Interdiction de visite aux détenus politiques : Dr Faya condamne une situation qui « n’honore pas notre pays »

19 février 2021 à 8 08 56 02562

Faya Millimouno et Ousmane Gaoual Diallo

Comme annoncé précédemment, les détenus politiques incarcérés à la maison centrale de Conakry sont actuellement privés de visite. Ils n’ont même plus accès à leurs avocats, alors que nombreux d’entre eux sont malades. Certains comme Ousmane Gaoual Diallo, le coordinateur de la communication de l’UFDG font souvent des malaises dans leurs cellules.

Lire

Interdiction de visite aux opposants : « c’est une grave violation des droits de l’Homme » (OGDH)

18 février 2021 à 20 08 29 02292

Souleymane Bah, nouveau Président de l’OGDH

Comme annoncé précédemment, l’étau se resserre davantage autour des détenus politiques incarcérés à la maison centrale de Conakry. Car, outre le refus de les laisser faire du sport, il est désormais interdit à Ibrahima Chérif Bah, Etienne Soropogui, Ousmane Gaoual Diallo, Mamadou Cellou Baldé, Abdoulaye Bah et Cie de recevoir la visite de leurs proches et même de leurs avocats. Cette attitude du pouvoir d’Alpha Condé envers ces opposants est jugé « préoccupante » par le président de l’Organisation de Défense des Droits de l’Homme (OGDH).

Lire

Déguerpissement à Conakry : voici la position du PUP

14 février 2021 à 8 08 51 02512

Le déguerpissement des emprises de la voie publique, en cours à Conakry, continue de susciter des réactions au sein de la classe politique guinéenne. Le président du PUP s’est prononcé sur le sujet en marge de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti, hier, samedi 13 février 2021. Même s’il n’est pas contre l’opération, Elhadj Fodé Bangoura déplore la façon dont elle est menée, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Francis Haba (UGDD) sur la condamnation de Foniké Menguè : « Alpha Condé est prêt à tout pour se maintenir au pouvoir »

29 janvier 2021 à 8 08 27 01271

Pépé Francis HABA, président du parti Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD)

Comme annoncé précédemment, le responsables des antennes et de la mobilisation du FNDC, Oumar Sylla, alias Fonikè Mengué, a été condamné hier, jeudi 28 janvier 2021, à 11 mois de prison par le tribunal correctionnel de Mafanco. Cet activiste de la société civile guinéenne a été jugé coupable de « participation directe à un attroupement non armée ».

Lire

Aissatou Noumou Diallo : « la Guinée est un État incapable de protéger sa population »

27 janvier 2021 à 11 11 25 01251

Aujourd’hui, la Guinée est un pays déchiré et fragilisé par la division politique, l’injustice, l’ethno stratégie, l’impunité et surtout la résignation des uns et des autres. Il faut rappeler que ces deux (2) dernières années la Guinée a connu ses pires moments de crise, des familles mises à la belle étoile, des manifestations politiques incessantes avec tous les dégâts (matériels et humains) qui vont avec, des guinéens tués, des femmes et enfants violés, des affrontements ethniques et pour finir une insécurité économique et politique galopante qui favorise la criminalité.

Lire

Meurtre du policier Bakary Camara à Wanindara (Conakry) : 6 des 13 accusés condamnés à 30 ans de prison !

27 janvier 2021 à 9 09 52 01521

Brigadier chef Bangaly Camara

Le tribunal criminel de Dixinn a rendu hier, mardi 25 janvier 2021, son verdict dans l’affaire du meurtre de Bakary Camara, un agent de police tué en novembre 2018 à Wanindara, un quartier de la commune de Ratoma, dans la haute banlieue de Conakry. Et, sur les 13 accusés qui ont été renvoyés devant cette juridiction de première instance pour être jugés, 7 ont été déclarés non coupables et acquittés par le tribunal. Cependant, les six autres accusés et qui sont en fuite ont été condamnés par défaut à 30 de réclusion criminelle. Le tribunal a également décerné un mandat d’arrêt à leur encontre, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Après sa nomination à la présidence, Elhadj Ousmane Bah fait des révélations

26 janvier 2021 à 19 07 32 01321

Au lendemain de la publication du décret le nommant Ministre d’Etat, conseiller spécial du Président de la République chargé des questions d’infrastructures, Elhadj Ousmane Bah, par ailleurs président de l’UPR, le plus vieux et allié fidèle du RPG Arc-en-ciel, a reçu ce mardi, 26 janvier 2021, à sa résidence à Kipé, une délégation de son parti, venue lui exprimer son soutien et sa satisfaction.

Lire

Reconduction des membres du gouvernement : le PEDN prédit « l’augmentation de la souffrance » en Guinée

23 janvier 2021 à 18 06 47 01471

En marge de l’assemblée générale hebdomadaire du PEDN, ce samedi 23 janvier 2021, le secrétaire général de la formation politique s’est prononcé sur la composition partielle du nouveau gouvernement guinéen. Elhadj Ibrahima Kalil Diallo a déploré la reconduction de la majeure partie des ministres à leur poste, estimant que le changement annoncé par le président Alpha Condé n’aura pas lieu dans ces conditions. Il pense même que la souffrance de la population va augmenter en raison de la mauvaise gouvernance, caractérisée par la corruption et les détournements des deniers publics.

Lire

Exactions en Guinée : l’AVCB dénonce les « purges » du régime Sékou Touré qui ont décimé l’élite guinéenne

22 janvier 2021 à 20 08 55 01551

Ahmed Sékou Touré, premier président de la Guinée indépendante

Pour l’Association des Victimes du Camp Boiro, le régime de Sékou Touré (premier Président de la République de Guinée) a décidé l’élite guinéenne à travers les purges qu’il a menées de 1969 à 1980. L’AVCB a revisité cette page sombre de l’histoire de la Guinée au cours d’une conférence de presse tenue ce vendredi, 22 janvier 2021, à Conakry, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Plusieurs militaires et civils emprisonnés à Conakry : leurs avocats exigent la reprise de leur procès

21 janvier 2021 à 12 12 52 01521

La situation d’un groupe de militaires et de civils, placés en détention provisoire depuis 2019, inquiète leurs avocats. Me Salifou Béavogui, un des conseils des détenus, appelle à la reprise immédiate de leur procès, qui est suspendu depuis 10 mois pour cause de Covid-19. Il a lancé cet appel dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce jeudi 21 janvier 2021.

Lire

Fermeture des locaux de l’UFDG : la décision du juge des référés attendue le 3 février

21 janvier 2021 à 11 11 00 01001

Les avocats Salifou Béavogui et Alsény Aïssata Diallo

Le procès sur la fermeture des locaux de l’UFDG s’est tenu ce mercredi, 20 janvier 2021, devant le juge des référés du tribunal de première instance de Dixinn. Les avocats du principal parti d’opposition du pays ont dénoncé une « injustice », demandant au magistrat d’ordonner la réouverture du siège et des bureaux de la formation politique.

Lire

Crise post électorale en Guinée : Cellou Dalein échange avec plusieurs diplomates européens

20 janvier 2021 à 18 06 20 01201

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG

C’est le président de l’UFDG lui-même qui l’a annoncé ce mercredi, 20 janvier 2021. Cellou Dalein Diallo dit avoir rencontré hier plusieurs diplomates européens en poste à Conakry. Cette rencontre intervient plus de deux mois après l’arrestation de nombreux responsables et militants du principal parti d’opposition du pays, qui sont détenus encore sans jugement à la maison centrale de Conakry.

Lire

Siradio Deen Barry : la Guinée est comme un no man’s land dans lequel s’impose le plus fort, le médiocre, le fourbe, le corrompu…

20 janvier 2021 à 13 01 15 01151

Siradio Deen Barry

Pour revenir à l’actualité politique de notre pays, le constat ténébreux. Notre président actuel, autrefois chantre de la démocratie, défenseur du bas peuple et des sans voix, s’est transformé en bourreau du peuple, monarque absolu, maître suprême, roi de la censure et de la répression, valet et défenseur des régimes autoritaires. À qui la faute ? Est-ce le premier président guinéen qui se comporte ainsi ? Non, de toute évidence ! Sera-t-il le dernier qui nous fera déchanter ? Si rien n’est fait pour changer de paradigme, les mêmes causes produisant les mêmes effets, l’avenir me paraît sombre.

Lire

Décès en prison de Mamadou Oury Barry : communiqué du FNDC

19 janvier 2021 à 17 05 26 01261

Le FNDC est endeuillé par la triste nouvelle de l’assassinat d’un autre détenu politique, Mamadou Oury Barry, ce samedi 16 Janvier 2021 à la Maison Centrale de Conakry qui est devenue une tombe pour les opposants au troisième mandat du clan Alpha Condé.

Lire

Décès de Barry Oury en prison : témoignage d’une maman sur son fils unique

18 janvier 2021 à 12 12 29 01291

Feu Mamadou Oury Barry et sa mère, madame Kadiatou Tounkara

C’est une triste nouvelle qui afflige la famille Barry de Bantounka 2 (commune de Ratoma) ! Arrêté à Conakry au lendemain de la fête de Tabaski par des éléments du PA de Cosa, Mamadou Oury Barry (21 ans) et chauffeur de profession, est décédé le samedi dernier, 16 janvier 2021, à la maison centrale de Conakry. Le défunt est originaire de la commune rurale de Garambé, préfecture de Labé.

Lire

Éventuel dialogue politique : « l’UFDG ne se sent pas concernée pour l’instant »

4 janvier 2021 à 17 05 38 01381

Après la réélection du président Alpha Condé à un 3ème mandat (contestée par une partie de l’opposition), de plus en plus de voix s’élèvent pour appeler à l’ouverture d’un dialogue politique afin d’aplanir les divergences entre le pouvoir et l’opposition. Même certains partis d’opposition, comme l’UFR de Sidya Touré et l’UDRG de Bah Oury s’inscrivent dans cette logique. Mais qu’en est-il de l’UFDG, le principal parti d’opposition qui continue toujours de revendiquer la victoire de son candidat à la présidentielle du 18 octobre 2020 ?

Lire

Guinée : 2020 s’en va avec la démocratie naissante

3 janvier 2021 à 8 08 29 01291

L’année 2020 s’annonçait des plus agitées. Elle aura tenu toutes ses promesses. Notamment dans le combat politique. Dès octobre 2019, le front de refus contre le troisième mandat avait entamé la résistance. Celle-ci aura été fatale à beaucoup de militants de l’opposition. Mais aussi à nos libertés individuelles.

Lire

Maison centrale : gravement malade, Madic 100 frontières évacué à l’hôpital

19 décembre 2020 à 19 07 44 124412

Mamadi Condé, alias Madic 100 frontières

Mamadi Condé, alias Madic 100 frontières, un militant de l’UFDG qui est détenu depuis un mois environ à la maison centrale de Conakry, est gravement malade. Il a été évacué dans l’après-midi de ce samedi, 19 décembre 2020, à l’hôpital Ignace Deen, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes. L’annonce a été faite par maître Salifou Béavogui, membre du collectif des avocats de l’UFDG.

Lire