Meurtre d’un militaire à Dinguiraye : 30 ans de prison requis contre les 5 accusés

8 avril 2019 à 16 04 15 04154

Le tribunal militaire, siégeant au tribunal de première instance de Kankan, a ouvert la phase des réquisitions et plaidoiries dans le dossier ministère public contre sergent-chef Sosthène Dramou, en service au camp d’infanterie de Dinguiraye et quatre (4) de ses coaccusés ce lundi, 8 avril 2019. Ils sont accusés de meurtre et complicité, d’abandon de poste.

Dans ses réquisitions, le parquet a requis 30 ans de prison contre eux avec une période de sûreté 10 ans, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Les accusés dans ce dossier sont : sergent-chef Sosthène Dramou ; Mari Noël Kourouma, agent commercial ; Gnéréké Loua, chaudronnier ; Kpakilé Haba, vitrier ; André Kolié, carreleur et Cécé Loua, chaudronnier. Ces cinq compagnons d’infortune, résidant dans la préfecture de Dinguiraye, sont poursuivis par le parquet de la justice militaire pour le meurtre du sergent-chef Wasséy Yomalö en service au camp d’infanterie de Dinguiraye. Son corps avait été retrouvé dans sa chambre en état de putréfaction, le 07 janvier 2017.

Ce lundi matin, dans ses réquisitions, le procureur de la justice militaire, Colonel Dailamine Sow, a demandé au tribunal de retenir les accusés dans les liens de la culpabilité en leur infligeant une peine de 30 ans de prison ferme, assortie de 10 ans de sureté. Plus loin, il a demandé d’acquitter Gnéréké Loua et Cécé Loua, âgés de 17 ans au moment des faits.

Dans ses plaidoiries, Me M’Bombey Mara, avocat de la défense, a plaidé non coupable pour ses clients, et a demandé de ne retenir que les charges d’abandon de poste contre le sergent-chef Sosthène Dramou, principal accusé.

Plus loin, l’avocat s’est basé sur l’article 544 du code de procédure pénale, qui selon lui, stipule que faute de preuves, le tribunal doit renvoyer les accusés des fins de la poursuite.

Après avoir écouté toutes les parties, le président du tribunal, Abdoul Rachid Camara, a renvoyé le dossier au mardi, 9 avril 2019, pour décision être rendue.

Les accusés sont détenus depuis plus de deux et deux mois à la maison centrale de Kankan.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA, pour Guineematin.com

Tél : (00224) 627 24 13 24

Lire

Assassinat d’un militaire à Kankan : plusieurs personnes interpellées (Procureur)

20 mars 2019 à 10 10 07 03073

Selon le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kankan, plusieurs personnes ont été mises aux arrêts récemment. Des arrestations consécutives à l’assassinat d’un militaire lors de l’attaque d’une station d’essence au quartier Bordeaux, dans la commune urbaine, rapporte le correspondant de Guineemain.com basé dans la préfecture.

Dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 février 2019, des individus non identifiés avaient attaqué une station d’essence au quartier Bordeaux, à Kankan. Ils ont poignardé à mort le gardien de la dite station, le sergent-chef Daniel Koen, service à la garnison militaire de la troisième région militaire de Kankan. Puis, les assaillants ont emporté son arme et une somme de 5 millions de francs guinéens.

Interrogé à ce sujet, Aly Touré, procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kankan, a confirmé l’arrestation de plusieurs personnes dans ce dossier. « Je confirme que des personnes ont été arrêtées dans l’affaire de l’assassinat d’un militaire et du vol d’argent qui a eu lieu à la station Shell de Bordeaux ».

Poursuivant, Aly Touré a promis de donner d’amples informations à la presse quand le dossier sera transmis au parquet. « Vous aurez d’amples informations quand le dossier va être communiqué au parquet. On va convoquer une conférence de presse au cours de laquelle nous allons donner tous les détails. Pour le moment, tout ce que je peux vous dire, c’est que l’enquête va à bon train », a rassuré l’empereur des poursuites.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA, pour Guineematin.com

Tél : 00 224 627 24 13 24

Lire

Procès Issa Camara à Labé : réquisitoire non sévère du procureur face à une défense qui plaide non coupable

26 janvier 2018 à 8 08 45 01451

Après les plaidoiries des avocats de la partie civile rapportées dans l’une de nos précédentes dépêches, le procureur militaire a réclamé des condamnations assorties de sursis contre la plupart des accusés au moment où les avocats de la défense, Maître Sidiki Bérété et Maître Lanciné Sylla, recrutés par le lieutenant-colonel Issa Camara et ses coaccusés ont plaidé non coupable devant le Tribunal Militaire à Formation Spéciale de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Interpellation de 2 reporters d’Espace Tv au camp Alpha Yaya : réaction de Moussa Moïse Sylla

22 octobre 2017 à 13 01 09 100910

Comme indiqué précédemment par le reporter de Guineematin.com, deux confrères de la télévision Espace (du groupe Hadafo Média) ont été interpellés tôt ce dimanche, 22 octobre 2017, au camp Alpha Yaya Diallo où ils s’étaient rendus pour essayer de constater et éventuellement rapporter les vraies informations sur l’exposition enregistrée peu avant (entre 4 et 5 heures).

Lire

Explosion vers le camp Alpha Yaya : des voisins apeurés

22 octobre 2017 à 5 05 39 103910

image d’archive

Selon plusieurs citoyens qui ont joint Guineematin.com au téléphone, des explosions ont été entendues vers le camp Alpha Yaya Diallo aux environs de 4 heures du matin, ce dimanche 22 octobre 2017.

Lire

Agression à Hamdallaye (Mamou) : la victime dénonce « un militaire et un civil….»

24 août 2017 à 20 08 43 08438

Une semaine après son agression par des individus qui l’avaient laissé dans un état d’inconscience et emporté sa moto, Alpha Mamadou Sow, âgé d’une vingtaine d’années et conducteur de moto-taxi depuis pratiquement quatre ans à Mamou, a retrouvé ses esprits et commencé à dénoncer ses agresseurs, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Lire

Conakry : un militaire tué à Kaloum, les premiers suspects conduits à la DPJ

18 juillet 2017 à 9 09 23 07237

C’est tard la nuit d’hier à aujourd’hui, mardi 18 juillet 2017, aux environs de 02 heures du matin, qu’un militaire qui était seul sur une moto est tombé sur une embuscade apparemment tenue par des bandits à la base de la Sotelgui, au quartier Almamya. Il a alors été ligoté et maltraité à mort, a appris un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Lire

Guerre contre le terrorisme au Nord Mali : le bataillon Gangan 3 se prépare à Kindia

12 juin 2017 à 20 08 49 06496

Après les bataillons Gangan 1 et 2, le troisième contingent guinéen pour les opérations de maintien de la paix au Mali se prépare actuellement à Kindia. Dans la matinée de ce lundi, 12 juin 2017, les éléments de Gangan 3 ont entamé une rencontre d’informations et de sensibilisation sur les violences basées sur le genre, la promotion et la protection des droits de l’Homme et du Droit international humanitaire, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kindia.

Lire

Les magistrats militaires sont-ils fâchés ? Deuxième report du procès au tribunal militaire de Conakry

27 février 2017 à 14 02 32 02322

C’est ce lundi 27 février 2017 que les plaidoiries des avocats étaient attendues au tribunal militaire de Conakry, dans le procès des trois militaires arrêtés pour des tris effectués le 19 janvier dernier au Camp Alpha Yaya Diallo. Mais, pour une seconde fois, le procès est renvoyé en huitaine, sans que des raisons ne soit avancées, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place ce matin.

Lire

Ousmane Fofana sur la mort de Sory Diallo à Gbessia : « le petit a dit de ne pas tirer ! Mais, le béret rouge n’a pas hésité »

21 février 2017 à 18 06 29 02292

La manifestation liée à la grève de l’intersyndicale de l’éducation a causé la mort d’au moins 5 personnes pour la journée d’hier lundi 20 février 2017. L’une des victimes, en l’occurrence Ibrahima Sory Diallo, élève en classe de 9ème année, a été atteint d’une balle sur la poitrine au quartier Gbessia rond point, commune de Matam. Le jeune homme aurait prié, en vain, son bureau de ne pas lui tirer dessus, a appris Guineematin.com, d’un membre de la famille.

Lire

Tirs au camp Alpha Yaya: le procès des militaires qui était prévu ce mardi a été reporté au jeudi

7 février 2017 à 20 08 45 02452

Dans la nuit du vendredi 20 janvier 2017, des coups de feu inhabituels ont résonné au camp Alpha Yaya Diallo, situé au quartier Béhanzin, commune de Matoto, dans la banlieue de Conakry. Cette grogne de certains éléments de l’Armée- dont les autorités au plus haut niveau semblaient minimiser- a pris une autre tournure, a appris Guineematin.com dans la journée de ce mardi 07 février 2017.

Lire

Bambeto : les jeunes de l’Axe commémorent les 10 ans de la marche réprimée du 22 janvier 2007

23 janvier 2017 à 9 09 59 01591

Le 22 janvier 2017 marque le 10ème anniversaire de la marche réprimée dans le sang par le pouvoir du général Lansana Conté en proie à une contestation sociale sans précédent. Pour commémorer cette date, les jeunes de l’axe Hamdallaye-Kagbelén, évoluant au sein du mouvement AKHADAN, ont organisé hier dimanche 22 janvier, une cérémonie de recueillement à Bambéto, dans la commune de Ratoma, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Confidences d’un lieutenant de l’Armée guinéenne sur les tirs au camp Alpha Yaya: « la frustration est partout…»

20 janvier 2017 à 19 07 33 01331

Dans la nuit d’hier à aujourd’hui, vendredi 20 janvier 2017, des coups de feu inhabituels ont résonné au camp Alpha Yaya Diallo, situé au quartier Béhanzin, dans la commune de Matoto, dans la banlieue de Conakry. Informé par le voisinage au plus fort des tirs Guineematin.com a cherché à comprendre davantage la cause de ces bruits effrayants de la grande muette. 

Lire