Procès Mamy Diaby contre des médias : une amende de 5 millions requise contre Aboubacar Diallo et trois sites d’informations

12 mars 2019 à 8 08 40 03403

Le feuilleton judiciaire qui oppose Moustapha Mamy Diaby, ministre des Postes et Télécommunications, au journaliste Aboubacar Diallo et aux sites d’informations Mosaiquegunee.com, Conakrychallenge.com et Flashguinee.infos, est loin d’avoir connu son épilogue. Après avoir perdu la première manche au civil, le ministre qui se dit victime de diffamation, a porté l’affaire au pénal devant le tribunal correctionnel de Kaloum. Pour la journée d’hier, lundi 11 mars 2019, l’on était aux plaidoiries et réquisitions, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Moustapha Mamy Diaby, ministre des Postes et Télécommunication, n’a pas tourné la page après avoir perdu le procès pour diffamation, le 17 janvier dernier contre les 3 organes de presse et l’administrateur du site Mosaiqueguinee.com, Aboubacar Diallo. Cette affaire est consécutive à des révélations faites par des médias sénégalais, repris par les trois organes incriminés, et faisant état d’un supposé détournement d’un montant de 9 millions de dollars, saisis à Dakar, et qui appartiendrait au ministre Mamy Diaby.

L’audience de ce lundi, 11 mars 2019 a été consacrée aux plaidoiries et réquisitions dans cette affaire. Dans sa plaidoirie, Me Rafi Raja, avocat du ministre, a déploré l’absence des prévenus à la barre. « Comme les prévenus ne sont pas venus à la barre pour apporter des preuves de ce qu’ils ont écrit sur le ministre Moustapha Mamy Diaby, je demande le payement d’un franc symbolique et la publication de la décision à venir dans certains médias (journaux et sites d’informations) ».

Dans ses réquisitions, le procureur, Abdoulaye Israël Kpoghomou, a estimé que le ministre a bien été diffamé par nos confrères. C’est pourquoi, il a requis le payement de 5 millions de francs guinéens comme amende. « On utilise les médias pour détruire la renommée des gens. Le journalisme est un métier très noble, mais je m’excuse du terme, ce métier est devenu de la prostitution pour certains.

Aboubacar Diallo est un journaliste populaire, qui fait partie des Grandes Gueules. Il est exigeant et rigoureux, mais il refuse de se présenter devant votre tribunal. On ne peut pas accuser un ministre d’avoir détourné un montant de 9 millions de dollars et refuser de venir prouver.

Moustapha Mamy Diaby est un ministre exemplaire, c’est pourquoi il a été reconduit. Dans le journalisme, il y a ce qu’on appelle le recoupage de l’information. Aboubacar Diallo devait partir voir la CENTIF, mais aussi rencontrer le ministre pour qu’il donne sa version des faits. Mais, il ne l’a pas fait, il a juste écouté une partie pour écrire et il n’a pas respecté l’éthique et la déontologie de son métier.

C’est pourquoi, monsieur le président, je vous demande de retenir la personne physique (Aboubacar Diallo, ndlr) et morale (les sites poursuivis) dans les liens de la culpabilité et au payement d’une amende de 5 millions de francs guinéens ».

Le Procureur a demandé aussi de tribunal d’ordonner la publication de la décision à venir dans trois groupes de presse « pour dissuader d’éventuels délinquants journalistes ».

Le juge, Boubacar Hafia Bah, a renvoyé l’affaire au 25 mars 2019 pour décision être rendue.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com
Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Lire

Presse écrite à l’ère du numérique ! Diallo Souleymane du Lynx à Guineematin

19 septembre 2018 à 21 09 48 09489

« Le régime Alpha Condé a essayé de restreindre les libertés, dont la liberté de la presse. On ne nous enferme pas, parce que nous avons profité de la transition pour décriminaliser les délits de presse. Il est difficile d’enfermer un journaliste ; mais, ça s’arrête là. On ne nous facilite pas la tâche du tout. Et, sous Alpha Condé la presse est banalisée, elle est critiquée par le pouvoir. Donc, quand le président de la République critique les médias devant les hommes d’affaires, c’est la mort des médias, la mort programmée des médias… », a notamment fait remarquer Elhadj Diallo Souleymane, un des pionniers de la presse indépendante guinéenne et ancien membre du CNT (organe législatif de la Transition, en 2010). 

Lire

Le PEV veut nouer des accords de partenariat avec des médias privés de la Guinée : voici l’annonce

28 juin 2018 à 8 08 29 06296

Annonce pour l’établissement des accords de partenariat avec des médias privées (radios, télés, presse en ligne) de Conakry et de l’intérieur

Le Ministère de la Santé, avec l’appui des partenaires, s’est engagé dans le renforcement du système de santé en Guinée avec pour ambition de faciliter l’accès aux soins de santé de qualité à toutes les populations. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire non seulement d’améliorer l’offre de services de santé, mais aussi, la demande de ces services par les populations.

