Mâci (Pita) : Alimou Bah passe le témoin à Djakariaou Bah à la tête de l’AJVDPM

31 décembre 2018 à 16 04 44 124412

Les ressortissants de la sous-préfecture de Mâci, relevant de la préfecture de Pita, se dotent d’une nouvelle instance dirigeante. Le bureau exécutif de l’Association des Jeunes et Volontaires pour le Développement et la Promotion de Mâci (AJVDPM) a un nouveau président. La passation de charges entre le président sortant et celui entrant a eu lieu hier dimanche, 30 décembre 2018, à Conakry, en présence des membres de l’association, du maire de la commune rurale de Mâci, et de nombreux cadres issus de la sous-préfecture, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Après ses deux mandats à la présidence de l’AJVDPM, Mamadou Alimou Bah a passé le témoin Djakariaou Bah, devant une foule immense de ressortissants.

Mamadou Alimou Bah

Dans son discours, le président sortant a commencé par féliciter son successeur avant de rappeler quelques actions que son équipe et lui ont réalisé pour la commune rurale. « Quand je prenais fonction en février 2013, nous avons fait un plan d’actions et un projet de développement pour la sous-préfecture. La première priorité, c’était de faire une unification de tous les ressortissants de Mâci résidant à Conakry, dans les préfectures de la Guinée et dans les différents pays de l’extérieur. Nous avons rétabli donc ce pont et ensuite nous avons instauré l’organisation des cérémonies de sacrifices pour implorer la grâce divine pour le développement de Mâci (…) Nous avons réalisé une bibliothèque sous-préfectorale, on a engagé la construction d’un lycée, il y avait deux collèges. Ensuite, on a construit, avec l’aide des amis, deux mosquées, on a fait cinq (5) forages pour les districts à Mâci, cela pour approvisionner les populations en eau. On a réparé, réhabilité des pistes rurales », a rappelé Mamadou Alimou Bah.

Djakariaou Bah

Pour sa part, Djakariaou Bah, nouveau président de l’AJVDPM a dit sa joie pour la confiance portée en lui pour diriger cette association. Membre fondateur du mouvement, Djakariaou Bah s’est engagé à œuvrer pour faire de Mâci la vitrine de notre pays. Pour y arriver, il a demandé le soutien des ressortissants, notamment les trois ministres en fonction, les députés et les hauts cadres natifs de la commune rurale. « Chers parents de Mâci, nous sommes une famille, unissons-nous pour être plus fort et vaincre la pauvreté chez nous. Je vous fais le serment d’être un président disponible, rassembleur, juste, qui sera tous les jours à votre écoute pour que la lumière tant attendue brille maintenant dans notre sous-préfecture Mâci, la flamboyante », a-t-il dit.

Mamadou Baïlo Diallo

Présent à cette cérémonie, Mamadou Baïlo Diallo, maire de la commune rurale de Mâci, a dit sa satisfaction tout en tendant la main à ses frères pour l’épanouissement de leur localité. « Notre priorité, c’est de nous associer avec le nouveau bureau qui est installé ici, pour pouvoir développer notre sous-préfecture. Puisque dans le cadre du développement, il faut toujours être appuyé. Un seul individu ne peut pas développer une localité. Nous avons aujourd’hui besoin des routes, des problèmes de santé, de l’éducation, l’agriculture et l’élevage. Je demande donc aux personnes de bonnes volonté et aux cadres de nous soutenir pour le développement de Mâci ».

Parmi les personnalités présentes à cette rencontre, figurent des ministres, dont notamment Elhadj Bah Ousmane, président de l’UPR et ministre conseiller à la présidence de la République.

Elhadj Bah Ousmane

Selon Bah Ousmane, cette initiative est heureuse « dans la mesure où les ressortissants de Mâci se sont dotés d’un instrument de développement de leur entité. Vous savez, chaque sous-préfecture aspire au développement. Et, le développement est une question large qui commence par le développement des infrastructures sociales et économiques. Mâci, comme toutes les autres sous-préfectures, souhaiteraient être désenclavées. Et, ce désenclavement se passe progressivement. Ce n’est pas une tâche très facile, mais c’est leur souhait. Je voudrais faire rappeler que j’ai été député uninominal de Pita de 1995 à 2002. Et, je me suis très bien impliqué et je le ferais encore », a-t-il promis.

Mouctar Diallo

De son côté, Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, s’est félicité de ce regroupement des fils de la localité pour leur épanouissement. « Il faut féliciter les ressortissants, le bureau sortant pour tous les efforts consentis. Ils ont posé des actes concrets en faveur des populations de Mâci. Mais, les défis et enjeux sont énormes, beaucoup de choses restent à faire. Il y a des problèmes d’ordre infrastructurel. Je vais, au nom du gouvernement, contribuer à aider toutes les populations de la Guinée, mais ici, je contribuerai surtout en tant que ressortissant pour améliorer les infrastructures dans le domaine de l’éducation, dans le domaine de la santé. Je contribuerai aussi à la création d’emplois et de l’opportunité d’insertion pour les jeunes. Bref, je contribuerai à l’amélioration des conditions de vie des ressortissants de Mâci », a promis le premier jeune de Guinée.

La cérémonie a pris fin par la remise de satisfécits à des personnalités modèles, celles qui ont contribué au développement de la sous-préfecture.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Read More

L’émission, « le club de la presse » de Djigui Fm avec le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes, Moustapha Naïté

14 septembre 2014 à 23 11 47 09479

Le doyen Ben TraoréL’émission notamment axée sur la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola est animée par notre doyen et ami, Ben Traoré, assisté de Talibé Barry (DG de la radio City Fm et du Journal « La république ») et de Marie José Yombouno (Paris) de la webradio ‘’radio sud’’. C’était il y a quelques heures, ce dimanche 14 septembre 2014, entre 13 heures et 15 heures Tu, avec un partenariat de Guineematin.com

Read More