Les « frustrés du RPG » menacent de manifester dans la rue… « Une mauvaise histoire est en train d’être écrite… »

17 février 2021 à 13 01 02 02022

Conférence de presse du collectif des frustrés du RPG

« C’est une mauvaise histoire qui est en train d’être écrite sur la page du RPG. Nous demandons à rencontrer monsieur le président de la République pour pouvoir discuter de nos points de revendications. Si cela n’est pas fait, nous allons passer à la vitesse supérieure, en organisant des sit-in et des manifestations de rue. Si tout cela n’aboutit pas, nous allons utiliser d’autres voies de recours qui seront amères pour le parti et pour le président de la République », a prévenu Ibrahima 4 Doumbouya, coordinateur national du collectif des frustrés du RPG.

Lire

Bah Oury change de camp : « on a un chef d’Etat, un Gouvernement, une Assemblée nationale… »

17 février 2021 à 10 10 14 02142

Bah Oury, président du parti UDRG

Bah Oury, le président de l’union des démocrates de la renaissance de la Guinée (URDG), change de camp ! Il ne conteste plus la nouvelle constitution, la nouvelle Assemblée nationale, encore moins la légitimité du président Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat de six ans. L’ancien vice-président de l’UFDG a même été coopté par Mamadou Sylla pour appartenir à son cabinet, en tant que chef de file de l’opposition parlementaire. 

Lire

Déguerpissement des emprises de la route à Conakry : voici l’avis de Dr Mouctar Diallo

15 février 2021 à 21 09 12 02122

Docteur Mouctar Diallo, président de l’ONG Alternative Citoyenne Guinée

La façon dont les emprises de la route sont en train d’être libérées par les autorités a suscité assez de commentaires dans la cité. Des leaders politiques et de la société civile ont réagi par rapport à cette opération de déguerpissement tout en proposant parfois des pistes de solutions. C’est le cas du docteur Mouctar Diallo Président de l’ONG Alternative Citoyenne Guinée qui, après avoir diagnostiqué la situation, demande à l’Etat de resserrer les rangs pour combattre la corruption.

Lire

Sidya Touré sur le retour d’Ebola en Guinée : c’est la preuve que « l’Etat néant est en marche »

15 février 2021 à 10 10 51 02512

Sidya Touré, président de l’UFR

Réagissant à l’annonce du retour de l’épidémie d’Ebola en Guinée, cinq ans après son éradication dans le pays, Sidya Touré n’a pas été tendre avec les autorités guinéennes. Le président de l’UFR soutient que cette situation est une conséquence de « l’Etat néant » qui en marche et de la médiocrité qui caractérise la gouvernance actuelle.

Lire

Résurgence d’Ebola en Guinée : ce qu’il faut faire et ce qu’il faut éviter, selon Cellou Dalein

15 février 2021 à 10 10 46 02462

Cellou Dalein, président de l’UFDG

Des réactions se font entendre au sein de la classe politique guinéenne, suite à la confirmation du retour de l’épidémie d’Ebola en Guinée, cinq ans après son éradication dans le pays. Le principal opposant guinéen, Cellou Dalein Diallo, s’est exprimé sur le sujet ce lundi matin, 15 février 2021. Il a appelé à la mobilisation de tout le monde pour circonscrire et éradiquer rapidement la maladie.

Lire

Saïkou Yaya aux frustrés du RPG : « c’est l’UFR qui peut vous sortir de cette souffrance »

14 février 2021 à 13 01 12 02122

L’Union des Forces Républicaines (UFR) drague les frustrés du RPG. La formation politique appelle ces militants qui se sentent trahis et oubliés par l’actuel parti au pouvoir à rejoindre ses rangs pour pouvoir sortir de leur souffrance. C’est l’honorable Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR, qui a lancé cet appel à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti hier, samedi 13 février 2021.

Lire

Déguerpissement à Conakry : voici la position du PUP

14 février 2021 à 8 08 51 02512

Le déguerpissement des emprises de la voie publique, en cours à Conakry, continue de susciter des réactions au sein de la classe politique guinéenne. Le président du PUP s’est prononcé sur le sujet en marge de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti, hier, samedi 13 février 2021. Même s’il n’est pas contre l’opération, Elhadj Fodé Bangoura déplore la façon dont elle est menée, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Emprisonnement des opposants en Guinée : Alpha Condé veut imposer une pensée unique (UFR)

14 février 2021 à 8 08 46 02462

A la faveur de son assemblée générale d’hier, samedi 13 février 2021, l’Union des Forces Républicaines (UFR) a dénoncé les conditions d’incarcération à la maison centrale de Conakry des opposants arrêtés au lendemain de l’élection présidentielle contestée du 18 octobre dernier. Ce parti de l’opposition a accusé le président Alpha Condé de vouloir mettre fin à toute opposition à son régime en Guinée. Le parti de Sidya Touré soupçonne le régime de vouloir imposer une pensée unique dans le pays, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Déguerpissement à Conakry : le PEDN accuse le régime Alpha Condé d’être contre les pauvres

14 février 2021 à 8 08 41 02412

Le parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) a tenu hier, samedi 13 février 2021, son assemblée générale hebdomadaire. Au cours de cette rencontre politique, le secrétaire général chargé de la formation politique du parti s’est exprimé sur les opérations de déguerpissement dont plusieurs habitants de Conakry sont aujourd’hui victimes. Et, sans détour, Elhadj Ibrahima Kalil Diallo a accusé le régime Alpha Condé de créer des difficultés aux pauvres, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Retrait des avocats des opposants détenus : l’ONG Mêmes Droits pour Tous exprime sa préoccupation

13 février 2021 à 9 09 06 02062

Me Foromo Frédéric Loua, président de l’ONG Mêmes Droits pour Tous

Comme annoncé précédemment, les avocats des opposants détenus depuis plusieurs mois à la maison centrale de Conakry ont suspendu leur participation à la procédure judiciaire en cours. Ils justifient cette décision par le fait que les droits de leurs clients sont systématiquement violés dans ce dossier. Et, ce retrait ne laisse pas indifférent l’ONG Mêmes Droits pour Tous (MDT). Dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com hier, vendredi 12 février 2021, le directeur exécutif de cette organisation de défense des droits de l’homme a exprimé sa préoccupation face à cette situation.

Lire

Détention d’opposants en Guinée : leurs avocats se retirent de la procédure

10 février 2021 à 13 01 41 02412

C’est un nouveau rebondissement dans le dossier des opposants arrêtés au lendemain de la présidentielle du 18 octobre 2020 et écroués depuis à la maison centrale de Conakry. Leurs avocats ont décidé de suspendre leur participation à la procédure en cours en raison de la « violation systématique » des droits des détenus. C’est maître Thierno Souleymane Baldé, membre du collectif d’avocats qui défend les opposants, qui a annoncé cette décision dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com ce mercredi, 10 février 2021.

Lire

Déguerpissement des citoyens à Conakry : l’UFR accuse le pouvoir d’encourager le banditisme

7 février 2021 à 8 08 52 02522

Depuis quelques jours, le régime Alpha Condé, à travers son ministère de la ville et de l’aménagement du territoire, a engagé une opération de déguerpissement des populations dénommée « libération des emprises des voiries de la ville de Conakry ». Cette opération se matérialise sur le terrain par la démolition des maisons, boutiques, kiosques et autres que le Gouvernement désigne « encombrants physiques ». Et, comme de coutume, ces opérations se font sans aucune assistance de l’Etat aux victimes. Et, cela a été vivement dénoncé hier, samedi 06 février 2021, par l’Union des Forces Républicaines (UFR) lors de son assemblée générale hebdomadaire.

Lire

Mieux vaut en rire (ou pas) ! Gouverner autrement ou berner pareillement ?

6 février 2021 à 8 08 43 02432

Les promesses n’engagent que ceux qui y croient ! Cette expression viendrait d’un barbier qui aurait mis à l’entrée de son échoppe une grande pancarte proclamant : « demain on rase gratis ». Mais notre artisan, pas totalement idiot et près de ses sous, l’y laissait tous les jours.

Par conséquent, le quidam qui, le lendemain du jour où il avait vu la pancarte, venait se faire raser ou couper les cheveux et qui s’étonnait de devoir quand même payer, s’entendait répondre : « oui, mais il y a écrit que c’est demain que c’est gratuit ».

Lire

Bah Oury à Alpha Condé : « à force de dribbler tout le monde, on finit par avoir des vertiges »

31 janvier 2021 à 9 09 01 01011

Bah Oury, président du parti UDRG

A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti d’hier, samedi 30 janvier 2021, le président de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG) a tenu à avertir les autorités guinéennes sur les dangers de la politisation à outrance de la vie nationale. Bah Oury assure que la Guinée risque de sombrer pour très longtemps si on ne prend garde ; et, le vent du chaos risque d’affecter la majorité des Guinéens, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était au siège du parti.

Lire

Ibrahima Bangoura (UFR) : « il ne faut pas exclure l’opposition dans la gestion du pays »

31 janvier 2021 à 7 07 29 01291

Pour l’Union des Forces Républicaines (UFR), la Guinée ne peut pas sortir de la crise politique actuelle si les partis politiques d’opposition sont complètement mis à l’écart dans la gestion du pays. C’est en tout cas la position exprimée par l’honorable Ibrahima Bangoura, vice-président de la formation politique, à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti, ce samedi 30 janvier 2021. Ce proche de Sidya Touré espère que le dialogue politique annoncé cette semaine par le président de la République permettra de trouver une solution à ce problème.

Lire

Taran Diallo (ADR) sur la mise en place du cadre de dialogue : « les problèmes de la Guinée ne se régleront pas par un décret »

29 janvier 2021 à 8 08 35 01351

Alpha Oumar Taran Diallo, président du parti ADR

Comme annoncé précédemment, le président Alpha Condé a annoncé le mercredi dernier, 27 janvier 2021, la mise en place d’un « cadre permanent de dialogue politique et social » en Guinée. Selon le décret, ce cadre sera une plateforme permanente de concertation et d’échanges entre les partis politiques, les organisations sociales, les collectivités et le gouvernement autour des questions d’intérêt national. Et, il sera présidé par le Premier ministre chef du gouvernement. Mais, cette initiative du chef de l’Etat est saluée avec beaucoup de méfiance par les acteurs politique de l’opposition.

Lire

Francis Haba (UGDD) sur la condamnation de Foniké Menguè : « Alpha Condé est prêt à tout pour se maintenir au pouvoir »

29 janvier 2021 à 8 08 27 01271

Pépé Francis HABA, président du parti Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD)

Comme annoncé précédemment, le responsables des antennes et de la mobilisation du FNDC, Oumar Sylla, alias Fonikè Mengué, a été condamné hier, jeudi 28 janvier 2021, à 11 mois de prison par le tribunal correctionnel de Mafanco. Cet activiste de la société civile guinéenne a été jugé coupable de « participation directe à un attroupement non armée ».

Lire

Création d’un cadre de dialogue en Guinée : ce qu’en dit Jacques Gbonimy de l’UPG

28 janvier 2021 à 16 04 29 01291

Jacques Gbonimy, président de l’UPG

Comme annoncé précédemment, le président Alpha Condé a annoncé hier, mercredi 27 janvier 2021, la mise en place d’un « cadre permanent de dialogue politique et social » en Guinée. Selon le décret, ce cadre sera une plateforme permanente de concertation et d’échanges entre les partis politiques, les organisations sociales, les collectivités et le gouvernement autour des questions d’intérêt national.

Lire

Nomination du gouvernement, combat de l’ANAD, dialogue politique : Dr Edouard Zoutomou à Guineematin

28 janvier 2021 à 11 11 30 01301

Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP)

« Si vous devez aller simplement au dialogue parce que vous avez des gens en prison, ça veut dire que vous avez déjà capitulé et que vous êtes en train de reconnaître effectivement la victoire de monsieur Alpha Condé. On ne peut pas y aller pour dire : bon, on est venus, il faut d’abord libérer nos gens. C’est une position de faiblesse. Si on le fait, ça veut dire que de facto, le combat est perdu ». C’est en substance ce qu’a déclaré Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, le président du parti Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP) dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.

Lire

Grève d’Ismaël Condé, dossier d’Ousmane Gaoual et Cie, procès en appel de Grenade… Me Béa à Guineematin

27 janvier 2021 à 12 12 05 01051

Ils sont plus de 300 responsables et militants de l’opposition guinéenne à croupir depuis plusieurs mois à la maison centrale de Conakry. Ils ont été arrêtés en raison de leur opposition au troisième mandat du président Alpha Condé, et sont pour la plupart détenus sans jugement. Ce mardi, 16 janvier 2021, Me Salifou Béavogui et Me Alsény Aïssata Diallo, deux membres du collectif d’avocats qui défend ces détenus politiques, sont allés leur rendre visite en prison.

Lire