Les agents de santé et les relais communautaires de deux communes rurales de Télimélé sont en formation en service préventif, promotionnel et curatif intégré. La cérémonie a été lancée hier mardi, 31 juillet 2018, dans la commune rurale de Daramagnaki, rapporte Guineematin.com, à travers son correspondant dans la préfecture.

Les Agents de Santé Communautaire (ASC) et les Relais Communautaires (RECO) seront outillés dans le cadre de la prise en charge et de l’orientation de la communauté vers les structures de santé. Cette formation a pour but « de contribuer à l’offre d’un paquet de service préventif, promotionnel et curatif intégré au niveau communautaire ».

Pendant dix jours, six Agents de Santé Communautaires et cinquante huit Relais Communautaires dans la sous-préfecture de Daramagnaki, avec deux formateurs préfectoraux, vont se familiariser avec des techniques leur permettant de jouer pleinement leur rôle au sein des communautés à travers les structures sanitaires.

Docteur Amara Siba Komara, médecin à la direction nationale de la santé scolaire et universitaire, représentant du ministère de la santé, a dit que « le but de cette formation est de contribuer au paquet de service minimum sur la santé des soins préventif, curatif et promotionnel. C’est-à-dire l’éducation pour la santé dans les communes de convergence. Ce programme est la suite logique de la stratégie d’intervention en santé communautaire, lancée officiellement dans la région de Labé, le 26 juin 2018. Après ce lancement, il y a eu la formation des formateurs régionaux et préfectoraux des communes de convergence. Pour bien mener cette activités sur le terrain, des modules on été élaborés à l’intention des formateurs, agents de santé et des relais communautaires. Ils seront également appuyés en matériels et en équipements de travail, c’est-à-dire des torches, des bottes, des mégaphones, des sacs à dos… »

De son côté, Moussa Cissé, le Chargé de l’Organisation des Collectivités (COC) à la préfecture de Télimélé, représentant de l’autorité préfectorale pour le compte du Ministère de l’administration du territoire, a fait savoir que « cette formation est partie de l’initiative présidentielle, soutenue par le gouvernement de la 3ème République et appuyée par les partenaires techniques et financiers pour contribuer à l’éducation des services de santé communautaires à la base, afin de pouvoir réduire le taux de mortalité maternelle et infantile dans notre pays ».

Dr Léno Samuel, chef du service de la pédiatrie à l’hôpital préfectoral de Télimélé et formateur

Dr Léno Samuel

Pour sa part, Dr Léno Samuel, chef du service de la pédiatrie à l’hôpital préfectoral de Télimélé et formateur, a laissé entendre que l’objectif après cette formation « est l’utilisation parfaite des structures de santé et la réduction des taux de mortalité ».

Il faut appeler que sur les 40 communes de convergence retenues sur l’étendue du territoire national, la préfecture de Télimélé en compte deux, à savoir Sarékaly et Daramagnaki. Autant dire que la même formation se tient en ce moment dans la commune rurale de Sarékaly.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél. 622 52 52 50

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin