté au mois d’août 2017 pour une période de deux ans.

Huque Osier

Pour sa part, le chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis en Guinée, monsieur Huque Osier, a, au nom du gouvernement américain, remercié le ministre de la justice pour ses efforts en faveur de l’opérationnalisation des maisons de justice. Pour lui, la justice de proximité occupe une place prépondérante dans les dispositifs judiciaires en Guinée. Une volonté qui découle, dit-il, de la coopération et de l’amitié entre les gouvernements guinéen et américain à œuvrer pour l’Etat de droit en Guinée.

« Il s’agit surtout de restaurer le dialogue, le rapprochement entre la justice et les justifiables, surtout dans les régions de l’intérieur du pays. Nous pensons qu’après la rénovation et la formation, ces équipements favoriseront un climat de travail adéquat, un environnement sain, approprié aux maisons de justice, afin qu’elles puissent s’étendre à la satisfaction des populations », a dit le diplomate américain.

Cheick Sako

Dans son discours réponse, le ministre de la Justice, Me Cheick Sako, a remercié les donateurs et la coopération entre la Guinée et l’ambassade des Etats-Unis. Il a promis qu’en dehors de Kindia, Labé et Kankan, d’autres sites, notamment N’Zérékoré, Conakry, Boké et pourquoi pas les préfectures seront aussi dotés de maisons de justice.

D’ailleurs, le ministre a profité de l’occasion pour lancer un appel à l’endroit du gouverneur de N’Zérékoré et celui de Conakry, leur demandant de livrer les locaux devant abriter ces maisons de justice dans leurs zones de juridiction. Quant aux équipements mis à sa disposition, le garde des sceaux a promis qu’ils seront judicieusement utilisés au profit des populations.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Lire

Justice pour Elhadj Mohamed Koula : les journalistes organisent une marche blanche à Kaloum

7 février 2017 à 10 10 50 02502

Les journalistes guinéens, accompagnés de quelques acteurs politiques et de la société civile, ont organisé hier, lundi 06 février 2017, à Kaloum, une marche blanche pour commémorer l’an un de l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo, aux abords du siège de l’UFDG, le 05 février 2016. La démarche visait à dénoncer la lenteur dans le traitement judiciaire de ce dossier et les multiples menaces qui planent sur les hommes de médias, a constaté Guineematin.com, à travers trois de ses reporters qui ont pris part à la marche.

Lire

Montpellier (France) : Me Cheick Sako honoré et distingué par les autorités françaises

21 décembre 2016 à 19 07 12 121212

Publireportage : À Montpellier (France), le Ministre guinéen de la Justice et Garde des sceaux, Me Cheick Sako a parrainé lundi, 19 décembre, la cérémonie de prestation de serment de plus de 170 jeunes avocats.

La cérémonie s’est déroulée à la cour d’Appel de Montpelier et à l’école de formation des avocats (Centre-sud) en présence des bâtonniers de Montpellier, Nîmes et Riom, ainsi que de plusieurs autres personnalités françaises.

Lire