Journée Portes Ouvertes : Cheick Sako se réjouit des avancées au ministère de la Justice

12 décembre 2018 à 19 07 50 125012

Le ministère de la Justice a organisé la première journée Portes ouvertes, ce mercredi, 12 décembre 2018. La cérémonie s’est tenue au siège du département, sous la présidence du ministre de tutelle, maître Cheick Sako. La démarche vise à rapprocher davantage la justice et les justiciables, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Depuis l’avènement du président Alpha Condé au pouvoir en décembre 2010, plusieurs reformes ont été menées dans le secteur de la justice. Cette journée Portes Ouvertes, organisée à la Chancellerie, est une opportunité pour le patron du département de présenter les reformes entreprises depuis quelques temps pour rendre la justice guinéenne plus indépendante.

Dr Patrice Vahard

Dans son discours, Dr Patrice Vahard, représentant du Haut-commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, a dit que la meilleure protection des droits de l’homme se fait au plan local. Selon lui, « une société sans Etat de droit, sans une justice forte et indépendante, est une société qui a beaucoup de problèmes, qui a beaucoup de difficultés. Il faut, de manière progressive, parvenir à une situation où il y a la confiance entre l’administré et l’appareil judiciaire. C’est en ce moment que l’Etat de droit se réalise, que les gens ont le reflexe naturellement, pour leur compte et entre leurs mains. Et, je pense que c’est cet effort là que le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, essaye de faire de façon inlassable. Donc, nous aux Nations Unies, nous nous réjouissons d’abord de ces premières journées portes ouvertes. Nous espérons que ça ne sera pas la dernière fois ».

Me Emanuel Kpana Bamba

Pour sa part, maître Emanuel Kpana Bamba, président de la Ligue Guinéenne des Droits de l’Homme, a salué l’initiative. Pour lui, ces journées Portes Ouvertes doivent être institutionnalisées, en vue de renforcer davantage la protection du droit des citoyens. « Organisée une journée Portes Ouvertes sur la Justice est une bonne chose qui est à capitaliser, qui est à institutionnaliser même, pour permettre aux populations de connaitre le fonctionnement de la justice en Guinée ».

Me Cheick Sako

Le ministre d’Etat en charge de la Justice, maître Cheikh Sako, a dit que cet événement, une première en Guinée, est une initiative du département, permettant à tout citoyen de venir s’informer sur les méandres de la justice. « Nous lançons ce matin la première journée Portes Ouvertes de la Justice. L’objectif recherché, c’est de rapprocher nos concitoyens à la justice. Au-delà des acteurs, des corps constitués, le citoyen guinéen peut, toute la journée, venir au ministère, s’informer sur les procédures, s’informer sur les démarches à suivre. Les magistrats, les cadres du ministère sont là pour leur répondre », a-t-il expliqué.

En outre, le ministre a dit que plusieurs actions ont été réalisées par le département sous le leadership du président de la République : « la mise en place des institutions, le conseil supérieur de la magistrature, la création de la justice militaire, la création des maisons de justice. Au-delà de tout ça, il y a surtout le renforcement de la chaine pénale. Le renforcement de la chaine pénale permet de toucher directement le citoyen. Ça nous a permis de juger en temps réel toutes les affaires criminelles par le nouveau code pénal qui a été voté en 2016. Il a donné la compétence criminelle aux tribunaux de première instance. On a jugé plus de 400 affaires criminelles en 2017. En 2018, on sera jusqu’à 500 affaires. Ça a permis de réduire également les détentions préventives à excès…»

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Lire