Lire

Au revoir Liberté Fm, retrouvez-moi à Planète Fm ! (Par Ibrahima Diallo)

30 janvier 2018 à 11 11 00 01001

Par la grâce de Dieu, je m’en vais de la radio Liberté FM avec la conscience du devoir accompli.

Pendant mes 10 ans de présence à tête de la direction générale, grâce à Dieu, je n’ai jamais manqué de soutien moral et de support professionnel pour hisser cette radio au rang des meilleures du pays.

Lire

Amateurisme ou conflit entre les clans de la présidence : désordre au déjeuner avec Alpha Condé

5 janvier 2018 à 18 06 36 01361

Après avoir ciblé les médias, fermé plusieurs radios et menacé d’imposer de nouvelles taxes aux médias indépendants du pays, le président Alpha Condé a lancé une invitation aux journalistes, responsables des médias et d’associations de presse pour laver le linge sale en famille ! Au départ, un appel à boycott a été lancé entre journalistes pour exprimer leur frustration face à la tentative de musellement. Mais, les partisans de la négociation ont finalement convaincu les autres que c’est autour de la table qu’on peut trouver la solution.

Lire

Menace de fermer des radios privées : « Alpha Condé ne connaît pas les limites de ses prérogatives », Makanéra

26 novembre 2017 à 12 12 05 110511

La menace de fermer  toute radio qui diffuserait une communication du syndicaliste Aboubacar Soumah (qui a lancé la grève qui paralyse le système éducatif guinéen depuis deux semaines) suscite de vives réactions de protestation en Guinée et dans les milieux guinéens de l’étranger. En séjour à Paris (France), Alhousseiny Makanéra Kaké, ancien ministre de la communication du président Alpha Condé a joint Guineematin.com au téléphone pour dénoncer cette sortie dangereuse de son ancien patron.

Lire

Moussa Moise sur les propos qu’il a tenus sur les GG : « c’était sans aucune pensée allant dans le sens de nuire »

15 novembre 2017 à 19 07 24 112411

C’est désormais connu ! Notre confrère du groupe Hadafo Médias sera jugé le 25 décembre prochain au Tribunal de Première Instance de Mafanco. Ainsi en a décidé le procureur du tribunal de première instance de Mafanco, Aly Touré, dans l’après-midi de ce mercredi 15 novembre 2017. Il lui est reproché « d’atteinte au secret de la défense ».

Lire

Cour Suprême : Espace Fm réclame cent millions à la HAC

8 novembre 2017 à 13 01 41 114111

Il y a quelques minutes, la Cour Suprême a ouvert, sous la présidence d’Elhadj Kanfory Kaltamba, l’audience sur le recours en annulation de la décision numéro 010/SP/HAC du 02 novembre 2017, qui a suspendu la radio Espace Fm et ses relais à l’intérieur du pays du 03 au 09 novembre. 

Lire

Recours d’Espace Fm contre sa suspension par la HAC : l’audience prévue ce mercredi

8 novembre 2017 à 9 09 15 111511

Comme indiqué par un précédemment, la suspension de la radio Espace Fm et tous ses relais à l’intérieur du pays ne passe pas dans le milieu des médias en Guinée. Au-delà de la marche de protestation d’hier, la Direction Générale de la radio Espace Fm avait exercé un recours devant la Cour Suprême pour « excès de pouvoir » de la HAC le lundi dernier, 06 novembre 2017.

Lire

Guinée : Alpha Condé menace de fermer plusieurs radios privées et de faire arrêter des journalistes

7 novembre 2017 à 0 12 35 113511

Jamais l’exercice du journalisme n’a été menacé comme cette semaine en République de Guinée. En totale violation des procédures légales, quatre journalistes du groupe Gangan ont été interpellés dans la matinée du lundi dernier, 30 octobre 2017. Et, le coordinateur du groupe, Aboubacar Camara passera plus de 24 heures de détention illégale à la gendarmerie. Massivement mobilisés pour réclamer la libération de leur confrère et le respect de la loi, plusieurs journalistes ont été malmenés par des gendarmes, leurs matériels de travail endommagés.

Lire

Marche contre la HAC et la gendarmerie, retrait de nos représentants… Importante déclaration de la presse privée

4 novembre 2017 à 7 07 33 113311

Dans une déclaration rendue public dans la soirée d’hier, vendredi 03 novembre 2017, les associations de presse guinéenne ont décidé d’organiser une « marche de colère contre les exactions et l’acharnement de la Haute Autorité de Communication contre la presse privée nationale », le mardi prochain, le retrait de leurs représentants à la HAC et « leur remplacement par des mandataires plus professionnels ». En attendant, la presse privée guinéenne ne reconnaît plus la HAC « dans sa configuration actuelle »…

Lire

Grave atteinte à la liberté de la presse : qui tire les ficelles et dans quel but ?

31 octobre 2017 à 14 02 50 105010

L’excès de zèle enregistré ce mardi matin contre la liberté de la presse à l’Escadron Mobile N°3 de Matam, en violation flagrante des textes régissant l’exercice du journalisme dans le pays, contribue, à n’en pas douter, à ternir l’image du régime en place dirigé par le président Alpha Condé qu’on prétend défendre par ces agissements propres aux nostalgiques d’un passé révolu.

Lire

Lamine Guirassy, PDG du Groupe Hadafo Médias : « le secret de la réussite, c’est le travail »

1 septembre 2017 à 8 08 40 09409

Nos confrères du Groupe Hadafo Médias se préparent à leur rentrée le lundi prochain, 04 septembre 2017, à travers la reprise officielle des émissions phares comme les Grandes Gueules (GG), l’émission la plus écoutée du pays. Pour comprendre comment le groupe prépare cette rentrée, Guineematin.com a envoyé deux reporters à la rencontre de Lamine Guirassy, PDG du Groupe Hadafo Médias et animateur principal des GG.

Lire

Communiqué : le symposium en l’honneur de M. Assan Abraham Keïta, DP du Lynx et de LA LANCE prévu ce jeudi

18 juillet 2017 à 11 11 56 07567

Le Groupe de presse Lynx-Lance-Lynx FM, l’AGEPI, la famille Keïta et celle des médias vous convient au symposium qu’ils organisent le jeudi 20 juillet 2017 de 10 heures à 14 heures dans la salle des conférences Mohamed Koula Diallo de la Maison de la Presse en vue de rendre un hommage appuyé à feu Assan Abraham Keïta, Directeur de Publication de Le Lynx et de La Lance, décédé le 15 juin 2017.

Lire

Le devoir de briser le silence sur le cas Ousmane Gaoual : « Djigui FM permet le passage de tous les courants »

14 juillet 2017 à 8 08 15 07157

Par Lamine Mognouma Cissé (DGA de Djigui FM) : On avait trouvé banal, donc un non évènement, votre plainte contre des médias dont le mien, et contre des journalistes, que vous accusez d’avoir servi de canaux de relais aux ‘’injures’’ et autres ‘’insanités’’ de toute nature (comme vous savez toujours trouver les qualificatifs qui vous conviennent), contre vous.

Lire

Interpellation d’un journaliste à Lélouma : l’OGDH dénonce une manipulation du préfet

27 juin 2017 à 14 02 49 06496

Mohamed Deen Camara, préfet de Lélouma

Depuis quelques heures, un des collaborateurs de Guineematin.com dans la préfecture de Lélouma a été interpellé et est retenu à la gendarmerie préfectorale, suite à la publication dans les colonnes de votre quotidien en ligne d’une dépêche traitant d’une épidémie de choléra dans la commune urbaine de Lélouma.

Lire

Lettre ouverte à Alpha Condé, Président de la République de Guinée

27 juin 2017 à 14 02 17 06176

Par Thierno Amadou Camara : Monsieur le Président,

C’est après avoir réfléchi des jours durant que j’ai enfin pris l’initiative de vous écrire ces quelques lignes qui sont d’un citoyen oppressé, profondément convaincu que vous ne faites pas assez pour lui garantir un environnement propice à l’exercice de son métier.

Lire

Dîner avec le chef de l’Etat : l’honneur d’être invité et le bonheur d’en parler (Tribune)

19 juin 2017 à 2 02 19 06196

Le jeudi dernier, 15 juin 2017, le chef de l’Etat a reçu au palais présidentiel, Sékhoutouréya plus de cent journalistes, invités pour partager un dîner. Ce qui, de mémoire de journaliste, est une première en République de Guinée, c’est le fait que le premier magistrat du pays décide de couper le jeûne musulman avec les premiers responsables des principaux médias du pays. Aucun autre chef d’Etat ne l’avait fait en Guinée, avant lui ! C’est un fait et un honneur !

Lire

Décès de Jean-Karim Fall de RFI/France 24 (rfi Conakry)

26 mai 2017 à 13 01 33 05335

C’est notre confrère et doyen Mouctar Bah, correspondant historique de RFI et AFP qui a annoncé la mauvaise nouvelle à Guineematin.com : « J’ai le profond regret de vous annoncer le décès de mon frère, ami et collaborateur Jean-Karim Fall, anciennement journaliste, grand reporter et chef du service Afrique de RFI et actuel rédacteur en chef de France 24 ».

Lire