image d’archive

Le siège de la sous-préfecture de Brouwal Sounki, dans la préfecture de Télimélé, a été la cible d’une attaque ce jeudi, 27 février 2020. Des citoyens sont allés défoncer la porte du bureau du sous-préfet pour récupérer et incendier le matériel qui était stocké sur les lieux, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

L’attaque a eu lieu à un moment où le sous-préfet était absent de la localité, située à 35 km de la ville de Télimélé. Oumar Baldé était à la préfecture, lorsqu’il a reçu un appel téléphonique, lui annonçant la mauvaise nouvelle. « Lorsque je quittais là-bas, il n’y avait aucun problème à Brouwal. On m’a appelé ce matin pour me dire que des enfants sont en train de menacer de s’attaquer à mon bureau pour s’emparer du matériel qui se trouve à l’intérieur. Et peu de temps après, on m’a rappelé pour me dire qu’ils sont passés à l’acte. Ils ont défoncé la porte pour sortir le matériel électoral et le brûler », a expliqué le sous-préfet de Brouwal.

Cet incident intervient au lendemain de celui enregistré mercredi à Trihoye, une autre sous-préfecture de Télimélé. Là-bas aussi, des citoyens ont mis le feu sur le matériel électoral. Des actes similaires ont également été enregistrés ces derniers jours à Pita, Labé, Mamou et dans plusieurs ambassades de Guinée à l’étranger. Ce qui témoigne une fois de plus de la tension qui entoure l’organisation des élections législatives et du référendum constitutionnel du 1er mars 2020. Un double scrutin boycotté par l’opposition guinéenne, qui promet d’empêcher sa tenue.

La tension s’intensifie dans le pays au fur et à mesure qu’approche le 1er mars. Craignant des violences qui pourraient empêcher le vote, les autorités guinéennes ont décidé d’appeler l’armée en renfort pour assurer la sécurité des bureaux de vote. Le président Alpha Condé tient beaucoup à la tenue de ce double scrutin controversé qui, s’il réussit, lui ouvrirait la voie à un troisième mandat.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tel: 622525250

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin