Guinée : pourquoi l’opposition a-t-elle accepté de perdre le « pouvoir » avant l’élection ?

22 août 2015 à 7 07 52 08528

accord politiqueC’est un secret de polichinelle : le document signé avant-hier (jeudi 20 août 2015), insidieusement appelé « accord global définitif » du dialogue politique inter guinéen est l’ultime verrou qu’il fallait lever pour la réélection du président sortant, Alpha Condé, qui voit désormais le boulevard grandement ouvert à son maintien aux affaires par « une victoire sans bavure » et aussi sans surprise, le 11 octobre 2015, parce que l’opposition a finalement renoncé au « combat », évidemment sans l’annoncer… 

Lire

Signature de « l’accord global définitif » du dialogue politique : explication de notre envoyé spécial

20 août 2015 à 22 10 10 08108

accord politique,Comme annoncé précédemment, la classe politique guinéenne s’est retrouvée en grand nombre dans la salle des Actes du palais du Peuple, à Conakry, avec les grands leaders de l’opposition (Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré…), des émissaires de la mouvance présidentielle (Lansana Comara Saran Mady Touré,  Saliou Bella Diallo…), des membres du gouvernement (Kiridy Bangoura, Cheick Sako, Thierno Ousmane Diallo…) et des représentants de la communauté internationale comme le chef de la délégation de l’Union européenne, l’ambassadeur des USA en Guinée, l’émissaire onusien, Mohamed Ibn Chambas… rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com au palais du Peuple.

Lire

Dakar : des mesures énergiques envisagées par l’opposition pour gâcher la visite d’Alpha Condé

5 août 2015 à 13 01 12 08128

Alpha Amadou BaldéLes responsables fédéraux à Dakar de trois formations politiques de l’Opposition Républicaine, à savoir l’UFDG, l’UFR et le PEDN, étaient en conclave, dans l’après-midi du lundi 3 août 2015, au siège local de l’UFDG sis au quartier Grand Yoff de la capitale sénégalaise, à l’effet « d’analyser les contours de la visite du Professeur-Président à Dakar, programmée pour se tenir du 6 au 8 août 2015, et envisager les mesures adéquates de protestation des militants et sympathisants des partis politiques groupés au sein de l’Opposition Républicaine », a appris Guineematin.com du Secrétaire Général de la Jeunesse du Bureau Fédéral de l’UFDG, Alpha Amadou Baldé, porte-parole de la coalition des partis de l’Opposition Républicaine au Sénégal, contacté par notre Correspondant à Dakar.

Lire

Fête du trône : 16 ans de règne du Roi Mohamed 6, ça se célèbre !

4 août 2015 à 0 12 44 08448

Un brin d’histoire,

Roi du MarocLe 30 juillet est devenue une date repère dans l’histoire du Maroc et de la Dynastie Alaouite. Elle symbolise en effet, l’accession au trône en juillet 1999 du jeune Roi Mohamed 6 suite au décès de son prestigieux père, feu Roi Hassan 2. Voila donc 16 ans depuis que ce Monarque moderne, humain et visionnaire dirige avec réalisme et pragmatisme sous le sceau de la Rupture et du Changement les destinées du royaume chérifien, parvenant en un temps record à changer en profondeur le Maroc, en lui redonnant ses lettres de noblesse et toute sa place dans le concert des Nations.

Construire un Maroc moderne, ouvert et compétitif

Le jeune Roi, grand bâtisseur dans l’âme, a avant tout, replacé le Maroc sur  l’orbite du développement en luttant efficacement contre la pauvreté et la précarité… une vision claire et des résultats concrets qui lui vaudront très tôt, le sobriquet affectueux de Roi des pauvres. Grâce aux projets et programmes de redressement lancés au cours de la première décennie de règne du Roi Mohamed 6, le Maroc a réussi depuis 2012, à couvrir  98%  des besoins dans le domaine de l’électrification rurale et de la desserte en eau potable des populations, contre un taux de 18% seulement, lorsqu’il accédait au trône. En s’attaquant aux défis sociaux, la gouvernance du Roi M6 a permis de créer 29.000 projets bâtis autour d’activités génératrices de revenues impactant directement 8 millions de bénéficiaires dans le Maroc profond.

En outre et pour désenclaver les régions et faciliter les échanges, le pays a été doté de 1.500 km d’autoroutes contre 100 km seulement en 2000. Des statistiques non exhaustives reflets des réformes opérées et des résultats visibles qui ont impactés le quotidien des paysans, des ruraux et des citadins dans le secteur de l’agro industrie, des PME et dans l’appui aux promoteurs pour la densification du tissus industriel préconisé par le ‘’programme Maroc Émergeant’’. Une stratégie qui également permis de développer les banques, les services, les télécoms, les transports  et d’insuffler une dynamique nouvelle a la formation et a l’innovation.

En 16 ans de règne, ponctué par des avancées sociales, l’ouverture de l’audio visuel et de presse en ligne, le souverain chérifien a surtout, de l’avis des beaucoup d’observateurs fait du Maroc un ‘’grand chantier a ciel ouvert’’  avec le montage, le financement et la mise en œuvre des infrastructures modernes (Ports, aéroports, chemins de fer, projets de TGV, autoroutes …) des chantiers qui ont boosté la croissance en dépit des crises qui ont affecté l’économie mondiale. Depuis 2012, le Maroc abrite l’industrie automobile délocalisée avec le groupe Renault qui s’est installé à Tanger alors que  PSA Peugeot-Citroën est entrain, depuis juin 2015 de s’implanter à Kenitra pour y produire 100 mille véhicules par an.

Des gros investissements destinés a apporter des réponses appropriées a la pauvreté et la précarité, au chômages des jeunes et a la prépondérance du secteur informelle toutes choses qui ont changé le visage du pays a l’intérieur amenant grâce a la nouvelle vision du Roi,  l’ouverture du Maroc a l’extérieur notamment vers ses voisins du sud, (les africains) avec lesquels, il partage l’identité culturelle, des valeurs spirituelles et des relations séculaires.

Garder le cap des reformes et s’ouvrir au monde

Roi du Mohamed 6Ce bilan, le Roi Mohamed 6 l’a certes noté et rappelé dans son traditionnel discours à la nation de cette année, sans pour autant, occulter les défis majeurs qui se posent. « La croissance n’aura de sens que si elle se traduit par l’amélioration des conditions de vie des citoyens » souligne le souverain chérifien qui place l’action du gouvernement sous l’angle d’un développement intégré et partagé profitable aux populations. Le Roi du Maroc a également mis un accent sur le défi  de la Reforme du système éducatif marocain et surtout invité en tant que Commandeur des croyants a la pratique et a la préservation d’un islam ouvert et tolérant dépoussiéré des influences étrangères « ne permet a personne venue d’ailleurs de te donner des leçons sur ta religion ».

La fête du trône célébrée en Guinée !

Ce discours du trône a eu une résonnance le 30 juillet 2015 en Guinée, a la faveur de la réception que l’Ambassadeur du Maroc en Guinée a offert, a l’occasion de la célébration de la fête du Trône. L’Ambassadeur Majid Halim qui a accueillit un aréopage d’invites, de personnalités et d’amis du Maroc a profité de l’aubaine pour « souligner et saluer la qualité des relations traditionnelles de coopération entre la Guinée et le Maroc…rappelant de passage la palette d’outils et de projets de coopération en exécution, touchant tous les domaines socio économiques et culturels  de développement ».

Une coopération qui a pris de l’épaisseur depuis la visite d’Etat, historique du Roi Mohamed 6 en Guinée en mars 2014 sanctionnée par la signature d’une vingtaine d’accords et de conventions qui se matérialisent petit a petit sur le terrain.  Construction d’usines de ciments et de farine, Projets de logements sociaux,  appui a la fertilisation des sols, réhabilitation du Palais Mohamed 5, valorisation du tourisme et de l’artisanat, formation des imams, renforcement des capacités des jeunes,  transfert des compétences et surtout lancement, a la  fin juillet 2015 par le Président Alpha Conde, des travaux de constructions confiés au Groupe Itqane des plates formes multi fonctionnelles, dans deux débarcadères de Conakry (Temenetaye et Bonfi) illustrent ce regain d’intérêt.

Une coopération exemplaire assortie d’une identité de vue commune sur les toutes les questions diplomatiques « relevée et mise en exergue » par le Chef de la diplomatie guinéenne, François Lonceny Fall au cours de cette réception officielle qui a connu la présence de Mme, la Première Dame de la République, Hadja Djene Kaba Conde.

Gravée dans la mémoire collective, la Guinée, frappée de plein fouet par l’épidémie d’Ébola et mise en quarantaine par bons nombres de ses voisins immédiats, « n’oubliera jamais la franche main tendue du Maroc qui lui a offert d’une part, l’un des rares couloirs aériens vers le monde et de l’autre, un terrain de jeu pour son onze national, le Syli engagé dans les compétitions de la CAF et de la FIFA ».

Ibrahima Ahmed Barry, Journaliste-Consultant, Président du REJEG

 

Lire

Déclaration de la coordination régionale de la jeunesse forestière face aux nouvelles menaces du pouvoir

28 juillet 2015 à 6 06 26 07267

N'zérékoré, femmes,Durant les cinq dernières années, la région de la Guinée forestière a connu plusieurs évènements douloureux dont entre autres : GALAKPAI, SAORO, ZOGOTA, DIECKE, KOULE-NZEREKORE-BEYLA  ET WONMEY.

Suite à ces évènements, les populations vivantes en Guinée forestière ont signé un pacte de non agression et de cohabitation pacifique le 19 novembre 2013.

Lire

Un sacrifice de bélier pour Alpha Condé déjoué de justesse dans la ‘’rivière sacrée de Zaly’’ à N’zérékoré

27 juillet 2015 à 22 10 21 07217

N'zérékoré, député uninominal, Sory HabaMandaté depuis Conakry par le locataire de Sékoutouréya, le député uninominal de N’zérékoré répondant au nom de Sory Haba serait venu de Conakry avec deux béliers, un coq, un sac de riz net de 50kg plus une somme de 420 000 fg comme prix de cola pour offrir dans la RIVIERE SACRE DE ZALY en faveur du pouvoir d’Alpha Condé.

Lire

Dialogue : les délégués de l’opposition rendent compte et prennent des consignes

24 juin 2015 à 14 02 35 06356

Opposition, politique, Guinée, Cellou Dalein, Aboubacar SyllaL’opposition compte poursuivre sa participation au dialogue, elle l’a fait savoir à l’issue d’un entretien au cours de laquelle ses représentants au cadre de dialogue ont fait un compte rendu de l’évolution des négociations en cours. Cette réunion de plus de 2 heures, s’est tenue au QG de l’UFDG à Hamdallaye CBG, ce mercredi 24 juin 2015, a constaté Guineematin.com dont une équipe était sur place.

Lire

Aboubacar Sylla et Damaro Camara sur le dialogue de ce mardi 23 juin (vidéos)

23 juin 2015 à 16 04 30 06306

dialogue, palais du peupleLe dialogue politique a été suspendue aujourd’hui plutôt (avant 14 heures) que d’habitude et il ne reprendra qu’à 14 heures demain, mercredi 24 juin 2015. L’opposition voulant avoir des détails sur le contour du chronogramme déjà annulé des élections communales, il a été demandé à la CENI d’aller préparer ses réponses et ses arguments. 

Lire

J5 du dialogue : la CENI est de nouveau attendue sur la faisabilité des communales

23 juin 2015 à 13 01 14 06146

Bakary Fofana, président de la CENILes acteurs politiques guinéens de la mouvance présidentielle, de l’opposition, sous la houlette du comité ministériel chargé du dialogue et des observateurs nationaux (CNOSC) et internationaux (ONU, UE, USA, France) viennent de suspendre de nouveau leurs travaux au palais du Peuple jusqu’à 14 heures demain, mercredi 24 juin 2015.

Lire

Suite du dialogue de tous les enjeux au palais du Peuple : Acte II

19 juin 2015 à 12 12 28 06286

opposition et ministre à HmadallayeComme prévu, ce vendredi 19 juin 2015, le dialogue politique inter guinéen a repris dans la salle des Actes du palais du Peuple. Dirigé par le ministre de la justice, maître Cheick Sako, accompagné des ministres Kiridi Bangoura (Présidence) et Kabélé Camara (Défense), ce dialogue connaît aussi la participation des représentants de la communauté internationale à travers des émissaires onusiens, français et américains…

Lire

Ibn Chambas, Sylla, Damaro, Kiridi… Tout ce qu’ils ont dit à la sortie (vidéos)

19 juin 2015 à 7 07 40 06406

dialogue, opposition, pouvoirAujourd’hui, nous aurons la deuxième journée du dialogue politique inter guinéen à partir de 10 heures dans la salle des Actes du palais du Peuple. Au sortir de la première journée hier, jeudi 18 juin 2015, les différents acteurs s’étaient adressé aux médias présents, dont deux reporters de Guineematin.com qui étaient au palais Peuple.

Lire

Rencontre de Hamdallaye : le compte rendu du porte parole de l’opposition (vidéo)

5 juin 2015 à 14 02 03 06036

opposition et gouvernement à HamdallayeComme on le sait déjà, des émissaires du gouvernement ont rencontré les leaders de l’opposition guinéenne en vue d’une prochaine ouverture du dialogue politique. A la sortie de cet entretien, l’honorable Aboubacar Sylla, porte parole de l’opposition, a expliqué aux médias dont un représentant de Guineematin.com l’essentiel de cette rencontre.

Lire