« Ibrahima Sylla nous a dit un jour : écoutez ! Que vous soyez celui qui est vu, que vous soyez celui qui fait voir les autres, l’essentiel est que vous travailliez ici puisque c’est cela que vous avez choisi dans la vie », rapporte Mamadou Dian Diallo, PDG de Galaxy Marketing Communication (GMC), ancien collaborateur de feu Ibrahima Sylla « Ibra », décédé dans la nuit du vendredi au samedi 26 août 2017.

Dans son témoignage, Mamadou Dian Diallo a expliqué qu’ils étaient tous venus au même moment à la RTG et ont été encadrés par l’actuel ambassadeur de la Guinée à Washington, Mamady Condé.

Selon lui, le défunt, Ibrahima Sylla, n’a jamais voulu apparaître au devant de la scène. « C’était un artiste. L’artiste crée, alors que nous, nous faisons toujours de l’art, le journalisme étant un art ; mais, lui préférait tout ce qui entrait dans la cuisine : la cuisine de la présentation, du beau et du bien au niveau des téléspectateurs. Moi, j’étais présentateur et animateur de l’édition ; mais, ce n’est pas moi qui réalise, qui cadre, qui fait le décor. Je viens juste, on me demande de bien me tenir devant la caméra comme je le fait avec vous. On me demande de bien parler, de bien poser les questions… tout le travail se fait avec vous. Là où nous sommes, c’est vous qui avez la caméra, qui posez des questions et c’est vous qui savez quel angle de moi vous devez prendre », a-t-il expliqué.

Pour ce journaliste devenu PDG d’une société de communication, Ibrahima Sylla préférait plutôt faire le gros du travail pour que celui qui est vu à l’écran soit bien présenté et bien apprécié.

Parlant de leur début de carrière, Mamadou Dian Diallo se rappelle : « Je suis venu à la RTG à la même année que Ibrahima Sylla. Lui venant de l’université de Kankan, il était correspondant universitaire, Ibrahima Kalil Diakité qui était venu de l’école normale supérieure de Manéah et moi qui étais correspondant de la RTG à l’université de Conakry. Nous avons été accueillis par Mamady Condé qui a été une porte d’entrée pour beaucoup de journalistes à la RTG parce que c’est un monsieur qui avait le temps de chercher les compétences, chercher des futurs journalistes surtout les encadrer mais aussi Boubacar Yacine Diallo qui était un grand formateur, Marcel Sow, professeur au département de Biologie à l’université de Conakry, Oumou Hawa Sylla, Abdoulaye Akass Sylla. Quand nous sommes venus à trois, nous avons évolué comme correspondants de l’année académique 1985-1986. En 1986, à la fin des études, chacun de nous est resté à la RTG. Moi, j’ai été tiré par Issa Condé qui était avec ABD au niveau de la socio culturelle à la radio diffusion nationale et lui, Ibra, il est parti vers Mamady Condé qui était en même temps le rédacteur en chef du journal télévisé et qui, entre temps, est devenu ambassadeur de la Guinée en Algérie. Ibra est resté avec Aïssatou Bela Diallo et Abdoulaye Soumah qui l’ont encadré. Il est resté très proche de Aïssatou Bela Diallo pour former le duo ».

A rappeler que le défunt journaliste Ibrahima Sylla « Ibra », qui a laissé derrière lui deux veuves et sept garçons, a été inhumé hier au cimetière de Cameroun, après le symposium à la RTG et la prière sur son corps à la grande mosquée Fayçal.

Paix à son âme, amen !

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622680041

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin