La sortie du maire de Kindia, Mamadouba Bangoura, appelant Alpha Condé à doter la Guinée d’une nouvelle Constitution, continue de faire des vagues à travers le pays. Le mouvement Ne Touche pas à ma Constitution de Télimélé a balayé d’un revers de main cette sortie de l’octogénaire. C’était à l’occasion d’une conférence de presse organisée ce mardi, 7 mai 2019, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les membres du mouvement étaient tous en uniforme, munis de banderoles et d’affiches sur lesquelles ont pouvait lire : « Ne Touche pas à ma Constitution ! Pas de 3ème mandat, ni une nouvelle Constitution pour rester au pouvoir! On ne veut plus d’une présidence à vie ! »

Pour Elhadj Boubacar Bah, membre du mouvement, le maire de Kindia ne peut pas parler au nom de toute la région. « Nous sommes là ce matin pour dire que Télimélé s’inscrit en faux par rapport à la déclaration du maire de Kindia, Mamadouba Bangoura. Nous ne sommes pas pour la modification de la Constitution et non plus pour un 3ème mandat. Face à la déclaration de monsieur le maire de Kindia, le mouvement Ne Touche pas à ma Constitution (NTC) de Télimélé est prêt à réagir à chaque fois que l’occasion se présente. Dire que la région administrative de Kindia est favorable à la modification de la Constitution n’engage que celui qui l’a prononcé. Nous exigeons un respect scrupuleux de la Constitution. Quiconque vient à Télimélé pour parler de 3ème mandat ou de modification de la Constitution nous trouvera sur son chemin. Nous sommes prêts à nous attaquer à tous les promoteurs de 3ème mandat dans notre préfecture », déclare Elhadj Boubacar Bah.

Plus loin, Elhadj Boubacar Bah donne des conseils à ceux qui poussent le président de la République à tenter de s’éterniser au pouvoir. « Promoteurs de la Constitution, je vous conseille d’arrêter d’induire le président en erreur. Ce projet n’est que suicidaire. Donc, l’histoire retiendra que vous êtes des ennemis de la nation », a-t-il martelé.

Selon nos informations, le mouvement Ne Touche pas à ma Constitution envisage d’aller plus loin pour s’implanter dans les treize (13) communes rurales que compte la préfecture.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél. : 622525250

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin