Nouvel An : voici l’adresse à la Nation du président Alpha Condé

31 décembre 2020 à 20 08 27 122712

Alpha Condé, président de la République

Guinéennes, Guinéens,

 

Mes chers compatriotes de la Guinée et de la diaspora

 

Au seuil de l’année 2021, je voudrais remercier chacun d’entre vous, pour l’effort collectif que nous avons entrepris ensemble, au cours de cette année 2020 qui a éprouvé le monde et bouleversé nos vies, et qui nous a permis de franchir le cap de l’année 2020.

 

A l’instar de tous les pays, la Guinée a été durant cette année 2020,  confrontée à une pandémie qui a causé des pertes en vies humaines, ralenti certaines de nos activités économiques et réduit notre espace de mobilité sociale.  Face à cette situation, je voudrais saluer la résilience guinéenne, devant le fléau du corona virus.  Il faut se réjouir que le taux de mortalité en Guinée soit parmi les plus faibles au monde.  Nous avons aussi achevé l’année 2020 par la mobilisation de moyens considérables et de nombreux sacrifices acceptés pour briser la chaine de contamination pour que le taux de guérison soit en hausse constante.

 

Dès le 13 mars 2020, la Guinée a pris des mesures urgentes pour contenir la propagation du corona virus, en instaurant des règles basées sur : le suivi automatique de voyageurs provenant de pays à risque, l’interdiction dans la capitale de rassemblement de masse, la fermeture des frontières terrestres et maritimes, le port obligatoire du masque et l’instauration du couvre feu, ainsi que la limitation du nombre de passagers dans les taxis et voitures individuelles.

 

Notre pays a installé des infrastructures sanitaires appropriées, pour faire face à la pandémie avec la création de 38 centres de traitement épidémiologiques, 8 équipes régionales, 33 équipes préfectorales d’alertes et de réponses et de 33 centres d’opérations d’urgence.  Avec aussi, la construction, la réhabilitation, l’extension, l’équipement des infrastructures sanitaires à l’intérieur du pays et à Conakry. En plus de  l’hôpital  Donka, il y a  celui  de Matam équipé de 500 lits. Un autre hôpital à Gbéssia qui peut accueillir jusqu’à  300 personnes. Ainsi que sur des lieux spécialement aménagés qui peuvent contenir jusqu’à 300 à 400 personnes.

 

Guinéennes et Guinéens, mes chers compatriotes

 

Pour riposter aux conséquences de la pandémie, le gouvernement a prévu un budget de 563 milliards de francs guinéens qui s’est traduit entre avril et juin 2020 par : la prise en charge intégrale par l’État des factures, pour les abonnés au tarif social de l’électricité et de l’eau.  Et pour les autres consommateurs,  par : un report des échéances de paiement des factures d’eau et d’électricité, pour la même période, avec la mise en place de facilités de paiement. Le gel des prix des produits de santé et de première nécessité et le blocage des loyers sur les bâtiments publics pour la période d’avril à décembre 2020 ont également été décidés.

 

Pour les entreprises, dans le même espace de temps, par un report temporaire de l’ensemble des charges fiscales et sociales des entreprises du secteur du tourisme et de l’hôtellerie, y compris les contributions de sécurité sociale. Ainsi qu’un report des factures d’eau et d’électricité pour les avances des entreprises du tourisme et de l’hôtellerie, la renonciation à la Tva sur les factures d’eau et d’électricité. Une exonération de droits et taxes sur les équipements de santé et produits assimilés, le report du paiement des impôts, taxes et versements assimilés à l’État, la réduction des délais de remboursement des crédits de Tva. La suspension de la facturation de la surestarie portuaire, le règlement progressif de la dette intérieure de l’État, la mise en place d’un fonds spécifique pour les groupements d’intérêt économique, pour les aider à mieux absorber le choc économique et accompagner leur formalisation. La Guinée a adopté un plan de riposte de 350 milliards de francs guinéens.  Car, selon les prévisions du ministère du Budget, les conséquences de la Covid-19 pourraient se traduire par une baisse atteignant 0,7% du PIB en 2020. Et enfin, la Guinée s’engage dans la création d’un Fonds de riposte Covid-19, pour un montant de plus de 2.500 milliards de francs guinéens. Plus que jamais nous devons continuer à respecter les gestes barrières et toutes les règles sanitaires prescrites, en attendant l’accès de tous les pays du monde à un vaccin qui pourrait définitivement vaincre la maladie.

 

En dépit de tout cela, nous avons pu organiser trois élections, sans le moindre concours financier extérieur. Ce qui est une expression éloquente de notre souveraineté et de notre indépendance nationales. Plus que jamais, notre destin est entre nos mains.

 

Nous avons pu conclure, la cinquième et sixième revue de notre programme avec le Fonds monétaire international. Je suis heureux de constater avec vous, qu’aucune des prévisions catastrophistes véhiculées contre notre pays par les esprits mal intentionnés, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur pour nous déstabiliser ne se sont réalisées, grâce au sens de l’intérêt national, du patriotisme qui caractérise notre nation.

 

Guinéennes, Guinéens, mes chers compatriotes

Alpha Condé, président de la République

Dans cette nouvelle année 2021 qui s’ouvre, l’accent sera mis sur la création de richesses nationales par la concrétisation des projets mis en route sur le partage des ressources pour une Guinée encore meilleure pour ses filles et fils. L’amélioration de la vie quotidienne va concerner l’accroissement de la fourniture d’eau et d’électricité. Après le barrage de Kaleta (240 mgw), cette année verra le démarrage du barrage de Souapiti (450 mgw) et dans la foulée, celui d’Amaria (300 mgw) Foumi et Kogbedou en Haute Guinée, Keno, Zegbela et Lokua en Guinée forestière et Koukoutamba au Foutah.

Sans compter les barrages régionaux prévus dans notre plan énergétique.  Pour aider le développement de l’intérieur du pays, 15% des recettes minières ont été affectés aux collectivités locales, par l’Agence nationale de financement des collectivités (Anafic) dont les moyens de fonctionnement devraient atteindre la somme de 700 milliards de francs guinéens les cinq prochaines années. Le pays s’engage à décentraliser le partage des richesses avec un fonds  qui va offrir plus de 125 milliards de francs guinéens par an aux régions minières. Nous devons continuer d’œuvrer pour réduire la pauvreté, avec le projet d’inclusion économique financière et sociale nécessaire pour lutter contre la pauvreté, financé à 70 millions de dollars par la Banque mondiale. Pour l’autonomisation des femmes, un budget de 25 milliards de francs guinéens a déjà été réuni pour le renforcement des capacités dans la création et le développement des activités génératrices d’emplois. Un autre fonds de 150 milliards de francs guinéens, sera investi pour le renforcement de la parité. Tandis que 300 milliards supplémentaires iront au financement des activités de la jeunesse, la formation, l’accès au numérique et à la technologie.

 

Nos priorités seront la construction des routes, l’amélioration de la fourniture d’eau. Nous allons accélérer la construction des routes dans les quatre régions ainsi que les pistes rurales. Nous allons renforcer notre agrobusiness à travers les chaines de valeurs. Cela, non seulement pour assurer l’autosuffisance alimentaire, mais aussi la transformation sur place, de la plupart de nos produits. La création de jeunes et femmes entrepreneurs sera aussi au cœur de notre politique d’améliorer le panier de la ménagère, c’est-à-dire le social.

Enfin et surtout gouverner autrement en luttant contre la corruption, le clientélisme, le copinage. Instaurer le respect de l’Etat et des institutions. Nous allons récupérer tous les terrains illégalement vendus ou occupés, ainsi que les bâtiments du contentieux franco-guinéen abusivement  et illégalement occupés.

 

 J’envisage très bientôt d’organiser une conférence de presse pour expliquer et faire comprendre à tous, le « gouverner autrement ». Les spéculations dans la cité et les manœuvres de toutes sortes de prétendus faiseurs de roi et influenceurs du microcosme n’inspirent pas mes décisions et me laissent indifférents.

 

Je n’ai pas été élu pour servir la cause d’une élite, mais pour répondre aux aspirations légitimes du peuple de Guinée qui se résument à une gouvernance plus équitable, judicieuse et vertueuse à savoir : la justice sociale, l’égalité des chances, la culture du mérite et de l’excellence. Pour la réalisation de cette ambition que nous partageons, je suis prêt à travailler avec tous les Guinéens de bonne volonté et animés de bonnes intentions pour la Guinée et les Guinéens.

 

Guinéennes, Guinéens, mes chers compatriotes

 

En ce début d’année 2021, nos pensées se tournent vers nos forces de défense et de sécurité. Les Guinéens peuvent aujourd’hui être fiers de leurs Forces de défense et de sécurité, notre armée nationale reformée sur une base de modernité et d’esprit républicain. Une armée qui défend aujourd’hui nos valeurs sur les champs de bataille pour la paix sur le continent, comme en témoigne encore la présence de nos 650 soldats engagés dans le maintien de la paix au Mali, notre pays frère.

 

Nos pensées se tournent vers l’Afrique et notre région touchée par la pandémie du corona virus qui s’ajoute aux menaces contre la paix et la sécurité. Notre devoir aujourd’hui est de circonscrire les périls dus à la guerre,  au terrorisme, et au fondamentalisme religieux. Car nous avons besoin de paix pour asseoir notre développement et offrir un meilleur espoir à la jeunesse pour qu’elle ait confiance en l’Afrique.

 

En cette fin d’année, la tradition impose de rendre hommage à nos anciens, aux populations les plus démunies, à toutes les couches sociales atteintes par le corona virus et à ceux qui le combattent. Notamment le personnel soignant. Nos pensées vont vers nos compatriotes vivant à l’Etranger qui doivent être des acteurs impliqués dans notre processus de développement.

 

Nos pensées vont aussi à nos frères africains présents sur notre territoire national, dans une Guinée qui honore le panafricanisme et l’intégration africaine.

Au nom de notre idéal commun, je souhaite une bonne fête de fin d’année à chacun d’entre vous et à vos familles,  ainsi que mes vœux de bonne santé, de paix et de prospérité. Plus que jamais, la Guinée, notre maison commune, a besoin de l’engagement de chacune et chacun d’entre vous. Pour bâtir ensemble, un avenir de paix, d’unité et de prospérité.

 

Vive la République de Guinée, libre, prospère et fraternelle

 

Que Dieu bénisse notre pays.

Le Bureau de Presse de la Présidence

Lire

Discours de l’an : Me Frédéric Loua veut qu’Alpha Condé s’engage à « clarifier toutes les violations de l’Homme enregistrées en 2020 »

30 décembre 2020 à 19 07 46 124612

Me Foromo Fréderic Loua, président de l’ONG Les Mêmes Droits pour Tous

Comme de coutume, le président de la République devrait s’adresser aux Guinéens ce 31 décembre 2020 pour faire l’état de la nation et se projeter dans le futur avec des projets de développement. Mais, compte tenu de la particularité de cette année qui a excellé dans les crises, les attentes des citoyens sont nombreuses et diverses. Me Frédéric Foromo Loua, le président de l’ONG ‘’Les Mêmes Droits pour Tous’’, exhorte le président Alpha Condé à tenir un discours rassembleur pour rendre la cohabitation possible entre les communautés. Il souhaite que le chef de l’Etat prenne les bonnes décisions, en cherchant à traiter tous les Guinéens de la même manière

Lire

Sortie maladroite d’Oyé Guilavogui sur Bambéto : « c’est le comble de l’ineptie » (UFDG)

29 décembre 2020 à 19 07 59 125912

Oyé Guilavogui, ministre de l’Environnement

« Il ne faut pas que Macenta ressemble un peu à Bambéto. Ici, c’est une terre bénie ». Ces propos tenus hier, lundi 28 décembre 2020, par Oyé Guilavogui, ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, suscitent une vague d’indignation en Guinée. Les réactions se multiplient notamment au sein de la classe politique pour condamner cette sortie d’un ministre de la République qui stigmatise une localité du pays.

Lire

Recrutement dans l’Armée guinéenne : voici l’avis

29 décembre 2020 à 13 01 17 121712

Dans le cadre de la recherche des compétences spécifiques pour le renforcement et la modernisation de la gestion des ressources humaines au sein des Forces Armées Guinéennes et sous la haute autorité de Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Armées, le Ministre d’Etat Chargé des Affaires Présidentielles, Ministre de la Défense Nationale porte à la connaissance des jeunes gens de nationalité guinéenne, informaticiens ou locuteurs de la langue anglaise, titulaires de Licence ou du Master, âgés de 18 à 28 ans au 1 er janvier 2021, jouissant de leurs droits civiques et désireux de servir sous le drapeau, que son Département organisera un concours de recrutement à l’intention de ces deux catégories au courant du premier trimestre de l’année 2021 .

Lire

Le gouvernement cède à la pression des étudiants : les frais d’inscription supprimés

19 décembre 2020 à 9 09 01 120112

La grogne des étudiants a porté ses fruits. Au lendemain des manifestations organisées dans la plupart des universités publiques de Guinée, le gouvernement a décidé de supprimer les frais d’inscription et de réinscription dans toutes les institutions d’enseignement supérieur publiques. L’annonce a été faite dans la soirée de ce vendredi, 18 décembre 2020, par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Lire

Course à la Primature : Kiridi Bangoura, Papa Koly Kourouma…

15 décembre 2020 à 22 10 27 122712


Libre Opinion :
Pilier incontournable du régime en place depuis une décennie, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, actuel Ministre d’État Secrétaire Général à la présidence de la République est perçu comme un fervent « stratège » du régime Condé.

Lire

3ème mandat en Guinée : Alpha Condé prête serment et s’engage à gouverner autrement

15 décembre 2020 à 19 07 42 124212

Déclaré vainqueur de l’élection présidentielle contestée du 18 octobre dernier, le président Alpha Condé a officiellement prêté serment ce mardi, 15 décembre 2020, pour son troisième mandat consécutif à la tête de la Guinée. Et, au cours de cette cérémonie –qui a connu la présence de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernements africains et de délégations de l’Union Européenne, des Etats-Unis, de la CEDEAO, l’Union africaine- le chef de l’Etat guinéen s’est engagé à « gouverner autrement » pour les six prochaines années. Alpha Condé a également promis de veiller sur le respect des lois de la République par tous les Guinéens, rapporte un journaliste que Guineematin.com avait dépêché à cette cérémonie.

Lire

Nouvelles technologies : le Président Alpha Condé au Sommet de l’Alliance Smart Africa

8 décembre 2020 à 8 08 12 121212

Sékhoutouréya, 7 décembre 2020 – Le Président de la République, le Pr. Alpha Alpha Condé, a participé en visio-conférence au 9ème Sommet de l’Alliance Smart Africa, ce lundi, 7 décembre 2020. Un sommet au cours duquel les chefs d’Etat membres de l’alliance, ont renouvelé leur engagement à approfondir les transformations structurelles dans chaque pays pour permettre à l’Afrique d’atteindre les objectifs visés. Dans cette démarche, ils ont mis l’accent sur la convention de Malabo sur la cyber criminalité. La Guinée, qualifiée de champion de l’interconnexion intra-africain, et avec la création de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informatique, se positionne pour être au rendez-vous.

Lire

SOTELGUI : un investissement de 50 millions de dollars perdu !

4 décembre 2020 à 10 10 52 125212

Par Kaba Mamadi, Consultant en digitalisation/NTIC/TELECOM : Il est temps que la vérité soit entendue par le peuple de Guinée qui ne cesse de rêver à la mise en marche de l’opérateur téléphonique historique symbole d’une indépendance Numérique au XXIème siècle à l’instar de MaliTel (Mali), SONATEL (Sénégal), etc.

Lire

Rumeurs sur un détournement de 200 milliards : voici le communiqué du Gouvernement

26 novembre 2020 à 19 07 36 113611

Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre, chef du Gouvernement

Le Gouvernement de la République a appris avec une vive indignation, par voie de presse, un prétendu détournement de deniers publics d’un montant de plus de 200 milliards GNF, dont se serait rendu coupable un membre du gouvernement en place. Une information à sensation qui proviendrait de diverses sources, notamment d’une prétendue commission ad hoc domiciliée au cabinet de Monsieur le Président de la République et chargée de faire la lumière sur les détournements des deniers publics et malversations financières. Il n’existe aucune commission de ce genre à la Présidence de la République.

Lire

Burkina Faso : la délégation de la CEDEAO félicite le peuple pour le bon déroulement du double scrutin

23 novembre 2020 à 22 10 23 112311

La mission d’observation des élections de la CEDEAO chez le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience ce lundi 23 novembre 2020 à Ouagadougou, la mission d’observation des élections, de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), conduite par l’ancien Premier ministre guinéen, Kabinet Komara. La délégation est venue féliciter le président Kaboré et toute la classe politique burkinabè, pour le bon déroulement des élections.

« Au nom de la mission de la CEDEAO, nous lui avons transmis à lui et au peuple burkinabè, nos sincères félicitations pour la qualité avec laquelle ces élections se sont déroulées sur le plan pacifique, sur le plan de la campagne, sur le plan également des débats », a déclaré Kabine Komara, à sa sortie d’audience.

Il s’est réjoui par ailleurs, de l’excellence du consensus trouvé en amont entre les acteurs politiques et qui a permis le bon déroulement du scrutin. Le chef de la mission d’observation de la CEDEAO souhaite aussi que « ce climat de paix continue et que tous les acteurs soient tenus par le même engagement du pacte politique qu’ils ont signé ». Il a émis le vœu que la classe politique dans son ensemble respecte ce pacte, et laisse le soin aux instances chargées de la proclamation des résultats d’achever leur travail.

Pour Kabinet Komara, dans les bureaux de vote visités par la mission CEDEAO, des pratiques ordinaires comme des retards et quelques problèmes logistiques ont été enregistrés et résolus au cours de la journée. « Nous avons aussi un soutien actif de la société civile, des jeunes et des femmes qui ont relevé les problèmes et les ont transmis à la CENI, qui elle-même n’a pas manqué de réagir progressivement », a ajouté le chef de délégation.

En guise de conclusion, le chef de la mission d’observation de la CEDEAO qui a déployé des équipes dans toutes les 13 régions du pays s’est dit satisfait de la participation des Burkinabè tant au vote, que lors du dépouillement du scrutin. Kabinet Komara est ainsi convaincu que, « nous aurons la chance d’avoir des résultats qui rendront compte du verdict réel c’est-à-dire le vote des Burkinabè ».

Transmis par la Direction de la communication de la présidence du Burina Faso

 

Lire

Pêche illicite : les navires étrangers arraisonnés en Guinée risquent gros

21 novembre 2020 à 10 10 37 113711

Deux navires de pêche en provenance de la Guinée Bissau ont été arraisonnés le 14 novembre dernier dans les eaux guinéennes. Ces navires qui étaient en incursion d’infraction dans nos eaux risquent de payer une amende allant de 500 mille à 1 million d’euros. L’information a été donnée par monsieur Saïdou Barry, agent de surveillance des pêches, Chef programme-Bases et Opérations de Patrouilles (CNSP) au centre national de surveillance et de police des pêches. C’était au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce vendredi 20 novembre 2020.

Lire

Envahissement du lit du marigot de Démoudoula : préoccupés, les riverains interpellent les autorités

18 novembre 2020 à 18 06 07 110711

Malgré la démolition des maisons qui y étaient construites et l’interdiction faite par les autorités d’occuper les lieux, le lit du cours d’eau de Démoudoula est de nouveau menacé. Des citoyens sont venus réoccuper les lieux, bloquant le passage de l’eau. Cette situation préoccupe certains riverains de ce marigot, qui commencent déjà à en subir les conséquences. Ils interpellent les autorités sur ce problème, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Projet Souapiti : vers la fin des travaux (ministère de l’Energie)

14 novembre 2020 à 15 03 49 114911

Par la cellule de Communication du ministère de l’Energie : Après plusieurs années d’intenses travaux, on s’achemine vers l’achèvement de la réalisation complète du gigantesque projet énergétique de la Guinée, lancé en 2015 par le Président de la République, Pr Alpha Condé. Selon le constat fait hier vendredi par une importante délégation du Ministère de l’énergie, conduite par la Ministre Bountouraby Yattara, le taux d’exécution des travaux du barrage hydroélectrique de Souapiti a atteint 96, 81%.

Lire

Conseil des ministres : voici le compte rendu intégral (Communiqué)

12 novembre 2020 à 19 07 18 111811

Conakry, le 12 Novembre 2020 – Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de la République, le Conseil des Ministres a tenu sa session ordinaire ce jeudi, 12 novembre 2020 2020, de 10h à 13 H par visioconférence, avec l’ordre du Jour suivant :

  1. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
  1. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTERIEL DU MARDI, 10 NOVEMBRE 2020

 

III. QUESTIONS DIVERSES

Lire

Fraudes électorales à Kankan, Siguiri, Mandiana, Kérouané, Kouroussa, Faranah… ce que l’UFDG demande à la Cour Constitutionnelle (Rapport)

3 novembre 2020 à 15 03 32 113211

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et candidat de l’ANAD à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020

Quatre candidats sur les douze qui ont pris part à la présidentielle du 18 octobre 2020 ont déposé des recours auprès de la Cour Constitutionnelle. Parmi eux, figure Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG, qui s’est autoproclamé vainqueur de cette élection avec plus de 53 pour cent des voix. Après avoir exprimé ses griefs et présenté ses preuves, son camp a formulé des requêtes à l’endroit de la plus haute juridiction du pays.

Lire

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara réélu avec 94,27% des voix (CEI)

3 novembre 2020 à 11 11 29 112911

Selon les résultats publiés par la Commission électorale Indépendante (CEI), Alassane Ouattara est réélu pour un troisième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire. Le président sortant remporte largement le scrutin du samedi, 31 octobre 2020, avec 94,27% des suffrages.

Lire

Semaine du soldat 2020 : le discours du ministre de la Défense nationale

2 novembre 2020 à 7 07 48 114811

Dr. Mohamed Diané, le ministre d’Etat, ministre chargé des Affaires présidentielles et de la Défense nationale

« L’Armée Guinéenne a connu un bond qualitatif indéniable cette dernière décennie. La construction de sept nouveaux bataillons et de huit nouvelles compagnies à l’intérieur du pays, la construction et la rénovation de nombreuses infrastructures dans toutes les garnisons, l’accroissement significatif des moyens logistiques entre autres, ont considérablement amélioré les conditions de vie et de travail des militaires », a notamment rappelé Dr. Mohamed Diané, le ministre d’Etat, ministre chargé des Affaires présidentielles et de la Défense nationale.

Lire

Sonfonia (Conakry) : plusieurs partis candidats absents des bureaux de vote

18 octobre 2020 à 19 07 26 102610

 

Comme annoncé précédemment, les guinéens sont appelés dans les urnes ce dimanche, 18 octobre 2020, pour élire leur président de la République pour les six prochaines années. Douze candidats sont en lice pour ce scrutin qui devrait prendre fin dans quelques heures. Mais, à Sonfonia (dans la commune de Ratoma), ce sont quasiment quatre candidats sont représentés dans les bureaux de vote, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire