Une tentative d’évasion a eu lieu ce dimanche, 2 mai 2021, à la prison civile de Lélouma. Trois détenus ont réussi à sortir de la maison carcérale pour tenter de s’enfuir, mais ils ont été rattrapés par les services de sécurité.

Selon le juge de paix de Lélouma, joint au téléphone par le correspondant de  Guineematin.com basé à Labé, cette tentative d’évasion a eu lieu aux environs de 11 heures. Trois prisonniers ont profité d’une défaillance sécuritaire au niveau du bâtiment pour tenter de s’évader. Mais ils ont été dénoncés par les citoyens qui les ont aperçus, puis rattrapés par les services de sécurité.

« Ils sont passés par une partie de la toiture qui n’était pas en bon état pour sortir. Mais une fois dehors, ils ont été aussitôt dénoncés par la population à travers la clameur publique. Les agents sont venus et ils ont mis la main sur eux. Selon les explications qui m’ont été données, les deux agents qui avaient passé la nuit étaient descendus de garde, ils étaient partis à la maison pour se reposer.

Maintenant c’est le régisseur de la prison seul qui était là-bas. Il était assis devant la porte de la prison qui était fermée. Donc ce n’est pas là que les détenus sont passés. C’est par la toiture située dans la partie arrière du bâtiment qu’ils ont tenté de s’évader. Mais ils ont été tous arrêtés, et la situation est maîtrisée », a indiqué Ousmane Koulibaly, le juge de paix de Lélouma.

Le magistrat annonce l’ouverture d’une enquête pour savoir si ces détenus n’ont pas bénéficié d’une complicité. « J’ai appelé des menuisiers et des maçons qui sont venus réparer la partie qui n’était pas en bon état afin de renforcer la sécurité. Et j’ai saisi la gendarmerie pour des fins d’enquête. C’est-à-dire pour voir comment cela a été organisé, est-ce qu’il n’y a pas de complicité avec les agents.

Donc ces trois prisonniers sont actuellement à la gendarmerie pour des fins d’enquête. Et ils seront jugés conséquemment par rapport à cette nouvelle infraction qui est le délit d’évasion. Et s’il y a eu des agents ou d’autres personnes civiles qui se sont rendus complices, ils seront aussi interpellés et jugés de complicité d’évasion », a dit M. Koulibaly.

A noter que la prison civile de Lélouma compte actuellement dix prisonniers, dont six condamnés et quatre en détention préventive. Les trois détenus qui ont tenté de s’évader ce dimanche purgent une peine de six mois d’emprisonnement pour détention et consommation de drogue, et vol d’objets divers au marché de Thianguel Bori.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin