INTEGRA : Programme d’Appui à l’Intégration Socio-Economique des Jeunes

13 février 2019 à 17 05 45 02452
Lansana Komara

Un atelier de planification opérationnelle des activités 2019 d’INTEGRA-GIZ s’est ouvert ce mercredi, 13 février 2019, à Conakry. Un programme cofinancé par l’Union européenne et la Coopération allemande. La rencontre a été présidée par le ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Lansana Komara, en présence du chef de la Délégation de l’Union européenne en Guinée, l’ambassadeur Josep Coll, du chargé d’affaires à l’ambassade d’Allemagne en Guinée, Frank Lütje, ainsi que de plusieurs invités, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Paul GLAUSE

Dans son discours de bienvenue, Paul GLAUSE, responsable d’exécution, de la formation professionnelle et de la promotion de l’entrepreneuriat (GIZ-PEB, INTEGRA) au niveau de la GIZ, a insisté sur la nécessité de démarrer les travaux du programme qui sera axé sur la préparation à la vie professionnelle dans les écoles, les qualifications professionnelles de courte durée dans les centres d’apprentissage et la promotion de l’entrepreneuriat et de la formation des jeunes entrepreneurs.

Frank Lütje

De son côté, Frank Lütje, chargé d’affaires et premier secrétaire à l’ambassade de l’Allemagne en Guinée, s’est dit très heureux d’être au démarrage du programme INTEGRA qui est en train de se concrétiser. « En Guinée, les jeunes représentent un grand potentiel pour leur propre vie professionnelle. C’est ce qu’il faut promouvoir », a-t-il indiqué. Il a en outre rappelé que la coopération allemande est en Guinée depuis les années 1980 et qu’elle a toujours coopéré avec les autorités guinéennes dans plusieurs domaines.

Josep Coll

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Union européenne en Guinée, Josep Coll, a indiqué que le but visé par ce programme consiste à mettre en œuvre des activités devant aider la jeunesse guinéenne à se réintégrer. « Le programme parle de réintégration et non d’intégration parce que ces jeunes ont entendu les chants, les sirènes de partir ailleurs. Parfois, ça n’a pas réussi et ils reviennent. Ces jeunes doivent être accueillis, encadrés et aidés pour qu’ils trouvent leur voie ici dans le pays », a expliqué l’ambassadeur. Pour Josep Coll, c’est un peu la contribution de l’Union européenne, à travers l’agence GIZ, dans ce combat.

Lansana Komara

Prenant la parole, le ministre de l’Enseignement technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Lansana Komara, a remercié l’ensemble des partenaires, notamment la GIZ « qui est toujours aux côtés de la Guinée pour la résolution des problèmes liés à la formation des jeunes et à leur intégration. Au niveau de l’Enseignement technique et de formation professionnelle, il y a des écoles où nous avons un taux de déperdition extrêmement élevé. A ce niveau, ce programme va nous aider à récupérer les jeunes pour une insertion sociale pour qu’ils soient utiles à eux-mêmes, mais aussi à la nation », s’est réjoui le ministre.

Il a fait remarquer que l’Enseignement technique offre plusieurs possibilités aux jeunes, notamment l’auto-emploi. « Avec ce programme, il y a un point qui est axé sur l’entrepreneuriat. Donc, il peut s’auto-employer comme il peut être employé par les entreprises privées ou bien par l’Etat. Nous disons à nos partenaires que nous sommes à leur disposition jour et nuit pour faire en sorte que le projet réussisse », a promis le ministre Lansana Komara.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Lire

Retard des travaux de l’ENI de Mamou : Lansana Komara va débloquer la situation

5 septembre 2018 à 18 06 45 09459

Dans le cadre de la tournée qu’il effectue depuis quelques jours à l’intérieur du pays, le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail s’est rendu ce mercredi, 05 septembre 2018, sur le chantier de l’ENI de Mamou. Lansana Komara est allé booster les travaux qui ont eu du mal à démarrer sur le terrain, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Mamou.

Lire

M’Bany Sangaré sur la « la vente » du Port : « le Pr. Alpha Condé ne peut pas brader un patrimoine national »

18 août 2018 à 16 04 54 08548

Le bruit suscité dans l’opinion guinéenne par les responsables syndicaux du Port autonome de Conakry sur la cession d’une partie du port à une société turque ne laisse pas indifférent le RPG Arc-en-ciel. Le parti au pouvoir a évoqué le sujet lors de son assemblée générale hebdomadaire de ce samedi, 18 août 2018. Ses responsables ont démenti les travailleurs du port qui ont déclenché une grève pour dénoncer « la vente » de ce patrimoine national, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Emploi des jeunes et autonomisation des femmes : l’AGUIPE et l’ONFPP veulent chasser la pauvreté en Guinée

24 juin 2018 à 15 03 06 06066

Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail est depuis une semaine à l’intérieur du pays. La démarche vise à toucher du doigt les réalités du pays, notamment dans les domaines relevant de sa compétence, conformément aux recommandations du Chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé.

Lire

Examens d’entrée en 7ème : le ministre Komara lance les épreuves à N’Zérékoré

20 juin 2018 à 21 09 31 06316

A N’Zérékoré, c’est le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail qui a lancé les épreuves de l’examen d’entrée en 7ème année. Accompagné des cadres de son département, dont les directeurs généraux de l’AGUIPE et de l’ONFPP, Lansana Komara a mis l’occasion à profit, pour visiter le Centre de Formation Professionnelle (CFP), l’Ecole Normale d’Instituteurs (ENI) et la Direction Régionale de la Santé (DRS) de N’Zérékoré, a constaté sur place Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Lire

Mamou : le ministre Lansana Komara lance les épreuves de l’examen de sortie

18 juin 2018 à 21 09 20 06206

Démarrage ce lundi, 18 juin 2018, de l’examen de sortie des élèves de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle. A Mamou, c’est monsieur Lansana Komara qui a lancé les épreuves. Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, du Travail et de l’Emploi était accompagné de son homologue de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Dr. Hadja Djenè Keïta et des autorités régionales et préfectorales, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Mamou.

Lire

Parlement : Damantang, Kabélé et Dr. Mohamed Diané face aux députés

7 décembre 2017 à 20 08 21 122112

L’Assemblée nationale continue de recevoir les membres du gouvernement dans le cadre de la session budgétaire de l’année portant sur le projet de loi de finances initiale 2018. Ce jeudi, 7 décembre 2017, c’était le tour du ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail et porte-parole du gouvernement,  Damantang Albert Camara, du ministre d’Etat en charge de la défense nationale, Dr Mohamed Diané et de son homologue de la sécurité et de la protection civile, Maître Kabélé Camara de défendre le budget sectoriel de leurs départements. 

Lire

Le ministre Damantang paraphrase l’opposant Aboubacar Sylla : « on ne peut pas être en train de discuter et aller dans la rue » (Entretien)

7 juillet 2017 à 23 11 41 07417

Après la publication du calendrier des manifestations de l’opposition, Guineematin.com a été reçu par le Ministre porte-parole du gouvernement, par ailleurs ministre de l’enseignement technique, professionnel, de l’emploi et du travail, Damantang Albert Camara, pour sa réaction. Dans cet entretien exclusif, le porte-parole du gouvernement revient ici sur le niveau d’exécution des accords du 12 octobre mais également aborde d’autres sujets d’actualité nationale.

Lire

Grève des enseignants en Guinée : le Gouvernement annonce une nouvelle fermeture des écoles

13 février 2017 à 21 09 17 02172

Dans un communiqué conjoint signé des trois ministres en charge de l’éducation nationale et diffusé par les médias d’Etat, il a été décidé de fermer les écoles sur toute l’étendue du territoire national. Albert Damantang Camara, ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail, justifie cette décision par le souci de protéger les enfants et préserver le climat de quiétude dans le pays en attendant la fin des  négociations avec les syndicalistes.

Lire